Amen

janvier 17, 2017

slut

Golden shower et Peppa Pig

janvier 17, 2017

radio-melodie-nelson

Jeudi dernier j’étais au téléphone, les pieds sur mon bureau, à placoter golden shower avec le duo de Marceau le soir, quand ma fille est arrivée en pleurs parce que son émission était terminée. J’avais mis mes enfants devant une quantité sans fin de Peppa Pig, mais c’était terminé, elle pleurait, je ne pouvais rien faire sauf lui promettre mille trucs et la supplier de ne plus pleurer ou de pleurer très très loin de mon téléphone.

C’était live. J’étais gênée. L’équipe de Marceau le soir est plus chouette que chouette alors ils ont pris ça de façon super chill (merci!), mais pour me sentir moins honteuse je me suis versé du vin blanc dans une tasse vintage et j’ai écouté les premiers épisodes ever de la téléréalité des Real Housewives de New-York.

Écoutez-moi parler de pipi avec Marceau le soir et de poupée qui fait caca avec ma fille!

Et lisez ma chronique sur Trump et les pratiques qui ne devraient pas être honteuses au lit (mais achetez-vous un bon drap pour les jeux de golden shower et tout).

Un dix-huitième d’orgasme

janvier 8, 2017

lecture-2

“On léchait des piles pour ressentir une décharge métallique sur la langue, qui correspondait soi-disant à un dix-huitième d’orgasme.”

The Girls, Emma Cline

lecture

Chercher la salope

janvier 8, 2017

naked-body

Une semaine en retard

janvier 8, 2017

nouvel-an-2

Bonne année à tous! Je vous souhaite ce que vous voulez, des surprises tous les jours si vous aimez ouvrir la bouche en O, des bonbons sans sucre si vous êtes diabétiques (ma fille veut tenter sa propre recette de jujubes sans gélatine et aussi sa propre recette de biscuits écrasés/reste de chocolat chaud/amandes/céréales/concombres) et d’être bien, juste bien, avec une santé top et une ouverture bienveillante face au féminisme intersectionnel. No joke.

Une semaine en retard parce que je commence l’année avec paresse, fond de teint et champagne.

nouvel-an

Bisous y’all!

Kidnapping de pénis

décembre 9, 2016

baiser-avec-son-penis-qui-na-pas-disparu

Tout le monde est traumatisé tout le temps grâce aux rumeurs dévastatrices du web. Certaines paniques ont des répercussions redoutables, comme les rumeurs qui impliquent que les homosexuels qui se marient provoqueraient la fin du monde et euh les rumeurs sur la disparition de pénis.

Ouais. Des pénis qui disparaissent ou se rétractent dans le ventre des mecs, comme la tête d’une tortue se cachant sous une carapace. Des milliers de gens se croient victime de ce mal dévastateur…ou d’un vol de pénis. Les personnes accusées de piquer les pénis sont souvent tués, style sorcières du 15e siècle et étrangers avec pigeon blanc des années 2000 en Afrique.

Lisez ma chronique Canoë à ce sujet et écoutez-moi en parler avec Laurence et Yannick à Marceau le soir.

Bisous soufflés qui sentent too much le parfum que je me suis renversé dessus!

L’oppression est partout mais on ne veut la juger que dans l’industrie du sexe

décembre 9, 2016

sexwork

Asa Akira aime l’odeur des bars de danseuses

décembre 8, 2016

asa-akiraaa

J’ai suggéré pour les lecteurs de Canoë des cadeaux pour le temps des fêtes. Des testicules à mettre sous son bureau. Des caleçons sexy de Malebasics. Une journée au Bota Bota.

melodie-nelson-bota-bota

moi-bota-bota

J’ai oublié une idée cadeau extraordinaire. Une chandelle qui sent le vestiaire de bars de danseuses. C’est Asa Akira, la pornstar/écrivaine/présidente de mon club de fantasmes qui l’a créé.

candle

Elle indique que ça sent le parfum de pharmacie avec des notes d’argent tax-free.

candle-2

Une autre super chandelle qu’elle vend sur son site web: Daddy Issues. “Let the warm musk of vanilla and subtle undernotes of rich tobacco enchant you into wasting two years+ of your life on a relationship fueled by codependency and psychological warfare.”

asa-akira-candle

J’adore. Il m’en faudrait un qui s’appelle Attention Whore et qui sent la sueur de licorne.

Cause perdue

décembre 3, 2016

artbabygirl-tampax

Ok je fais pas exprès de répéter le nombre de mecs qui m’ont pénétrée, mais il y a tellement de queues et des doigts de mecs et des doigts de filles et mes doigts, et pourtant pourtant je suis incapable de me rentrer un tampon comme il faut.

Les mauvaises scènes de cul

novembre 27, 2016

fille-qui-lit-3

La semaine dernière, devant un risotto aux morilles et un verre de vin blanc, ma copine Topaze m’a dit qu’elle cherchait à lire des nouvelles érotiques qui lui donneraient le goût de baiser. Je lui ai donné quelques suggestions (en extra: Susie Bright et Violet Blue parce que Violet Blue est parfaite), mais j’étais d’accord avec elle: souvent ce n’est pas mouillant, l’érotisme.

Les longues histoires qui se passent dans un manoir, avec dix paragraphes sur la texture des rideaux et la grandeur du canapé pour finalement deux lignes sur des coups de bassin, c’est insuffisant. Et c’est pour ça que je regarde autant de films porno – éthiques et euh moins éthiques aussi, mea culpa.

fille-qui-lit-4

Chaque année, je m’amuse en lisant ce que la littérature propose comme pires scènes de cul.

Les candidats cette année au Bad Sex in Fiction Award:

  1. A Doubter’s Almanac d’Ethan Canin

Extraits (traduction libre): “Pendant leur relation sexuelle, elle devenait muette, allant directement par dessus lui, comme un lion sur sa proie. Ses yeux restaient grand ouverts, alors qu’Andret gardait les siens fermés; mais chaque fois qu’il les ouvrait, voilà comme elle était, le regard fixe, les pupilles noires insistantes.”

“L’acte sexuel en soi était plein de ferveur. Comme une partie de tennis, quelque chose qui se performe à la lumière du jour entre compétiteurs.”

  1. The Tobacconist de Robert Seethaler

Extraits (traduction de Maïa Mazaurette, merci): “Comme son pantalon glissait sur ses jambes, tous les fardeaux de sa vie jusqu’à ce jour semblaient s’effondrer; il renversa la tête et se tourna vers l’obscurité sous le plafond, et pendant un instant béni, il pensa comprendre les choses de ce monde dans toute leur incommensurable beauté. Comme c’est étrange, se disait-il, la vie, toutes ces choses. Puis il sentit Anezka glisser devant lui au sol, sentit ses mains saisir ses fesses nues pour l’attirer vers elle. «Allons, mon garçon !», l’entendit-il chuchoter, et avec un sourire il se détendit.”

fille-qui-lit-2

  1. Men Like Air de Tom Connoly

Extraits (traduction de Maïa Mazaurette): “Le passeport de Dilly s’élevait de la poche arrière de son jean au même rythme de ses fesses quand elle le suçait. Il s’inclina par-dessus elle pour saisir le passeport avant qu’il n’atterrisse sur le plancher dégoûtant. Malgré les circonstances du moment, la nature humaine l’obligea à jeter un coup d’œil à sa photo d’identité.”

  1. The Butcher’s Hook de Janet Ellis

Extraits (traduction de Maïa Mazaurette): “Son doigt est à l’intérieur de moi, son pouce formant des cercles, et je déborde comme du grain coulant d’un seau. Nous étouffons nos bruits, nous chuchotons comme une congrégation épiscopale pendant le sermon.

– Jusqu’à maintenant, je pensais que le son le plus doux que je puisse entendre était des vaches qui mâchent de l’herbe. Mais ça, c’est mieux.”

marilyne-monroe-lit

  1. Leave Me de Gayle Forman

Extraits (traduction de Maïa Mazaurette): “Et elle se rappelait être restée debout devant lui, sa robe comme une flaque sur le plancher, et comment elle avait commencé à trembler, ses genoux s’entrechoquant, comme si elle était vierge, comme si c’était la première fois. Si elle s’était autorisée à espérer, c’était ce qu’elle aurait espéré. Et maintenant voilà. Et c’était terrifiant.

Jason avait pris sa main et l’avait placée sur son torse nu, sur son cœur, qui battait sauvagement, en tandem avec le sien. Elle avait pensé qu’il était juste excité.”

  1. The Day Before Happiness d’Erri De Luca

Extraits (traduction de Maïa Mazaurette): “Elle enleva ses bras de mes épaules, guida mes mains sur ses seins. Ouvrit ses jambes, remonta sa robe et, tenant mes hanches sur elle, poussa ma queue contre son orifice. J’étais son jouet, qu’elle déplaçait à volonté. Nos sexes étaient prêts, en attente, se touchant à peine : des danseurs de ballet planant en pointe.”

fille-qui-lit

Plusieurs lecteurs du Literary Reviews ont aussi voté pour nominé les conversations de vestiaire de Donald Trump, mais comme ce ne sont pas des conversations fictives, elles n’ont pas été retenues. Le gagnant sera annoncé le 30 novembre.

À noter: Un auteur s’est déjà rebellé contre ce prix, répliquant qu’il était important d’en rire, du sexe, et proposant qu’un autre prix soit offert également, celui de la meilleure scène de cul.