Mon concombre préféré et votre love via Facebook

septembre 3, 2015

coiffure 1

Y’all vous me feriez super plaisir de liker ma page Facebook. Je vous jure que j’y parle de trucs super intéressants (vulve, vagin, pénis et travail du sexe, you know me) et j’y mets des photos de moi qui fait des trucs super intéressants (nouvelle coupe de cheveux, admiration de mon concombre préféré, robe presque boutonnée).

Merci!

coiffure 2

coiffure 3

Des implants sur un balcon

septembre 1, 2015

implants

C’est un dentiste qui fait sa pub, mais chaque fois que je lève les yeux, sur Masson, près de ma librairie de quartier préférée, et que je vois en grosses lettres le mot implants, je pense juste à des gros seins, s’exhibant sur un balcon.

Lundi oui oui oui: concours de beauté et cicatrices

septembre 1, 2015

M’endormir ou faire des biscuits, je choisis les biscuits, mais avant j’écris rapido ici.

Ce que j’aime plus qu’un chou-fleur qui sert de ballon de soccer :

Regarder mon frère parler avec mon mec et ma fille. Mrs. Universe. Me faire raconter le dernier livre d’Alessandro Baricco. Clip Gainsbourg/Birkin/Vartan, trouvé en pensant à moi par la photographe Myriam Lafrenière. Has anyone seen my pants ? de Sarah Colonna. Être en manque, puis ne plus être en manque, parce que. Cicatrices. Me croire cheerleader le temps que mes frères deviennent des champions au baseball. Menstrual Man. Courir comme Phoebe dans Friends et me laisser tomber.

cicatrice

mrs. universe 2015

Bonne semaine y’all ! Bisous saveur drink trop sucré !

Une relation sexuelle controversée ou une demande en mariage?

août 31, 2015

sodomie 2

Qu’est-ce qui peut ruiner une relation ? Parfois, c’est juste une décoration achetée sans attendre l’approbation de l’autre, qui détestera viscéralement la tête de chevreuil rose trônant désormais dans son salon. Parfois, c’est genre une fille qui devient végétalienne alors que son mec vient de recevoir son permis de chasse et qu’il rêve à tous les pigeons qu’il mangera comme un coureur des bois.

Dans le cas d’une chroniqueuse au Salon, c’est la sodomie.

Extrait : “I want to ask you something,” he says. My heart is pounding as I stare at the twinkling Manhattan skyline.

I stick my hand under the pillow, because I always imagined that when a man proposed, he’d hide the velvet box there, like an adult version of the tooth fairy. But there’s nothing under the pillow. It’s probably in his pocket. I sip my champagne and try to calm down.

That’s when Liam whispers, “Tonight, I want to do it up the butt.”

Délivrez-vous des email, et du mal, après

août 31, 2015

église

J’aime aller à l’église. Le dimanche, je n’y vais pas toujours. Le prêtre de mon quartier parle de la soumission des femmes aux hommes à chacun de ses sermons. J’aime les sœurs qui y sont souvent, qui nous ouvrent les portes de l’église même quand il est dix-huit heures et qu’à dix-huit heures, l’église est fermée.

Quand l’église est vide, sauf pour un couple qui parle poussettes et baptème, j’aime m’y recueillir, pendant que les enfants jouent avec des peluches et des camions disposés dans un espace juste pour eux. Nous y allumons des lampions et ma fille me rappelle que lorsque j’allume un lampion pour elle, elle ne pense pas à Jésus parce que sinon elle penserait toujours à Jésus, elle a même rêvé à lui, la veille. Je souris et je lui dis de penser à tous ceux qu’elle aime.

église 2

L’autre jour, j’ai trouvé une copie d’une prière à Saint Jude. C’est le saint des causes désespérées. J’ai lu la prière et j’ai souri, malgré tout, parce qu’au lieu de nous délivrer du mal, Dieu était prié de nous délivrer des courriels.

prière

Drag queen avec guitare?

août 25, 2015

alaska thunderfuck

Confidence d’une copine en après-midi, alors que nous hésitions à rajouter de la vodka à notre limonade:

« Mon chum est plus féminin que moi. Il m’a dit qu’il travaillerait chez Mado si nous avions des problèmes d’argent. Le problème serait pas de s’habiller en femme, il est vraiment beau dans mes robes avec une ceinture autour de la taille. Le problème serait qu’il n’aurait pas de guitare devant lui et il n’est pas capable d’être sur scène sans guitare. »

 

Lundi oui oui oui: pornstars fidèles et baseball

août 25, 2015

Suicide Girls

Zephir par Chapin

Je viens de croiser une voisine qui a le cancer/un pied dans le plâtre/la voix de La Poune. Elle m’a parlé de son nouveau concierge et des clés qu’elle a perdues et du meuble qu’elle tasse contra la porte de son appartement pour mieux dormir le soir.

Ce que j’aime plus que les éternelles mommy fights plates :

Porter des robes très courtes – ma fille dit que je suis une princesse, les mecs me sourient. En apprendre plus sur les Suicide Girls que leur amour pour les tatouages et les cheveux de pouliche. Voir mes frères gagner une partie de baseball. Fidélité de pornstars. Gueuler comme une malade pour que l’équipe de mes frères gagne une partie de baseball comme si mes cris étaient aussi importants que des circuits. Contre la morale castratrice. Être couchée sur le ventre et relever mes fesses juste un peu. Peinturer tous les types de corps, avec cicatrice de césarienne, avec des taches de vieillesse, avec le poids de tous les hamburgers du monde autour de la taille.

Bonne semaine y’all ! Bisous !

Douche, porno et bande dessinée

août 21, 2015

Mon mec est en Californie depuis deux jours, à prendre en photo la vue de son hotel et à calculer le nombre de minutes qu’il passe dans un gym.

Je suis jalouse un peu.

JEM

Moi je regarde de la porno des années 80 (c’est un hasard, je n’ai pas googlé actrices avec des cheveux de rockeuse style poupée Jem) et je vais sous la douche et je me touche un peu et je prends en photo mon visage mouillé par l’eau – pas de foutre à lécher sur mes joues, malheureusement.

douche août

Et je lis une bande dessinée, La Collectionneuse, de Pascal Girard, une bande dessinée touchante, qui m’a donné le fou rire (watch out le visage de son ex en format extra big), mais qui ne m’a pas enlevé le goût de me toucher avant de tenter de m’endormir.

pascal girard

la collectionneuse

Nue pour me convaincre de cuisiner

août 21, 2015

apron 2

Ma copine Marion aime la couleur de ma peau : « Tu es la seule personne qui est plus blanche que moi d’habitude. »

Je lui dis que je suis toujours dehors, que mes seins, eux, sont blancs, ce qui jure avec mon visage et mon cou, et ça m’attriste, de ne pas avoir le corps au complet doré.

« Si je pouvais je serais toujours toute nue. »

Elle approuve, me dit qu’elle se fouette des voisins, qui, peut-être la regarde déambuler toute la journée avec son nouveau-né dans un porte-bébé, ses longs cheveux auburn et ses fesses rebondies aux deux mille taches de rousseur.

Elle me raconte aussi qu’elle n’oublie jamais de se rhabiller, quand le facteur ou le livreur de poulet au beurre sonne. Elle ne prend pas la peine de se vêtir, toutefois, quand c’est son ex qui retontit chez elle. Elle se glisse dans un tablier ou un mini short et va répondre à la porte, avec ses gros seins plus que visibles, rebondissants presque à chaque mot qu’elle prononce.

Elle me dit : »Mon ex, sa plus belle qualité, c’est ses tatouages. »

Nous trinquons et elle mange une croustille aux crevettes, pendant que je pense à son corps, dans un tablier. Et à mes deux-trois tabliers achetés pour me convaincre de cuisiner.

(J’en suis encore aux cupcakes et aux grilled-cheese. Mais mes fesses sont jolies dans un tablier, promis.)

Après je suis allée jouer avec une chatte dans l’herbe

août 21, 2015

pin up pompier

Cinq pompiers ont vu ma petite culotte aujourd’hui. Pas ma faute, le vent.

Ma petite culotte était jolie, alors ça va, je n’ai même pas rougi.


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 205 autres abonnés