Posts Tagged ‘Bad Sex in Fiction Award’

J’aime mieux le mauvais sexe que le mauvais usage du mot vagin

février 19, 2018

Quand Chantal Guy de La Presse m’a contactée pour discuter bonnes et mauvaises scènes de sexe, j’étais très heureuse. Nous avons parlé ensemble de l’anus chocolaté et de l’ennui trouvé dans 50 Shades of Gray, des noms de fruits utilisés pour remplacer le mot vulve style j’ai pénétré son pamplemousse juteux.

Elle a aussi questionné l’auteur Jean-Simon Desrochers, dont j’aime beaucoup beaucoup l’oeuvre. C’est à lire ici.

Pour moi, une bonne scène de sexe n’est pas obligée d’être décrite d’un point de vue du corps ou des sensations du corps. On peut parler de la couleur des murs, du drap qui se défait ou qu’il faut laver bientôt, des miettes de croissants, des sentiments – ou absence de sentiments – qu’on a pour l’autre personne. On peut parler de trucs pas excitants aussi, sans que ce soit une scène de mauvais sexe, on peut parler de transpiration, de coiffure qui fout le camp, d’un condom difficile à mettre, d’une frustration quand le cunni est mauvais et qu’on en rêvait depuis trois heures. Les crampes et le sang ne me font pas décrocher – en tout cas moins que si j’ai l’impression qu’un auteur se branle en écrivant une scène lesbienne et se trompe entre le mot vagin et vulve.

Les mauvaises scènes de cul

novembre 27, 2016

fille-qui-lit-3

La semaine dernière, devant un risotto aux morilles et un verre de vin blanc, ma copine Topaze m’a dit qu’elle cherchait à lire des nouvelles érotiques qui lui donneraient le goût de baiser. Je lui ai donné quelques suggestions (en extra: Susie Bright et Violet Blue parce que Violet Blue est parfaite), mais j’étais d’accord avec elle: souvent ce n’est pas mouillant, l’érotisme.

Les longues histoires qui se passent dans un manoir, avec dix paragraphes sur la texture des rideaux et la grandeur du canapé pour finalement deux lignes sur des coups de bassin, c’est insuffisant. Et c’est pour ça que je regarde autant de films porno – éthiques et euh moins éthiques aussi, mea culpa.

fille-qui-lit-4

Chaque année, je m’amuse en lisant ce que la littérature propose comme pires scènes de cul.

Les candidats cette année au Bad Sex in Fiction Award:

  1. A Doubter’s Almanac d’Ethan Canin

Extraits (traduction libre): “Pendant leur relation sexuelle, elle devenait muette, allant directement par dessus lui, comme un lion sur sa proie. Ses yeux restaient grand ouverts, alors qu’Andret gardait les siens fermés; mais chaque fois qu’il les ouvrait, voilà comme elle était, le regard fixe, les pupilles noires insistantes.”

“L’acte sexuel en soi était plein de ferveur. Comme une partie de tennis, quelque chose qui se performe à la lumière du jour entre compétiteurs.”

  1. The Tobacconist de Robert Seethaler

Extraits (traduction de Maïa Mazaurette, merci): “Comme son pantalon glissait sur ses jambes, tous les fardeaux de sa vie jusqu’à ce jour semblaient s’effondrer; il renversa la tête et se tourna vers l’obscurité sous le plafond, et pendant un instant béni, il pensa comprendre les choses de ce monde dans toute leur incommensurable beauté. Comme c’est étrange, se disait-il, la vie, toutes ces choses. Puis il sentit Anezka glisser devant lui au sol, sentit ses mains saisir ses fesses nues pour l’attirer vers elle. «Allons, mon garçon !», l’entendit-il chuchoter, et avec un sourire il se détendit.”

fille-qui-lit-2

  1. Men Like Air de Tom Connoly

Extraits (traduction de Maïa Mazaurette): “Le passeport de Dilly s’élevait de la poche arrière de son jean au même rythme de ses fesses quand elle le suçait. Il s’inclina par-dessus elle pour saisir le passeport avant qu’il n’atterrisse sur le plancher dégoûtant. Malgré les circonstances du moment, la nature humaine l’obligea à jeter un coup d’œil à sa photo d’identité.”

  1. The Butcher’s Hook de Janet Ellis

Extraits (traduction de Maïa Mazaurette): “Son doigt est à l’intérieur de moi, son pouce formant des cercles, et je déborde comme du grain coulant d’un seau. Nous étouffons nos bruits, nous chuchotons comme une congrégation épiscopale pendant le sermon.

– Jusqu’à maintenant, je pensais que le son le plus doux que je puisse entendre était des vaches qui mâchent de l’herbe. Mais ça, c’est mieux.”

marilyne-monroe-lit

  1. Leave Me de Gayle Forman

Extraits (traduction de Maïa Mazaurette): “Et elle se rappelait être restée debout devant lui, sa robe comme une flaque sur le plancher, et comment elle avait commencé à trembler, ses genoux s’entrechoquant, comme si elle était vierge, comme si c’était la première fois. Si elle s’était autorisée à espérer, c’était ce qu’elle aurait espéré. Et maintenant voilà. Et c’était terrifiant.

Jason avait pris sa main et l’avait placée sur son torse nu, sur son cœur, qui battait sauvagement, en tandem avec le sien. Elle avait pensé qu’il était juste excité.”

  1. The Day Before Happiness d’Erri De Luca

Extraits (traduction de Maïa Mazaurette): “Elle enleva ses bras de mes épaules, guida mes mains sur ses seins. Ouvrit ses jambes, remonta sa robe et, tenant mes hanches sur elle, poussa ma queue contre son orifice. J’étais son jouet, qu’elle déplaçait à volonté. Nos sexes étaient prêts, en attente, se touchant à peine : des danseurs de ballet planant en pointe.”

fille-qui-lit

Plusieurs lecteurs du Literary Reviews ont aussi voté pour nominé les conversations de vestiaire de Donald Trump, mais comme ce ne sont pas des conversations fictives, elles n’ont pas été retenues. Le gagnant sera annoncé le 30 novembre.

À noter: Un auteur s’est déjà rebellé contre ce prix, répliquant qu’il était important d’en rire, du sexe, et proposant qu’un autre prix soit offert également, celui de la meilleure scène de cul.

Comme Adam qui découvre la chatte d’Ève

novembre 24, 2015

reading is sexy 4

Bad Sex in Fiction Award, c’est le genre de concours que j’aime bien suivre chaque année.

Créé en 1993 pour pointer des descriptions sexuelles mal écrites dans un livre qui n’a pas tant de défauts sauf du sexe redondant ou ennuyant ou juste arke. Le gagnant sera annoncé le premier décembre. Un trophée pour la pire scène de cul, wouhou.

Je ne trouve pas toujours les scènes choisies si horrifiantes. Genre, parfois, c’est vrai que le sexe c’est drôle/les pénis ont des formes bizarres/le sperme gicle sur les murs de la cuisine.

reading is sexy

Voici les scènes des finalistes qui m’ont plus perturbée pour la sélection 2015 du Bad Sex in Fiction Award :

Against Nature (Tomas Espedal)

« She kisses his face and licks it. She bites his lip. She bites his cheek. She pants in his ear, shouts his name in his ear, she whips his face with her hair. She stops his mouth hard with her hand and takes his breath away. She rides above him the way she’d imagined that one day she’d ride a boy, a man, a beast; she grasps his long hair with both her hands and rides him as if he were a horse… »

Fear of Dying (Erica Jong)

« I slip into bed, amazed that Asher is making the first move — which is unusual for him.

While I lie next to him, astounded by his presence still, he opens my silk robe and touches my cunt as if he were Adam just discovering Eve’s pussy.

‘Beautiful,’ he says. »

List of the Lost (Morrissey)

« At this, Eliza and Ezra rolled together into the one giggling snowball of full-figured copulation, screaming and shouting as they playfully bit and pulled at each other in a dangerous and clamorous rollercoaster coil of sexually violent rotation with Eliza’s breasts barrel-rolled across Ezra’s howling mouth and the pained frenzy of his bulbous salutation extenuating his excitement as it whacked and smacked its way into every muscle of Eliza’s body except for the otherwise central zone. »

reading is sexy 3

À suivre, pour le dévoilement du gagnant qui ne devrait jamais comparer des baises à des grosses boules de neige ricaneuses.