Posts Tagged ‘Rosemont’

Une réélection plus importante qu’un jugement de la Cour suprême?

avril 13, 2017

Les travailleuses du sexe sont souvent traitées comme de la merde, comme si elles ne comptaient pas, comme si leur sécurité, leur autonomie corporelle et financière ne comptaient pas.

Le maire de Montréal, ainsi que plusieurs maires d’arrondissement (hello Croteau, hello DeSousa) préfèrent rester copains comme cochons avec les citoyens qui se plaignent des masseuses et de leurs lubrifiants, plutôt que de respecter un jugement de la Cour suprême indiquant que toute nuisance genre du bruit ou des bouteilles d’alcool fracassées dans une ruelle sont moins importantes que la dignité et la sécurité des travailleuses du sexe.

Lisez mon article dans Vice pour en savoir plus, alors qu’aucune preuve de crime organisé ou de trafic humain n’a été découverte: À quelques mois des élections municipales, Denis Coderre revient à la charge contre les salons de massage.

Cacaman

mars 17, 2015

toilettes

Chaque ville ou village ou patelin a ses personnages excentriques, genre Sherbrooke et Madame Bou, Repentigny et son nain qui fait du jogging. Ici, dans Rosemonthood, une amie a la chance d’habiter sur la même rue qu’emprunte Cacaman.

Pour vrai. C’est dégoûtant.

Le mec a fait caca, accroupi, devant la fenêtre de la chambre de ses filles. Mon amie l’a vu au moment ou il s’est relevé. Il a ramassé sa crotte et l’a mise dans un sac en plastique.

Depuis, nous le croisons souvent, le teint gris, avec un sac à la main, marchant comme mon fils quand sa couche est pas super confo.

Plutôt que de voir un mec clairement pas très bien dans sa tête et dans ses pantalons, je préfèrerais croiser une madame qui me crie “BOUH!”, même quand je transporte une douzaines d’oeufs de poulettes-qui-pondent-en-liberté-en-mangeant-juste-des-graines-bio.

À lire (tant qu’à être scato): une odeur de caca oblige un avion à faire demi-tour.

 

Lundi oui oui oui: popsicles au champagne et ballons à l’hélium

avril 8, 2014

rwanda

artiste peintre

shopping mecs

 

J’ai un peu mal à la tête parce que ma fille a crié Woody, WOODY toute la journée (c’est une maniaque de Toy Story et elle pense qu’après le film, Woody va apparaître dans la maison et elle dit qu’il va être son ami et courir avec elle, mais qu’il ne prendra pas de bain parce qu’il est toujours habillé) et aussi parce que je trouve ça plate et chiant, les élections, surtout qu’elles tombent le jour de l’anniversaire de mes petits frères, pauvre eux.

Ce que j’aime plus que cacher mon vibro:

Le chardonneret de Donna Tart. Dirty talk de fin de soirée. Poisson d’avril donné par Mini Fée au Frigo de Bacchus, un commerce de Rosemont, poisson encore collé sur la caisse enregistreuse, une semaine après le premier avril. Popsicles au champagne. Mini Dragon qui se lève et qui veut juste jouer avec mes ballons gonflés à l’hélium. Peintres transformés en architectes. Regard cochon de mon mec – je devine toujours ses envies de sodomie. Ballons gonflés à l’hélium donnés par mes parents et par mes copines pour célébrer mon dix-huitième anniversaire – c’est ça qui est écrit sur les ballons. Mecs déprimés accompagnant leur petite copine dans les boutiques. Porter des robes tous les jours ou des mini shorts melon d’eau. Réconciliations au Rwanda – je connais une Rwandaise, si belle et joyeuse et aimante, et je pense à elle, aujourd’hui.

Bonne semaine y’all! Je vais m’épiler les sourcils avant de lire au lit, un verre de lait aux amandes sur la table de chevet. Ou un verre de rosé, si je suis capable d’ouvrir la bouteille.