Shooter de café pour tous

février 7, 2017

cafe-sexy

Cheers avec ma troisième tasse de café au lait de coco!

Ils fantasment pas sur une jupe portefeuille

février 7, 2017

rapist-rape-people

Quand j’avais dix-sept ans et que je revenais de l’anniversaire d’une copine à qui j’avais donné des sacs à surprises Ardène pour ses dix-huit ans, un mec m’a suivie en auto. Il s’est crossé en ralentissant près de moi. Je suis allée dans l’entrée d’une maison et j’ai fait semblant de chercher mes clés. Deux minutes plus tard, la même auto s’arrêtait près de moi et le mec me touchait la cuisse. J’ai couru et sonner à une maison au hasard et un professeur d’éducation physique m’a répondu et m’a ramenée chez moi. J’ai téléphoné les policiers sans parler trop fort parce que je ne voulais pas déranger mes parents.

Les policiers m’ont regardée, dans la salle à manger de mes parents, et m’ont demandé si je portais la même chose maintenant que lorsque j’avais quitté la demeure de ma copine. J’étais en camisole noire avec un personnage de bande dessinée dessus et en jupe portefeuille orange. Vraiment affreuse mais vraiment mini.

Quand je vivais dans un demi sous-sol près du métro Langelier et qu’un mec m’avait montré sa queue pendant que je faisais la vaisselle, les policiers m’ont demandé aussi ce que je portais.

J’étais en nuisette et j’étais chez moi et je ne m’étais pas non plus changé avant l’arrivée des policiers, parce que j’avais rien à cacher. Les assiettes sales empilées les unes sur les autres m’embêtaient bien plus que ma nuisette satinée.

J’étais épuisée et sale et je portais les mêmes vêtements depuis genre trois jours quand je me suis faite agressée sexuellement. Les violeurs s’en fouettent des vêtements. Le mien était triste et ne m’avait plus pour lui alors il voulait me ravoir et ne plus être triste ou me partager sa colère ou souhaiter je ne sais pas quoi quand il m’a prise de force. Les violeurs s’en fouettent des vêtements.

« Je n’aurais aucun problème à la crisser dans une salle pis la battre pendant des heures à coups de poing. »

février 4, 2017

Kali Queen

J’aime croire que je suis douce et gentille et que mes ongles sont trop régulièrement limés pour ne pas se transformer en griffes. Sauf que lorsque mes enfants ou une personne que j’aime est attaquée, je ne veux plus être douce et gentille et mes ongles tapent sur mon clavier même si je voudrais faire autre chose quoi je sais pas.

C’est totalement injuste, la violence rencontrée par certaines personnes, comme Kaligirwa Namahoro, une reine qui refuse bullshit et soumission, une reine qui donne des conférences et milite activement contre tout ce qui tue et trouble et rend silencieux les autres.

Kaligirwa crache sur le silence. Au racisme, au sexisme, à la transphobie ou à l’homophobie, Kaligirwa s’oppose et lutte et dicte des mots dicte la réalité, tell it like it is, des white tears c’est des white tears et des cheveux en motton c’est pas des dreads. Ce doit être lourd parce que sa voix est souvent refusée et bafouée et instrumentalisée.

violence-contre-kali

Ce n’est pas seulement sa voix qui est menacée, ce sont ses doigts que quelqu’un rêve de voir écrasés, son cou brisé, son corps recouvert d’hématomes, tout ça tout ça librement avoué sur les réseaux sociaux.

violence-contre-kali-4

violence-contre-kali-2

violence-contre-kali-6

Cette violence Kaligirwa la reçoit et ce n’est pas juste et ce n’est pas normal et il n’y a rien à relativiser. C’est grave.

Pour mon anniversaire j’ai offert une petite culotte à un mec en voyage d’affaires

janvier 17, 2017

petite-culotte

J’ai déjà vendu ma petite culotte mouillée de pipi. Je confie tout à Vice.

Extrait: “Le lendemain, c’était mon anniversaire. J’avais prévu dépenser tout l’argent du photographe amateur de chattes en livres, au Chapters devenu par la suite une immense boutique de Victoria’s Secret. J’avais aussi pris rendez-vous avec un Allemand en voyage d’affaires à Montréal. Il voulait une petite culotte souillée d’urine.”

Amen

janvier 17, 2017

slut

Golden shower et Peppa Pig

janvier 17, 2017

radio-melodie-nelson

Jeudi dernier j’étais au téléphone, les pieds sur mon bureau, à placoter golden shower avec le duo de Marceau le soir, quand ma fille est arrivée en pleurs parce que son émission était terminée. J’avais mis mes enfants devant une quantité sans fin de Peppa Pig, mais c’était terminé, elle pleurait, je ne pouvais rien faire sauf lui promettre mille trucs et la supplier de ne plus pleurer ou de pleurer très très loin de mon téléphone.

C’était live. J’étais gênée. L’équipe de Marceau le soir est plus chouette que chouette alors ils ont pris ça de façon super chill (merci!), mais pour me sentir moins honteuse je me suis versé du vin blanc dans une tasse vintage et j’ai écouté les premiers épisodes ever de la téléréalité des Real Housewives de New-York.

Écoutez-moi parler de pipi avec Marceau le soir et de poupée qui fait caca avec ma fille!

Et lisez ma chronique sur Trump et les pratiques qui ne devraient pas être honteuses au lit (mais achetez-vous un bon drap pour les jeux de golden shower et tout).

Un dix-huitième d’orgasme

janvier 8, 2017

lecture-2

“On léchait des piles pour ressentir une décharge métallique sur la langue, qui correspondait soi-disant à un dix-huitième d’orgasme.”

The Girls, Emma Cline

lecture

Chercher la salope

janvier 8, 2017

naked-body

Une semaine en retard

janvier 8, 2017

nouvel-an-2

Bonne année à tous! Je vous souhaite ce que vous voulez, des surprises tous les jours si vous aimez ouvrir la bouche en O, des bonbons sans sucre si vous êtes diabétiques (ma fille veut tenter sa propre recette de jujubes sans gélatine et aussi sa propre recette de biscuits écrasés/reste de chocolat chaud/amandes/céréales/concombres) et d’être bien, juste bien, avec une santé top et une ouverture bienveillante face au féminisme intersectionnel. No joke.

Une semaine en retard parce que je commence l’année avec paresse, fond de teint et champagne.

nouvel-an

Bisous y’all!

Kidnapping de pénis

décembre 9, 2016

baiser-avec-son-penis-qui-na-pas-disparu

Tout le monde est traumatisé tout le temps grâce aux rumeurs dévastatrices du web. Certaines paniques ont des répercussions redoutables, comme les rumeurs qui impliquent que les homosexuels qui se marient provoqueraient la fin du monde et euh les rumeurs sur la disparition de pénis.

Ouais. Des pénis qui disparaissent ou se rétractent dans le ventre des mecs, comme la tête d’une tortue se cachant sous une carapace. Des milliers de gens se croient victime de ce mal dévastateur…ou d’un vol de pénis. Les personnes accusées de piquer les pénis sont souvent tués, style sorcières du 15e siècle et étrangers avec pigeon blanc des années 2000 en Afrique.

Lisez ma chronique Canoë à ce sujet et écoutez-moi en parler avec Laurence et Yannick à Marceau le soir.

Bisous soufflés qui sentent too much le parfum que je me suis renversé dessus!