Posts Tagged ‘sperme’

La honte

janvier 28, 2019

View this post on Instagram

I feel like penises sometimes get left behind in the body positivity movement. Yes, all bodies are beautiful! But I still sometimes hear jokes and comments that reinforce desirability norms for penises among feminists (especially the idea that bigger = better). This is a reminder that yes, all bodies are good bodies, *and* all penises are good penises! (Also, it’s cute that they look like mushrooms. 🍄 ☺️) #bodypositive #bodypositivity #bodypositivitymovement #bodypositivemovement #bodylove #penispositivity #penislove #penisart #sexpositive #sexpositivity #notallwomenhavevaginas #transisbeautiful #transbodypositivity #transpositivity #penisart #bodypositiveart #feministart #illustration #cuteillustration #feministillustration #illustrator #illustratorsoninstagram

A post shared by Pleasure Pie (@pleasurepie) on

Je connais quelqu’un dont la fréquentation doit laver tout ce que contient un endroit – sa voiture, sa chambre – où une relation sexuelle a eu lieu. Son sperme le dégoûte. J’écris pas ça pour en rire, même si j’adore imaginer une telle scène dans une téléréalité ou une comédie romantique, j’écris ça pour mesurer à quel point la haine ou le dégoût ou la honte peut ériger toute sexualité en objet de déviance. 

Il n’aime pas son sperme. Assez pour nettoyer sa chambre à minuit, trois fois par semaine, avec produits nettoyants et chiffon. 

Moi je cachais mes petites culottes quand je commençais mes menstruations sans serviette pour protéger mes sous-vêtements. Je les cachais. Je n’étais pas gênée d’être menstruée, mais quelque chose restait là, dans l’embarras, dans la fuite, dans l’oubli exigé. 

Du sperme sur les ongles

mars 10, 2015

vernis couleur foutre

Une amie a décidé qu’elle avait trop de vernis à ongles et elle m’en a donnés (j’ai de chouettes amies!). La couleur que j’ai choisie pour aujourd’hui? Couleur foutre.

Maman koala songe à une gamelle de sperme

novembre 13, 2012

Je ne vous écris pas beaucoup mes chéris et mes jolies, c’est parce que j’ai très peu de temps toute seule. Ma Mini Fée est terrifiée de dormir seule depuis une semaine, elle veut mes seins, les bras de son papa, mon parfum Marc Jacobs à deux centimètres de ses bisous. J’en suis épuisée, quand je ne suis pas maman koala, je me tape des séries télé en jalousant mon mec qui boit du vin, et je tente de mémoriser des berceuses pour mon trésor apeuré. J’aime beaucoup fredonner Proserpina de Martha Wainwright. L’histoire de Perséphone (ou Proserpina, mais j’aime mieux dire Perséphone que Proserpina, ça fait moins nom de médicament), enlevée par Hadès, me fascine depuis quasi des siècles.

Voici certains objets de recherche compilés dans la section what-the-fuck-tu-écris-dans-Google-pour-tomber-comme-ça-sur-mon-blogue. Je vous écris bientôt plus, dans mes rêves.

Catégorie presque poétique.

1. sodomiser une fée

2. poème de mec pas autonome

Catégorie obsession fonction anale

1. je lui bouffe le cul et sa crotte

2. Jenna Jameson fait caca

3. elle étale son caca sur sa chatte

Catégorie alimentaire

1. gamelle de sperme

2. smoothies Second Cup sang de coccinelles

Catégorie très détaillée

1. 27octobre 2012 escorte chalet laurentides

Catégorie humoristique

1. humour de spermatozoïde

Le foutre est un remède contre tout

juillet 12, 2012

Avant de tomber enceinte, j’ai lu plein de trucs sur les maux de cœur matinaux et j’étais prête à passer des longs mois à avaler des biscuits soda direct dans le lit avant de me lever. Finalement, je n’ai jamais eu mal au cœur, ma grossesse à été parfaitement parfaite (j’oublie le diabète et une maladie de peau bizarre et épeurante à la 39e semaine) et je serais prête à retomber enceinte demain si ma chatte accueillait plus longtemps le foutre d’Alexandre Le Grand, qui se répand de ma chatte aux draps en trente secondes.

J’ai lu dernièrement une théorie scientifique par rapport à l’absence de maux de cœur. Il paraît que plus les femmes enceintes sucent ou baisent, moins elles ont de maux de cœur. Pourquoi? Parce qu’en fait le corps réagirait au fœtus (ou genre je ne sais pas trop si je comprends, mais les hormones de mec contenues dans le spermato qui a fécondé l’ovule genre) comme si c’était une substance étrangère. Si le corps accepte régulièrement le foutre, il apprends à apprivoiser bien plus rapidement le fœtus (ou genre je ne sais pas trop si je comprends, mais les hormones de mec contenues dans le spermato blablabla).

Donc, la première activité matinale de toute femme enceinte ne devrait pas être de s’enfiler des biscuits soda, mais de prendre la queue de son mec au fond de sa gorge. Je ne sais pas trop ce que les couples de lesbiennes peuvent faire à la place. Demander à un ami des glaçons rempli de foutre et les plonger dans un verre de smoothie?

Lundi oui oui oui

mai 7, 2012

J’ai passé un super weekend, à réanimer des poupées et à rigoler avec des Français qui analysaient les élections françaises et la face des femmes en politique. J’espère que vous avez profité du soleil comme moi, que vous n’avez pas sacré en montant votre nouveau BBQ et que vous vous trouvez tous trop chou devant le miroir today, avec un léger hâle du mois de mai étampé sur les joues.

Voici ce pour quoi je craque cette semaine :

Éclair aux petits fruits. Présentatrice du journal aux micros direct sur les seins. Histoire des diamants de sel rose. Let’s Pretend This Never Happened. Bas gris à pois multicolore. Mon soutif sport. Draps monstrueux à colorier. Savoir le nombre de tapes à donner dans le haut du dodo quand un bébé s’étouffe. Parler de Bukowski avec un collègue d’Alexandre Le Grand. Chien devant la bibliothèque de mon quartier. Pantoufles de Mini Fée avec un orignal dessus. Crevettes à décortiquer avec un manque de classe flagrant. Imprimés flamants roses. Sperme qui goûte les croustilles poivrés. Écouter une conversation entre une amie française et sa mère, paniquée, parce que Sarkozy n’est plus président. Textos canins. Ma maman en congé – j’en profite pour aller écrire dans un Starbucks quelques heures sans Mini Fée, merci maman!

Bonne semaine à tous! Bisous soufflés!

Un anus aux gnocchis

août 22, 2010

Pendant que je brosse les cheveux de ma nouvelle Barbie, vous tapez des critères de recherche assez spéciaux afin de tomber miraculeusement sur mon blogue.

1. Kim Kardashian se masturbe souvent

2. Torture sexe avec chewing gum

3. Ton sperme il sent la lavande

4. J’ai offert mon anus pour un anniversaire

5. Gnocchi prononciation

6. Alice tu glisses sur ma pine

7. Mon chihuahua se masturbe

8. Vrai cameltoe sur la rue

9. Mon mari met mes robes longues

10. Je me suis masturbée chez Ikéa

11. Maigres et poilues de partout

12. Beurre à popcorn

13. Une bite dans une chatte ensanglantée

14. Visite médicale anale

15. Fessée artistique

16. Milf aime le yoga

17. Dentiste sans culotte

18. Les fillettes cochonnes excitent le curé

19. Robot à faire jouir le clitoris

20. Pousse ma merde avec ta queue

Passion foutre

juillet 13, 2010

Vous devez lire ma dernière chronique pour 33mag, intitulée Je suis en manque de conseils pour un mec qui aime too much goûter le foutre des autres. Je tente de trouver des réponses à donner à un gentil lecteur qui me demande pourquoi certaines personnes trouvent ça total à gerber de le voir frencher une fille qui a déjà le sperme de 13 mecs dans la bouche.

Enjoy le bukkake power : http://www.33mag.com/en/magazine/melodie-nelson/je-suis-en-manque-de-conseils-pour-un-mec-qui-aime-too-much-gouter-le-foutre

Bière, sperme et pointe de pizza all dressed

septembre 21, 2009

Alexandre Le Grand me propose d’aller prendre un verre avec lui, après le travail, il est déjà au centre-ville et il s’ennuie. J’avais pas prévu sortir ce soir, je voulais prendre un long bain moussant, me faire jouir avec le pommeau de douche et appliquer une autre couleur de vernis sur mes ongles. J’accepte anyway son invitation, mais je dis je suis laide, je suis en jeans et en souliers plats, il faut que je m’arrête chez Aldo Liquidation avant de te rejoindre. Je me trouve des souliers à bouts pointus couleur chair. J’hésite à jeter mes autres souliers, puis je les mets dans ma grosse sacoche.

 Au Quartier, Alexandre Le Grand est au bar, avec un ancien collègue, Pascal. Je leur demande si je devrais garder ou retirer mon soutif, et mon mec dit enlève-le. Je vais à la salle de bains, je me remets de l’antisudorifique à l’odeur de concombres et je me regarde dans le miroir, pour voir si la couleur de mes mamelons est visible sous mon chandail à manches trois-quarts blanc. Pascal me montre des photos de roches, il avait prévu les utiliser pour faire un muret, chez lui, mais elles sont trop grosses, il veut tuer les contracteurs qu’il a engagé, il n’en dort plus depuis deux jours.

Gaspard arrive, ça prend une éternité avant qu’une barmaid débutante lui propose un drink. Alexandre Le Grand dit la plus jolie c’est la latino, et les autres mecs approuvent. Il nous suggère d’aller au Confessionnal, pour voir plus de chicks sexy, et moins de madames en tailleur tout propre, taille large. Pascal dit ma blonde trouve ça difficile, passer ses soirées toute seule, elle est enceinte de cinq mois et elle s’occupe de notre petite d’un an. En réglant sa facture, il relève la tête et il reconnaît un mec qui l’a initié, il y a genre dix ans, à l’Université de Sherbrooke, il dit wouah tout ce que je me souviens, c’est que c’était toujours le party, à Sherbrooke. Il décide de nous suivre, juste pour une dernière bière.

Je gambade jusqu’au Confessionnal en répétant non-stop à Alexandre Le Grand que j’ai besoin de baume sur les lèvres et de sperme sur la face. Alexandre Le Grand me paie un gin tonic. Je l’avale trop vite en gueulant qu’il n’est même pas alcoolisé. Je commence à danser, toute débalancée par mes talons de quatre pouces aussi larges qu’un cure-dents. J’attire mon mec contre moi, il se détourne, deux amis de Gaspard viennent d’arriver, il me les présente. Je les embrasse et nous avalons tous un shooter de tequila. Je reprends la main d’Alexandre Le Grand, il me pousse la tête vers ses jeans, puis me relève et mime de me gifler, une joue après l’autre. Je me prends un autre gin tonic, j’échappe mon morceau de lime par terre, je me baisse comme une stripper pour le ramasser, les genoux écartés et je me remets debout, le cul bien levé dans les airs. Je suis trop saoule pour regarder les mecs, je sais pas s’ils me trouvent drôle, ou sexy, ou totale débile. Pascal dit vous venez cueillir des pommes avec moi la semaine prochaine, après tu pourras faire des tartes avec ma femme, Mélodie.

 Alexandre Le Grand verse de la bière sur mon chandail blanc, et il me prévient gueule pas, suis-moi à la salle de bains, je vais te nettoyer ça. Ses amis viennent avec nous, je demande à l’un d’eux d’amener ma sacoche trop pleine. Pascal ferme la porte des toilettes et il plaque son dos contre elle, pour empêcher qui que ce soit d’entrer. Je me regarde dans le miroir et je splashe de l’eau sur mon chandail. Alexandre Le Grand me tourne vers lui et il mord mes mamelons. Il ouvre son pantalon et je penche la tête, le cul encore bien levé dans les airs, bien moulé dans mes jeans troués Guess. Je demande tu veux que je te suce, et un mec me tend une bière, tiède, j’avale une gorgée. Alexandre Le Grand est tout dur, je sais qu’il aime bien montrer sa bite aux autres, et qu’il aime bien me montrer aussi, même quand je suis totale dans les vapes, avec mes yeux de Bambi couleur vin rouge et mes souliers aux bouts trop pointus style sorcière fashion.

Je me mets à genoux, je parle avec le gland de mon mec dans la bouche, je dis vous pouvez vous crosser han, et je veux une pointe de pizza super grasse après ok. Alexandre Le Grand force ma gorge à prendre toute sa bite, je pense à Traci Lords et à toutes les pétasses qui prennent plus profond que moi, mais pas mieux. Je lape la queue de mon mec, lentement. Il blague je pense me percer la queue et me faire mettre un Prince Albert, vous en pensez quoi? Un de ses amis, essoufflé, dit c’est dangereux, pour les infections. Je tente de rentrer ma langue dans l’orifice à l’extrémité de sa queue. J’ai envie qu’Alexandre Le Grand jouisse rapidement, il faut trop que je mange ma pointe de pizza all dressed extra fromage, et que je garde son sperme pour le cracher dans une bière et tout boire après.

Quelqu’un cogne contre la porte de la salle de bains, Pascal dit ta soeur passe un test de grossesse, dans deux minutes c’est fini. J’ôte mon chandail mouillé et je m’accroche aux fesses d’Alexandre Le Grand, il grogne, je suis la seule à l’entendre, la musique des Pussycat Dolls est trop forte, et il jouit. Je choisis de faire goûter son sperme, un peu, à ses amis, je les embrasse tous, un à un, et j’avale, en souriant, la langue encore sortie, au coin de la bouche.

Tendance langue sale et pintes blondes

août 17, 2009

Trop crémeuse pour être traditionnelle

J’étends comme cinq cent calories de crème Philadelphia herbes et ail sur mon bagel, en lisant et en échappant des graines de sésame entre les pages du livre Le sexe écolo. Alexandre Le Grand claque la porte, dépose des bouteilles de vin sur le comptoir et vient m’embrasser. Je le regarde et je lui dis tu as piqué une casquette? Il sourit comme un gamin, et il dit non, la SAQ donne des casquettes Jack Daniels gratuites. Je trouve qu’il est super chou avec ça sur la tête, mais sous la visière, ça cloche, c’est indiqué la modération a bien meilleur goût. Il prend mon couteau, encore crémeux et me l’essuie contre un téton, je crie c’est froid, c’est froid, et il me lèche. Il dit tu as encore faim, tu voudrais pas te faire baiser au lieu de grossir? Et je dis oh je vais te mordre la queue, donne-la moi, je vais te la mordre espèce de salaud, et je réussis à mettre sa casquette sur ma tête, à ouvrir son jeans, mais il me prend les poignets, je me débats et je crie Paprikalicious, sauve-moi, attaque-le sinon je te donne plus de yogourts comme collation!

Note à moi-même : nettoyer plus souvent le plancher habillée en french maid

Il garde mes poignets dans une main et me gifle, doucement, mais j’ai super peur et je recule, il me gifle encore, plus fort et il me pousse, j’ai un coin de la table dans le ventre. Il me demande de relever ma robe, jusqu’au milieu de mon dos, et d’écraser mon visage contre la table, je le devine retirer son t-shirt, le jeter derrière lui, et il crache dans sa main, et la passe contre mes lèvres, pour m’ouvrir et m’exciter. Il frotte sa bite entre mes fesses et me l’enfonce dans la chatte, il me dit de la fermer, de pas crier, la fenêtre est ouverte, une voisine promène son caniche royal, et ça sent la viande brûlée au barbecue.

Il tire mes cheveux, pour que je me redresse et que je le regarde jouir, dans le miroir. Il me demande de lui amener un mouchoir, pour qu’il s’essuie le gland, et j’y vais, avec son sperme qui coule sur mes cuisses et sur le plancher, un peu. Sans me regarder, Alexandre Le Grand me dit de me mettre à quatre pattes et de nettoyer le plancher avec ma langue. Il téléphone mon frère Philippe, pendant que je crache dans le lavabo des gouttes de sperme et des poils de chats.

Le sauvetage de petits oiseaux et le travail à l’étranger, c’est hot

Nous rejoignons Philippe au bar Chez Roger, des passants s’arrêtent presque pour regarder mes seins, Alexandre Le Grand est total fier. J’embrasse Philippe, il dit j’ai déjà acheté les billets pour OSS 117. Nous commandons des pintes de Cheval Blanc. Philippe nous raconte sa journée, il a sauvé un petit oiseau, il l’a trouvé sonné, il avait sans doute heurté le trottoir, et Philippe a piqué le brownies d’un de ses collègues et il a nourri l’oiseau comme ça, à petites bouchées de choco et d’arachides, et après l’oiseau s’est envolé. Alexandre Le Grand regarde ses courriels sur son Iphone, il dit j’ai un ami qui s’en va en Jordanie pour trois mois, tu sais, celui qui revient tout juste de travailler un an au Kenya, et je fais wouah, celui qui m’a envoyé des photos de pandas roux et de sa queue entre les seins d’une black aux mamelons poilus ?

Philippe dit moi j’aimerais travailler en Israël, pour les plages, il se retourne vers mon mec, tu étais encore étudiant quand tu es parti travailler en Arabie Saoudite ? Alexandre Le Grand dit oui, en sabbatique, je sortais tous les soirs, avec d’autres Français, et un chauffeur nous amenait au Koweit, c’était en 1992, c’était le bordel, en Arabie Saoudite, il n’y avait pas d’alcool, mais au Koweit, il y avait tout, des putes maso, des danseuses qui se rentraient des couteaux dans la chatte, j’ai ramené de l’or, en cadeau, et des tapis.

C’est pas bon pour le karma de faire pipi à côté du brother-in-law de Jessica Simpson

Philippe termine les amandes et les noix d’acajou salées, et nous nous rendons au Cinéma Beaubien. Je fais semblant de lécher la face d’Audrey Tautou, métamorphosée en Coco Chanel, sur une affiche annonçant son prochain film. Philippe pointe une fille qui ressemble à Jessica Simpson, il dit au show de Blink 182, Marky Mark et moi on a réussi à se rendre au parterre du Centre Bell, et Marky Mark a pissé dans des verres de bière, il en a fait débordé un, à deux mètres de Pete Wentz, je m’en fous de Pete Wentz, mais il embrasse Jessica Simpson et il la serre dans ses bras, alors c’était comme si j’étais proche de Jessica Simpson aussi, c’était cool, tu penses que j’aurais une chance de me la faire si je lui racontais comment j’ai sauvé un petit oiseau ?