Posts Tagged ‘Jésus’

Penser à Jésus quand on est tout nu

novembre 26, 2016

jesus-is

J’adore Dan Savage. Il est irrésistible, sexuellement positif et brillant, et drôle. Voici ce qu’il a mis il y a quelques temps sur son compte instagram, à propos du consentement.

dan-savage-photo

dan-savage

Pour des messages totalement absurdes de chrétiens conservateurs, allez ici. (Je suis croyante, vous le savez, mais je me permets de me moquer de ça et de poser en lingerie dans une église, parce que come on, aimez-vous les uns les autres et c’est tout.)

jesus-video

Croire

mai 16, 2015

Jésus 1

Jésus 2

Quand j’étais petite, mon père m’amenait parfois à la messe. J’aimais beaucoup regarder les autres, j’aimais beaucoup le silence des autres, et la voix du curé, et les mouvements, s’asseoir, se lever, se mettre à genoux, des mouvements simples, pour être comme les autres, pour communier comme eux, et penser comme eux, et croire comme eux.

Puis, j’ai continué à aimer les églises, mais sans y croire trop, j’aimais les églises, j’aimais y entrer à n’importe quel moment, avec ma cousine Cheryl, souvent, après une course à vélo, et nous assistions à des baptèmes d’enfants inconnus, aux prénoms massacrés par le curé, parfois.

J’ai arrêté de croire. Je ne sais pas trop pourquoi, à cause des prières dites tous les matins au camp Carowanis, à cause des nouvelles du téléjournal, des guerres, des discussions avec un évèque, sur les femmes, les enfants qu’elles se doivent de porter et tout.

Après plusieurs années, j’ai recommencé à prier, et pas seulement pour qu’une tempête de neige fasse rage le jour d’un examen de mathématiques. Je priais, et je remerciais Dieu, parce que j’avais un corps qui me permettait de marcher des heures, baiser des heures, faire des arabesques devant des films de Pixar. J’étais vivante, je me sentais vivante, je ne voulais plus poser un rasoir contre mes poignets.

J’ai commencé à croire à nouveau, juste parce que j’avais besoin de croire, j’avais besoin de me rattacher à quelque chose de plus important que moi, plus important que l’argent des hommes qui me baisaient, plus important que tous les soutifs Lejaby que je pouvais acheter, plus important que toutes les amies que je ne voyais plus, parce que je ne pouvais pas leur dire, je ne pouvais pas leur dire ce que je faisais, parce que je croyais que j’étais folle, d’aimer faire du 9 à 5 dans un lit.

Je ne crois plus que parce que j’ai besoin de croire.

Et j’aime bien quand des amis, fouillant dans une pile de livres sur le bord d’une rue, en trouve un sur Dieu et pense immédiatement à me le donner.

Libido, Jésus et nouvelle coiffeuse

janvier 7, 2015

Pendant que mes enfants courent partout dans l’appartement avec leurs bottes d’hiver et une lampe de poche, je vous propose mes derniers billets ailleurs qu’ici.

moi enceinte mélodie nelson

Sur TPL Moms, je vous parle de ma libido quand j’avais une framboise dans le ventre.

“Moi, j’étais fatiguée, mais ça ne changeait rien à mon désir d’être proche du corps de mon mec. Lui, il adorait mon nouveau ventre, plus rebondi. Le seul obstacle à ma libido : quand mon chéri buvait avec ses copains, le jeudi soir, ce qui lui donnait inévitablement envie de manger du poulet frit. Et l’odeur du poulet frit me rendait malade. Oups.”

bébé jesus

Je vous montre aussi avec fierté le talent de ma fille pour représenter un Jésus qui ressemble à la fève espérée par une amie chaque année, quand elle mange la galette des rois.

Et sur Canoë, je vous convie à ne plus faire ni rire de blagues sur le viol et à chercher une bonne coiffeuse pour être heureux en 2015. Wouhou.

Red Bull et bières VS lait maternel et Jésus

mars 13, 2013

allaitement

J’allaite encore ma chérie, ce qui signifie deux fois par jour certains jours, dont trente minutes au réveil, au lit, un des meilleurs moments de ma vie ever, et ce qui signifie vingt fois par jour quand elle vient de recevoir deux vaccins qui perturbent sont mini corps de poupée.

Je n’aime pas avoir des vêtements à l’encolure trop échancrée, mais oh well, je me promets une super garde-robe quand Mini Fée et Futur Mini Pirate ne boiront plus de mon élixir magique. J’adore n’avoir qu’à secouer un sein et à euh penser à fermer légèrement le store pour que Mini Fée commence à rigoler et à se précipiter vers moi, oubliant ses pleurs ou son envie de vider une boite de mouchoirs en trente secondes.

Que je l’allaite seulement au lit ou en attendant dans la file du H&M, jamais personne ne m’a dit que je devrais cesser. Mes parents sont perplexes devant quelques mouvements de gymnastique que Mini Fée fait avec un téton dans la bouche, mais ils ne jugent pas mon envie d’allaiter tant que Mini Fée le voudra.

Si quelqu’un osait me dire que ça ne se fait pas, allaiter plus de six mois mon enfant, faudrait que je me souvienne de ces sages répliques piquées sur la page Facebook The Skeptical Mother :

 1. Je préfère que mon enfant boive mon lait plutôt que la Red Bull et les dix bières que tu viens de prendre. Et je ne t’ai pas donné mon opinion quand tu t’es resservi du gâteau au chocolat, pourtant en avais-tu vraiment besoin?

2. J’essaie de lui donner envie de boire du lait de vache, mais elle refuse d’apposer sa bouche au pie d’une vache. Gosh.

3. La décision d’allaiter mon enfant est une décision émotionnelle et nutritive que mon mari, mon enfant et moi avons prise ensemble. Si tu es intéressé à prendre parti de l’utilisation de mes seins, tu peux en discuter avec mon mari.

4. C’est vrai que ça peut sembler étrange pour certaines personnes, de voir un enfant de plus d’un an allaité. Mais sache que ça renforce son système immunitaire, le protégeant de certains virus et l’aidant à en combattre d’autres. Ça aide aussi la maman, car si elle allaite plus de deux ans, son risque d’avoir le cancer du sein se réduit de 24%.

5. Ta femme aussi se demande quand cesseras-tu d’aimer ses seins.

6. Je vais l’allaiter tant qu’il n’est pas marié. Après, son épouse prendra la relève.

7. Le World Health Organization recommande un minimum de deux ans. Qui veut faire que le minimum pour ses enfants?

8. Oh ça va être tellement malaisant quand mon enfant sera à l’école secondaire. J’espère qu’elle sera sevrée avant, han?

9. Jésus a été allaité trois ans. C’est dans la Bible.

10. Mes seins et mon enfant : mes choix, pas les tiens.

Oh et si vous avez des répliques aussi sages pour une copine mariée qui ne cesse de se faire demander ce qu’elle attend pour tomber enceinte, tell me. C’est comme un peu trop intime, ce genre de questions, non?

Jésus, bottines rouges et faux ongles

octobre 13, 2010

Je mets des jeans troués – la honte pour une entrevue, je préfère les robes, mais je n’avais plus rien de propre et pretty dans ma garde-robe – et je me dirige vers la Brûlerie sur Masson. La barista a des ongles superbes. Elle me file le numéro de téléphone de son salon de beauté préféré et je la remercie, m’imaginant déjà avec de faux ongles en gel sparkling doré.

Je rejoins Valérie Schmaltz, une journaliste aux Journaux Nord-Info/Voix-des-Mille-Îles et un caméraman au col de chemise d’un bleu éclatant. Je remarque que la journaliste porte des superbes bottes rouges, de la même couleur que celles que j’ai choisi de porter moi aussi. Nous placotons de féminisme abolitionniste et de libido, contentes de nous rencontrer pour un de ses dossiers sur la décriminalisation de la prostitution – elle rencontre des travailleurs de rue, des prostituées de tous les âges et des maires. Nous avions d’abord pensé parler dans un spa, puis dans un hôtel, mais finalement nous terminons notre café et marchons dans la rue, pour nous retrouver dans une église – c’est lors de mon expérience comme escorte que j’ai trouvé la Foi. Le prêtre, avec une baguette de la boulangerie Première Moisson sous le bras, accepte que je parle de mon expérience d’escorte dans son église.

Grâce au caméraman, j’apprends même comment allumer un lampion, ce que je n’avais jamais fait depuis ma visite à dix ans de l’Oratoire Saint-Joseph. Love Jésus, love les prêtres ouverts d’esprit, et love la possibilité de parler des besoins réels des travailleurs du sexe.