Miss Teen America qui vire pornstar

août 29, 2017

JUICY

Le moment le plus beau de septembre arrive bientôt : mon roman Juicy – mon premier roman! – sera en librairie.

C’est un livre qui se veut une parodie pornographique des fameux romans Harlequin. Parodie pornographique avec sauce à cheeseburgers, tequila, trips à trois, drogues qu’on cache comme du sucre à glacer.

Faites-moi mouiller. Achetez-le, lisez-le et racontez-moi s’il vous a donné envie de vous crosser ou de vous acheter un cheval blanc.

Le résumé:

Une gentille blondinette californienne remporte le concours de Miss Teen America. Son diadème lui semble aussi important que son hymen jusqu’à ce qu’elle tombe amoureuse de Gary T-Rex, un chanteur populaire moustachu et has-been. La célébrité, la crystal meth et les vibrateurs lui feront vite oublier ses rêves de paix dans le monde…

Juicy est une histoire d’amour pornographique, un roman Harlequin pour ceux qui préfèrent mélanger mouille et vodka plutôt que se balader sur un cheval blanc au coucher du soleil – parce que, de tous les artifices, ce n’est pas le silicone qu’il faut craindre, mais les promesses d’amour éternel.

PARIS APPROUVE

Explosion de petits coeurs

août 29, 2017

Je vous souhaite à tous du papier bulles comme ça. La perfection.

bulles

Faire jouir sur commande

août 29, 2017

CASEY 2

Quand je me fais jouir devant des images, je tente le plus souvent de chercher de quoi mouiller sur des sites de porn éthique. Parce que les vidéos n’y sont pas piratées comme les vidéos qu’on retrouve sur YouPorn ou PornHub. Ces plateformes, même si elles permettent de trouver rapido un papa qui donne la fessée à une babysitter, causent énormément de tort à l’industrie de la porn et à ses artisans.

Mais elles provoquent aussi une conséquence positive : une nouvelle façon de faire de la porno. Une façon d’en faire pour un spectateur unique, qui aide à créer le scénario et à choisir le casting. Ce qui donne des films de tapettes à mouches et de voitures qui explosent dans le désert après que des pornstars aient asperger l’intérieur des voitures de leur urine divine.

J’en parle dans le Sac de Chips et avec ma voix de sexperte à la radio à Marceau le soir.

 

Le racisme, le fascisme et le silence ne seront pas tolérés

août 15, 2017

BLM

Hier j’ai participé à la manifestation en soutien à la ville de Charlottesville, le lieu d’un rassemblement des groupes d’extrême-droite, un rassemblement violent, ayant causé la mort d’une militante antiraciste, Heather Heyer.

J’ai écrit un texte sur la manifestation, qui visait à supporter la ville de Virginie et ses habitants, mais aussi à dénoncer le silence de tous face à des oppressions véritables. J’y parle de Jésus, mais pas d’un événement troublant qui s’y serait produit et que la police semble nier.

BLM2

Une camionnette aurait percuté un manifestant. Le conducteur aurait, semble-t-il, été incommodé et impatient de se rendre sur la Rive-Sud. 

Francis Dolan, un manifestant solidaire et témoin, m’a donné un compte-rendu de ce qu’il a vu, avec de nombreux détails. Voici le témoignage de Francis Dolan:

«C’est arrivé au coin Papineau/Ste-Catherine à 20h40.

Le pickup conduit par un homme et 2 femmes passagères montait Papineau. Il a tenté de traverser la manifestation, alors qu’il restait environ 200 manifestants.

Beaucoup essayait de le convaincre de s’arrêter, le temps que la manifestation passe.

Il avançait lentement mais en donnant des coups de gaz à plusieurs reprises, pour déplacer les gens. Un homme s’est placé devant le pickup pour le sommer de s’arrêter. Le pickup a continué d’avancer, a déstabilisé l’homme qui est tombé et a été frappé à la tête par le pickup.

Il l’a sommé une dernière fois de s’arrêter, puis s’est dirigé vers la porte du conducteur pour le faire sortir de son véhicule.

À ce moment le conducteur a accéléré très rapidement et a traîné l’homme sur plus de 15 mètres en direction nord.

Il a été légèrement blessé, mais n’a pas voulu aller à l’hôpital. Lui et le conducteur ont été arrêtés pour fins d’identification. Aucune charge pour les deux. Une enquête policière sera faite sur les événements, m’ont mentionnés les policiers qui ont procédés à l’identification)»

BLM3

Un texte percutant à lire sur ce qui s’est produit à Charlottesville et ce que ça représente:

My fellow white Americans

Extrait: «These are people who chanted “Jew will not replace us.”

These are people who yelled “The heat here is nothing compared to what you’re going to get in the ovens.”

These are people who didn’t even bother to wear hoods. 

What does it say that in 2017, I’m struck by the fact that the Ku Klux Klan members at least shielded their faces so that no one could identify them? That the same type of societal pressure apparently no longer exists today? That these people feel comfortable espousing the rhetoric of racist, genocidal maniacs in a public space that was widely photographed and broadcast?»

Je like it hot

juin 13, 2017

J’aurais bien voulu me trouver autant de condoms pour en faire des ballons d’eau, mais c’était pour jouer dans la ruelle. Et les condoms c’est bien de les utiliser sur une queue, pas dans une bassine d’eau.

La meilleure cockring ever

juin 12, 2017

2.4 millions remis à des victimes d’exploitation au Canada

juin 10, 2017

 

L’exploitation existe pendant les événements sportifs et n’est pas dénoncé. Quelle exploitation? Celle des travailleurs dans la construction, des femmes dans les usines qui coudent des t-shirts aux couleurs de Ferrari ou de l’équipe d’Allemagne de football, des athlètes qui se font promettre une vie incroyable, qui sont recrutés à l’étranger et qui n’ont finalement pas les conditions de vie promises…

Pourtant cette exploitation là, les médias n’en parlent pas. Au Canada, pendant les Jeux Olympiques de Vancouver, des cas d’exploitation ont été révélés et le gouvernement a été obligé de donner plus de 2.4 millions de dollars aux victimes. Nous préférons avoir peur et inventer des histoires d’exploitation sexuelle, un trafic existant mais improbable lors d’un événement aussi court que le Grand Prix.

Lisez pourquoi l’exploitation sexuelle est moins à craindre pendant le Grand Prix que l’exploitation dans d’autres industries sollicitées lors d’événements sportifs.

 

La panique autour du trafic de femmes lors d’événements sportifs est injustifiée

Extrait: « Plusieurs raisons expliquent pourquoi le trafic humain est peu probable lors d’événements sportifs. Statistiquement, ce n’est pas vraisemblable. Les événements qui s’étalent sur quelques jours ou plusieurs semaines sont relativement courts et ne peuvent être profitables au trafic, puisque l’exploitation demanderait plus de préparation, d’investissement et de temps qu’elle ne produirait de bénéfices. « Ça coûte énormément d’argent de déplacer des gens. Dans l’optique de profit et dans la perspective d’un trafiquant, tenter de profiter d’un événement comme les Jeux olympiques ne peut pas avoir de sens », assure John de Haas. »

 

 

Je vais pique-niquer avec mon église le jour de la F1

juin 10, 2017

Pendant le weekend du Grand Prix, je joue une partie de balle-molle, je me rends à un anniversaire pour enfants et à un pique-nique organisé par ma paroisse. Selon les groupes contre le travail du sexe, réagissant à mes articles sur le travail du sexe et le Grand Prix, je suis plutôt en grande période de sollicitation pour me faire payer à parler moteurs et condoms.

C’est faux. Comme toute l’hystérie entourant le Grand Prix, année après année. Les journalistes ne changent pas de topo, malgré le fait que les policiers s’ajustent et indiquent qu’aucun cas de mineures ou de personnes exploitées sexuellement n’a été prouvé l’an dernier, dans le cadre de cette fin de semaine de célébration.

L’exploitation sexuelle, c’est grave. Et ça existe pour vrai. Lorsqu’on invente des faits, au lieu de se baser sur des données disponibles, on fait énormément de tort aux travailleuses du sexe et aux personnes qui sont réellement exploitées.

À lire absolument pour vous donner une idée juste de ce qu’est le travail du sexe pendant le Grand Prix:

1.Mon expérience comme escorte au Grand Prix

Extrait: »J’ai tenté de trouver une explication à mon impopularité soudaine: peut-être que la proprio de l’agence n’avait pas assez dépensé en publicité? Peut-être aussi que les clients préféraient se masturber dans des pots d’échappement? »

2. Montréal se transforme-t-elle vraiment en bordel pendant la F1?

Extrait: »Ce que je n’avais jamais prévu, c’est qu’un client que j’avais vu au moins trois fois avant me viole pendant le Grand Prix. Il m’a violée chez lui. Je voulais pas baiser une deuxième fois avec lui et il m’a poussée. Il m’a baisée par terre, sur un drap sale. J’ai pas pris ma douche chez lui. »

3.Qui fait le plus d’argent pendant le Grand Prix?

Extrait: »Marilyne raconte que son unique expérience en lien avec le sport a été de donner une fellation pendant un match de la demi-finale de la coupe du monde. « C’était devant la télé et ça faisait débander mon client, d’ailleurs», rigole-t-elle. Myriam dit que lors d’évènements sportifs, elle n’a que les clients habituels. Elle est plus populaire pendant les grands salons, « des putains de nids à clients », comme les congrès en immobiliers et en ingénierie.  »

Bon weekend y’all! Je vous souhaite du soleil, des baisers saveur pina colada et stay strong fellow sex workers de mon coeur.

Cabaret des mots doux

mai 24, 2017

Depuis deux ans, Je Suis Indestructible propose des soirées Cabaret, avec musique et témoignages de victimes d’agressions sexuelles. Un sujet lourd, mais dont le partage est touchant, rassembleur et permet beaucoup d’espoir. C’est une soirée mots doux demain, le 24 mai, à laquelle je vous convie. Une soirée qui s’éveille comme le printemps, avec une envie de force nouvelle.

J’y lirai, et Natasha Kanapé Fontaine, Roxane Nadeau et La Katiolaise de la Fondation Paroles de femmes aussi. Kutsi Merki y sera pour la musique.

Ce sera au Quai des Brumes, dès 21h. Au plaisir de faire fuck off au silence avec vous!

Bisous au melon d’eau!

 

Salope un peu partout

mai 16, 2017

J’ai adoré mon expérience comme chroniqueuse à Canoë. C’est là que j’y eu la chance de sortir de ma routine de milf, de me forcer à écrire alors que je dormais après avoir écouté un film à 4h du matin, les bras engourdis d’avoir bercé et allaité mon premier enfant, mon petit oiseau, ma rouquine aux cheveux qui ne veulent être ni tressés ni brossés ni attachés. J’y ai travaillé avec des personnes qui m’ont soutenue, aidée, guidée, encouragée et laissée très libre. De parler de sang, de sodomie, d’amour, de grosseur de pénis, des hommes comme des pansements, de travail du sexe, d’agressions sexuelles, du pouvoir et de la stigmatisation entourant le mot salope et pute.

J’ai été très chanceuse. Mon aventure à Canoë est terminée, mais vous pouvez me lire à Vice et maintenant au Sac de Chips du Journal de Montréal.

Mon premier billet au Sac de Chips vous permettra de connaître ma nouvelle activité préférée: le karaoké striptease.

Bonne lecture y’all! Bisous au latte à la vanille!