Archive for the ‘sodomie’ Category

À la recherche d’une gentille baby-sitter qui ne sent pas le pot

août 30, 2010

Devant un vieil épisode de The Hills, sa petite fille endormie contre un de ses seins, Anita me confie qu’elle est super fatiguée ces temps-ci et qu’elle avale moin souvent le foutre de Neil. Distraite, je lui dis que je fais boire à mon mec des tisanes MCOT à la rose, à la lavande et au jasmin et que ça n’a jamais été aussi jouissif de le sucer maintenant que son sperme garde un petit goût de tisane apaisante.

Elle prend une gorgée de mon verre de jus d’orange et vodka : « J’ai vraiment hâte qu’il me rentre sa grosse queue titanesque dans le cul. » J’arrête de regarder Heidi Montag-quand-elle-avait-pas-eu-ses-douze-chirurgies. Elle continue : « L’autre fois j’étais un peu saoule et il a essayé de me pénétrer le cul, mais le lubrifiant était dans une de nos boites de déménagement alors j’ai réussi à gueuler comme une folle que je voulais pas qu’il me baise mais que je pouvais lui faire goûter mon lait maternel. »

Je lui reprends mon verre de jus d’orange et vodka : « Ça doit être trop difficile de se faire sodomiser quand ta petite fille est dans l’autre pièce. J’aurais peur de la réveiller en criant. » Anita dit : « Je vais bientôt lui trouver une bonne baby-sitter pour laisser Neil m’ouvrir le cul toute une soirée. Mais ce sera pas la fille de dix-sept ans qui habite à l’autre étage. Ses amis ont tous les cheveux longs et ils sentent le pot et l’autre jour je les ai entendus se demander ce que ça signifiait, la polygamie. »

Pin-up défoncée à quatre pattes

juillet 8, 2010

Après une heure de yoga, je regarde les vitrines des boutiques et j’entre à La Vie en Rose, attirée par les maillots de bain blancs en vitrine parce que je rêve de maillots de bain blancs à porter all fucking day long. J’en essaie deux modèles, ils m’iraient parfaitement bien si j’avais genre cinq ans de plus et que je me promenais toujours avec un verre de limonade dans les mains. Je demande à une vendeuse un soutif balconnet 34C bleu à motifs de petits cœurs pâles. C’est trop joli et ça fait pin-up, avec la culotte garçonne assortie. Je rentre bien mes seins dans le soutif, je m’admire dans le miroir, et j’achète.

Chez moi, je saute sur le lit, vêtue uniquement de mes nouveaux sous-vêtements. Je demande à mon mec de retirer ma petite culotte rapidement parce que c’est-vraiment-pas-bon-de-porter-une-petite-culotte-tout-de-suite-après-l’avoir-achetée-peut-être-que-plein-de-filles-pas-propres-ont-essuyé-leur-chatte-suintante-sur-le-tissu. Il se déshabille, et m’oblige à prendre sa bite dans ma bouche. Je le branle doucement en léchant son gland tout rouge. Je me place après à quatre pattes, une main écrasant un livre de John Updike que j’avais oublié sous l’oreiller.

Je lui fais remarquer que je n’ai pas mis de parfum : « Tu trouve ça excitant, l’odeur de la sueur, ou pas du tout? » Il fourre son nez sous mes aisselles : « Ta sueur sent pareil comme ta chatte, salope. » J’ouvre les cuisses. Il commence à me pénétrer: « J’aime ça t’écarter les fesses quand je te prends par derrière. Tu as un crisse de beau cul.» Je sens ses couilles full loaded cogner contre ma chatte.

Je devine ensuite qu’il cherche ma bouteille de lubrifiant, prêt à passer de ma chatte à mon petit trou plus serré. J’ai envie de le sentir, moi aussi, comme ça, dans mon cul, je sens ma peau étirée, j’ai mal, au début, quelques secondes, puis, une fois que la moitié de sa bite me fouille les fesses, je dis : « Toi quand tu lis John Updike, tu le lis en anglais ou en français? »

Je suis toute chaude entre les cuisses

juin 15, 2010

Une copine diaboliquement excitante a écrit un texte très chaud que je vous invite à lire à cette adresse : http://monsitq.blogspot.com/2010/06/boire-et-baiser-melodie-nelson.html

En voici un extrait, pour vous faire baver :

« une fois dans la cuisine, je lançai mon sac à main, ouvris le bar, sortis la bouteille de chivas et trois verres que je remplis sans délicatesse; il y en avait partout. il entra avec ses grosses bottes et je l’accotai sur le mur pour le dézipper de suite. mélodie lui tendit un verre alors qu’elle s’en prit un, puis s’affaira à enlever ses sandales. je lui pris la queue dans ma bouche qui était peu humide pour le sucer comme il faut mais dans mon esprit embrouillé tout était parfait. sa queue n’avait rien d’extraordinaire ni d’exquis juqu’à ce qu’elle se mette à se dresser contre son ventre. mélodie disparut dans les méandres de la maison. elle poussa un petit cri de joie lorsqu’elle trouva mon dildo et le pot de vaseline dans ma chambre. il se pencha sur l’ilot avec la queue dressée et le cul sorti et mélodie l’encula avec mon jouet en le vissant tranquillement dans son anus poilu. »

Confession troublante sur carte postale

mai 28, 2010

source: http://www.postsecret.com/

Des filles en vacances et de la dinde aux agrumes

décembre 30, 2009

Devant une salade d’épinards sans épinards, une dinde aux agrumes et une assiette de fromage, à l’appartement d’Amandine, je revois avec joie Myriam et Aurore, une copine de collège privé, je l’embrasse et je parle de mes cheveux trente minutes, avant de lui dire que son collier est vraiment très joli. Amandine me présente Tara et Emmanuelle, et Tara demande asap un verre de vin blanc, elle a eu une journée terrible. Elle travaille dans un institut psychiatrique, et un schizophrène lui a raconté qu’il avait un bouchon coincé dans son cul et qu’il devait enculer quatre filles pour que le bouchon disparaisse. Il a regardé attentivement Tara et il a ajouté qu’elle serait son complice, qu’elle le veuille ou non, et qu’elle sodomisera des filles avec des manches à balais. Tara a prévenu des policiers, légèrement paniquée, mais comme le fou n’était pas une menace immédiate, les policiers ne pouvaient rien faire.

Emmanuelle cherche les verres à vin. Tara dit il faut trop que je me trouve un mec bientôt, ces temps-ci je reçois des compliments de la part que d’itinérants, de toxicomanes et de psychopathes. En caressant le chat d’Amandine, je demande à Aurore si elle se souvient de Sébastien, un mec de notre collège privé qui tripait cristaux, chakras, et billets de loto. Je rappelle à Aurore qu’il était sorti avec Laura et que son papa possédait une pâtisserie, dans la ville de Charlemagne, et je leur annonce qu’après notre rupture, Premier Mari et Sébastien ont partagé un appartement. Sébastien brûlait de l’encens à tous les jours et avait viré total schizophrène : il avait démissionné de son travail parce qu’il était certain que tout le monde se moquait de lui et de son odeur, il changeait vingt fois par jour de caleçon parce qu’il pensait qu’il suintait de la raie. Je ris en racontant ça, mais je trouve ça terrible anyway, le pauvre mec avait consulté un tas de médecins, qui lui affirmaient qu’il n’avait pas de problèmes de raie, il était sûr que c’était un complot, il parlait à des gens invisibles et il croyait devenir un joueur de hockey multimillionnaire d’ici deux ans, alors qu’il n’avait pas patiné depuis un siècle.

Aurore n’en revient pas, elle me parle un peu de son stage, dans un hôpital montréalais, ou les médecins baisent avec plus d’infirmières que dans Grey’s Anatomy. Nous trinquons aux prochaines vacances d’Amandine, qui quitte dans deux jours pour le Guatémala. Aurore rigole et elle dit Amandine baise avec trop de mecs en vacances, au Costa Rica, elle a utilisé une boite complète de condoms, et nous dormions dans des lits superposés, j’étais sous elle et elle ramenait des mecs qui pleuraient en jouissant tous les soirs. Amandine dit arrête, le Guatémala et le Costa Rica, c’est super différent, au Guatémala, ils sont plus comme inspirés par la nature que par les margaritas au petit déjeûner. Emmanuelle s’empresse de dire tu te trouveras un mec qui aime la nature pour baiser en regardant des plantes exotiques, c’est tout. Amandine dit non je ne vais pas en voyage pour baiser, je vous jure, je baiserai même pas. Nous parions toutes sur le nombre de queues qui vont la défoncer, et nous lui faisons promettre de nous dire toute la vérité à son retour, dans deux semaines.

Au lit avec mon mec et ma merde

novembre 23, 2009

Putain tu es juteuse qu’il me dit, en tirant la langue, le menton recouvert de ma mouille. Je dis c’est ton sperme aussi, j’ai tout gardé en moi depuis ce matin, quand je faisais semblant de dormir et que tu m’as baisée, cochon. Je tends la main et je caresse ses couilles, il se place entre mes jambes, je saisis mon Us weekly avec Angelina Jolie sur le cover et je le jette sur le plancher. Il tire sur mes lèvres et colle son nez dans ma chatte, il me tire encore sa langue. Je lui demande de se toucher, il prend sa bite, et me montre son gland, tout gros et violacé.

Alexandre Le Grand me rentre sa queue dans la chatte et se penche vers moi. Il écrase mes seins. Je mords son épaule. Il se retire de ma chatte et me lèche, il dit je veux que tu jouisses, et après, je te défonce dans le cul avec ton gros jouet. Je tourne la tête, je le regarde me lécher, dans le miroir, mes jambes sont belles, toutes ouvertes, et son dos est beau, j’adore son dos, et sa langue, je ferme les yeux, il enfonce deux doigts dans ma chatte, il me chatouille le trou du cul avec son pouce. Je jouis fort, rapidement, je me redresse, je pousse sa tête, je veux qu’il reste avec sa langue sur mon clito encore quelques secondes, et puis je relâche la pression de ma main sur sa tête, je lui demande de venir en moi, maintenant. Il veut que je sois à quatre pattes sur le lit, je continue à me toucher le clito, j’attends sa queue en gémissant comme une pétasse.

Il me pénètre et il me demande ou est mon gros jouet, je dis il est dans la garde-robe, je pouvais pas le laisser sur la commode, ce weekend, je veux pas me lever, reste dans ma chatte, plus tard, ce soir, tu me baiseras avec. Il me donne une fessée et il me dit lève-toi salope, va le chercher. Je prends mon jouet, et je me remets à quatre pattes, il laisse couler un peu de lubrifiant dans ses mains et entre mes fesses, il rentre le jouet et je crie câlisse trop fort, parce que le putain de gland en jelly déchire mon cul. Il s’excuse, et il glisse ses doigts plein de lubrifiant dans mon mini trou. Je me détends, je ne fais plus le dos rond, et je le laisse m’enfoncer encore le jouet.

Je prends sa bite dans une main et je la dirige vers ma chatte, il tente de me pénétrer, mais le jouet prend trop de place, je suis super serrée, il réussit, je me sens trop bien prise, trop bien remplie, avec sa bite et mon dildo de cinquante centimètres. Il jouit et je sens sa bite gonfler, pousser le jouet hors de mon cul. Je me lève et je vais laver le jouet tout souillé de ma merde, avant de me verser mon premier rhum et coca zéro de la journée.

Cheers y’all!

Citation sagement craquante de la semaine

novembre 11, 2009

                           revjen 

Reverend Jen c’est la performeuse new-yorkaise qui porte toujours des oreilles d’elfe, la créatrice de la revue ASS et du Troll Museum, la trentenaire qui passe une journée à nettoyer des appartements à moitié à poil, et le reste de la semaine à organiser des orgies dans son bain et à s’habiller comme un garçon, avec une fausse moustache, et des chaussettes dans les petites culottes pour faire semblant d’en avoir une grosse.

Et c’est la pétasse qui va tout tenter une fois, sodomie compris. Pas juste parce que ça l’excite de sentir son petit œil de bronze s’élargir, mais par respect pour tout ce qui est rejeté : « I’m for anal the way I’m for the underdog. I don’t like to see anything dismissed or maligned just out of ignorance or fear. » (Live Nude Elf)

Elle a le cul revendicateur, Reverend Jen. Et après s’être rentrée la langue d’un copain et un vibrateur entre les fesses, elle s’est prise une grosse queue, elle a aimé, et elle a trouvé son trou superbe, une fois tout ouvert, et spermeux.

Comment profiter de notre petit trou sale et serré?

septembre 21, 2009

« Reports that anal sex will damage your rectum are not backed up by medical fact as long as you use lots of lube and leave your crowbar in the toolshed. »

Paul Joannides, Guide To Getting It On

Une lectrice super chouette m’a écrit récemment, parce qu’elle avait besoin de conseils niveau queue dans le cul. Elle a trop mal quand elle se fait sodomiser, mais la pratique l’excite anyway. J’ai demandé à des amis s’ils avaient des conseils persos à lui donner.

Voilà leurs réponses, très excitantes et généreuses :

G. : « Centimètre par centimètre…Avec une amie en dessous, prête à lubrifier à tous les trois aller-retour. »

R. : « Lube, lube, butt-plugs. »

D. : «  Un bon cunnilingus (des W et des F avec la langue sur le clite, c’est l’idéal) tout en baisant, mordillant parfois l’entre chatte-anus, beaucoup de salive, un doigté léger et quelque peu retenue dans la région désirée, le tout jusqu’à l’orgasme clitoridien. Du coup, les muscles se relâchent et on retourne à l’abordage tout en douceur sur le côté avec des baisers dans le cou et des petites phrases cochonnes… »

D. : « Trouver un chum moins membré ? »

A. : «  Beaucoup de lube. »

S. : «  Just relax. »

J. : «  Vider une bouteille de vodka et BEAUCOUP de lubrifiant !!! »

Mais parfois, du lubrifiant, ce n’est pas suffisant, et c’est difficile de se sentir complétement calme quand tu as déjà saigné du cul avant. Et je suis totale d’accord pour me souler avant de m’écarter les fesses, vous me connaissez, mais lors des premières sodomies, mieux vaut pas boire la bouteille de vodka au complet, sinon la débutante ressentira peut-être zéro douleur, la tête enfoncée dans un oreiller, le cul plein de la bite lubrifiée de son copain, mais le lendemain, ouh la la, ça peut être dangereux de marcher.

Moi aussi au début, j’avais mal, et je crois que c’est bien de commencer par se rentrer soi-même des doigts, des jouets, et de laisser après son mec nous pénétrer avec un butt-plug, et après avec sa bite. Genre une semaine de doigtage, une semaine d’anal beads, et finalement la bite hyper lubrifiée. Certaines positions sont moins douloureuses que d’autres, la queue pénétrant à moitié le cul. Les premières fois, pour être moins nerveuse, je demandais à Alexandre Le Grand de me la rentrer dans le cul alors que j’étais sur le dos, comme ça je le voyais bien s’enfoncer en moi. Je trouve vraiment bien le conseil de se faire lécher avant la pénétration anale. Déjà excitée et la mouille qui coule jusqu’entre les fesses, la future accroc de la sodomie ouvrira plus facilement son petit trou.

Autres suggestions :

Dans le Guide To Getting It On, il y a un chapitre consacré à tous les jeux anaux, Anal sex-up your bum. L’auteur recommande de commencer à se doigter le cul dans la douche, car l’eau lave les ongles plein de miettes de chips crème sûre et oignons, et lubrifie aussi. Pour décontracter son sphincter, la pétasse enculée peut pousser, comme si elle se préparait à chier. L’auteur rappelle aussi que si c’est trop douloureux, ou inconfortable, il ne faut jamais se sentir mal de demander à son mec de se retirer de notre oeil de bronze presque vierge.

Tristan Taormino, une Phi Beta Kappa experte en sexe anal, a publié le Ultimate Guide to Anal Sex for Woman, et enregistré une vidéo d’éducation sexuelle pour Vivid Entertainment, Expert Guide to Anal Sex.

Je souhaite bonne chance à ma lectrice super chouette ! Je prie pour toi et ton petit cul bientôt défoncé !

Quand il n’est pas dans mon lit, je me masturbe dix fois par jour

août 30, 2009

                  IMGP4737

Quand Alexandre Le Grand part pour trois jours, il laisse des petits plats indiens, pour Marissa et moi, et des mots partout dans l’appartement, style « Touche-toi et pense à ma queue » sur mon vibro, et « Hahaha tu fais pipi » sur le bol de la toilette. Et il m’envoie des courriels, alors qu’il est en manque, et soûl, en train de jouer au billard, à Ottawa.

From: Alexandre Le Grand
To: Mélodie Nelson
Subject: À Ottawa il n’y a pas de bars de danseuses

Putain, je me cale une Kilkenny-Jack… Ça fait passer mon cours de sept heures dans le sous-sol trop climatisé du Marriott. Je regarde un match de soccer Italie-Pédés-Suède en picolant et en pensant a ton cul.

From : Mélodie Nelson

To : Alexandre Le Grand

Subject : Re : À Ottawa il n’y a pas de bars de danseuses

Moi j’écoute Daddy Yankee. Je viens de donner un bain à Paprikalicious. Son poil est super doux et il sent la lavande et les médicaments.

From : Mélodie Nelson

To : Alexandre Le Grand

Subject : Re : Re : À Ottawa il n’y a pas de bars de danseuses

Qu’est-ce que tu ferais à mon cul?
 
Je te laisserais bien m’enculer vendredi, peut-être.

 
Un coup dans la chatte, un coup dans le cul, et je finis à plat ventre, ta queue qui se vide au fond de mon petit cul.

From: Alexandre Le Grand
To: Mélodie Nelson
Subject: Les promesses, les promesses

Cochonne qui s’en dédit!!!

From : Mélodie Nelson

To : Alexandre Le Grand

Subject : Ça veut dire quoi cochonne qui s’en dédit ?

Paprikalicious s’étire juste à côté de moi, sur la table. Elle te miaule son amour. Fuck je me suis masturbée trois fois ce soir, et à chaque fois elle entend le bruit de mon vibro et je suis quasi certaine qu’elle pense que je ronronne et elle saute sur le lit et se couche sur mon cou, et fait plus de bruit que mon vibro en ronronnant pour vrai. J’ai réussi à jouir à toutes les fois en fermant les yeux très très fort et en m’imaginant que c’était la main d’un géant super poilu qui m’étranglait.

From: Alexandre Le Grand
To: Mélodie Nelson
Subject: Ça veut dire que tu me donnes ta chatte, jamais ton cul

Mets-y un doigt!!!

From : Mélodie Nelson

To : Alexandre Le Grand

Subject : Ma chatte est bonne et presque aussi serrée

Non, je me limite à lui souffler dans le cul, espèce de zoophile !

From: Alexandre Le Grand
To: Mélodie Nelson
Subject: Surprise : il y a de belles filles à Ottawa, et je pourrais les enculer, elles

Juste un petit doigt de rien, allez… T’es capable!

From : Mélodie Nelson

To: Alexandre Le Grand

Subject : Si tu les encules, mets un condom

Tu es au bar encore? J’écoute Big Brother. Jordan a grossi. Et Russel est super insultant, il la traite toujours de fatty bitch. Et il veut se battre avec Jeff. Jordan s’est interposée entre les deux mecs en plaquant ses deux boules contre Russel. C’était plus excitant qu’agressif. Moi je l’aime Jordan, je veux que ce soit elle qui gagne. Et je veux qu’elle porte moins de t-shirts et plus de camisoles échancrées. 

From: Alexandre Le Grand
To: Mélodie Nelson
Subject: Les filles d’Ottawa sont propres

Le junkie est super sympa, mais il comprend rien au soccer et il veut que je lui paie une autre bière.  

Jordan, elle a un visage d’ange. Je lui viendrais bien dans la face. Tu mouilles en écoutant Big Brother ?

From : Mélodie Nelson

To : Alexandre Le Grand

Subject : Je mouille juste si je pense à toi en train de gifler Jordan

Bonne nuit babe. Je me suis battue trente minutes avec le store, j’étais pas capable de le fermer. J’ai failli pleurer. Et suspendre toutes mes robes devant la fenêtre pour avoir moins de lumière.

From: Alexandre Le Grand
To: Mélodie Nelson
Subject: Tu dépends de moi pour tout biatch, même pour fermer le store

Je vais jouer au billard et après je me couche aussi, en pensant à ton petit cul plein de mon foutre chaud.

Wannabe Blanche-Neige écarte ses fesses dans une ruelle

août 26, 2009

Parfum : Kilian, Liaisons dangereuses
Magazine : Tokion, avec mon idole Chloë Sevigny sur le cover

Les mannequins pour Dove apprécient les suçons et les photos léchées

Betty m’attend dans son auto, je la rejoins, je la frenche et je l’écoute me parler du bébé d’Angelina, une infirmière a gâché la surprise, trente minutes avant l’accouchement, elle a dit félicitations pour votre petit gars, ça faisait neuf mois qu’Angelina magasinait que des pyjamas verts et jaunes, et je peux pas m’empêcher, j’interromps Betty à chaque trois mots, pour lui dire que son parfum sent trop bon, et pour jouer un peu dans ses bouclettes noires.

Arrivées devant le bistro-bar Studzio, pour le vernissage du photographe Joseph Elfassi, je me remets du gloss repulpant sur les lèvres et je pointe Christophe, c’est lui le mec que je veux te présenter, il faut trop que tu le baises, juste pour me dire s’il a une grosse queue ou pas. Nous embrassons Joseph et Christophe, il me dit tu es habillée en petite fille parfaite, c’est joli, tu devrais faire un pique-nique avec la fille là-bas, celle à la robe carottée rose et blanc. Je regarde ma robe de wannabe-mannequin-pour-Dove-qui-cueille-des-fleurs-sauvages-à-l’heure-du-lunch, et la fille aux cheveux trop courts, et je dis nan, pas assez belle pour partager un sandwich avec moi.

Betty me raconte qu’elle a rencontré un musicien hongrois-tchèque circoncis, il est super gentil avec elle, il la baise doucement, il la trouve belle même quand elle a les cheveux sales, il vient la rejoindre chez elle, très tard le soir, pour parler et boire du mauvais vin rouge, il a une blonde, plus vieille que lui, il ne peut pas la laisser, pas tout de suite, Betty a les yeux brillants, elle dit mais c’est pas grave, je suis bien, je suis capable d’oublier Sadek et de me taper plein de filles et de mecs. Les yeux fixés sur des photos glam trash, inspirées de l’univers de Fight Club, je dis à Betty tu as maigri, et Christophe nous rejoint et il dit vous êtes les plus belles filles ici, et il dit ton téton droit est allumé, je peux toucher ? Et Betty rigole, et il pince son téton, à travers le tissu de sa robe turquoise.

Nous commandons des mojitos et Christophe se moque de notre prononciation. Betty demande à Joseph pourquoi il a commencé la photographie il y a peine deux ans et il dit c’est pour voir des femmes nues, et il ajoute est-ce que vous vous embrassez parfois en public ? Je glisse un suçon Chupa Chups aux cerises entre les lèvres de Betty, elle me chuchote à l’oreille it was nice but I’m bored now, et nous nous en allons main dans la main.

Je ne sais pas couper mon poisson, mais je sais crier le mot chatte très fort

Dans son auto, j’écarte les jambes, elle dit Christophe a un visage d’arabe et il est charmant, elle me rentre son suçon dans la chatte et le lèche, elle dit mais Joseph, je sais pas, his pics are hot, mais il prend des photos juste parce qu’il veut pas payer pour un peep show or what, I don’t get it. Elle me propose d’aller chez Valliers, mon cellulaire vibre, j’ai pas encore téléchargé une sonnerie assez cool pour pas avoir honte, je réponds, c’est Christophe, il me demande si nous voulons souper avec lui, au Na Brasa, un  portugais sur Duluth.

Christophe nous attend sur la terrasse, à placoter avec le proprio du restaurant, et il nous tend des coupes de vin rouge. Betty me dit qu’elle est allée nourrir les ratons-laveur, au cimetière Notre-Dame-des-Neiges l’autre jour, elle aime trop les bêtes sauvages, lorsqu’elle habitait en Ontario, elle nourrissait les écureuils et ils venaient dans son appartement. Je suis super jalouse, je dis oh tu es comme Blanche-Neige, moi je veux une mouffette, comme dans Bach et Bottine. Christophe glisse sa main sous la robe de Betty, le serveur prend nos commandes, une assiette de grillades pour Christophe et du red snapper avec salade verte pour Betty et moi.

Christophe m’aide à couper mon poisson, et il cache la tête et la queue de celui de Betty, parce que sinon elle va pleurer et refuser de manger. Tout est délicieux, mais nous terminons le vin trop vite, je vais à la salle de bain pour me remettre du gloss repulpant, je pousse la mauvaise porte et je regarde un mec pisser pendant dix secondes avant qu’il ne me dise de m’en aller.

Dans une ruelle, faut faire ça quick et devant une fille qui se peigne les cheveux

Nous quittons Na Brasa, en embrassant Christophe sur les lèvres, pour le remercier d’avoir payé l’addition, et il dit je veux plus que ça, et il nous entraîne dans une ruelle, il me dit toi je te baiserai pas, ton mec a trop l’air d’un joueur de rugby. Je sais pas si je dois rester là, à les regarder et à mouiller, ou si je dois attendre dans la rue, me faire inviter dans un appartement pour boire un verre avec un inconnu, et surveiller que personne ne permette à son chien d’aller chier dans la ruelle. Betty s’appuie contre un mur de briques, Christophe ouvre sa braguette, sort sa bite, tous les Français ont des grosses bites, il dit tu aimes ça doucement ou fort, et Betty se colle la joue contre le mur, elle se retourne vers moi et elle dit quick, i want it quick and very deep.

Christophe met rapidement un Magnum, il pousse la culotte en coton de Betty sur le côté, et il enfonce sa bite dans le cul de Betty, à sec, il y va lentement, jusqu’à avoir ses couilles qui frottent contre la chatte de ma copine. Betty fait comme moi quand je ne veux pas alerter les voisins que je jouis dix fois par jour, elle mord son bras, et Christophe lui dit c’est bien, j’aime ton petit cul, tu aimes ça, toi, tu aimes ça te faire enculer devant Mélodie ? Et Betty fait aller sa tête, de l’avant à l’arrière, et Christophe lui tire les cheveux, tu aimes ça cochonne, dis-le, et Betty gémit comme une fille de Big Brother devant un ballon de plage, I love it.

Betty se passe une main entre les jambes et je devine qu’elle se rentre un doigt dans la chatte. Christophe jouit en grognant, pendant que je replace mon serre-tête et que je lisse mes cheveux. Il retire son condom, Betty se retourne et lui sourit, thanks babe, et il secoue son condom devant le visage de Betty, elle boit son sperme et garde sa langue sortie, et les yeux fermés, prête à recevoir d’autres mecs, tout de suite.

Je suis une ingénue vierge, si je me compare à  mes amis total pervers

Nous embarquons dans l’auto de Betty, et nous nous stationnons juste devant le Barraca. Christophe vide un rhum et coca en trois minutes, moi je commande un Lili Frozen, un drink qui ressemble à de la slush, aux premiers jours du printemps, et Betty dit sorry, la musique est trop forte pour moi ici, je vais rentrer à la maison. Christophe va au bar et discute avec la barmaid, elle est grande, blonde, et son dos et ses épaules sont couverts de tatouages, total look Suicide Girls, l’envie du moment de Christophe. Je l’embrasse et je dis je vais aller prendre un taxi. Il m’accompagne dehors, et dans le taxi, à quelques rues de chez moi, je reçois un texto, c’est Christophe, il se fait sucer par la barmaid dans les toilettes des employés, et elle trouve que sa bite goûte bizarre.

Pour voir des photos violemment glam:   http://www.elfassi.ca/