Posts Tagged ‘Cheetos’

Je ne vous montre pas celle de mes seins contre une icône

juin 26, 2016

Mélodie Nelson

photo par Myriam Lafrenière

Je voulais être un personnage. C’était plus facile pour moi, vouloir être un personnage que d’écrire ou whatever. Puis finalement personne ne pouvait écrire sur moi comme moi je pouvais écrire sur moi, personne pouvait dire ce que ma mouille goûtait parce que j’étais la seule qui écrivait mouille dans mes cours de création littéraire à l’université, une fille insistait pour me dire qu’il existait un vrai mot pour ça, c’était cyprine. Et je savais c’était quoi la cyprine. C’était un beau mot, mais moi ce que j’avais entre les jambes, c’était de la mouille.

Mélodie Nelson (2)

Mélodie Nelson (3)

Mélodie Nelson (4)

Je suis plus vieille maintenant et je n’écris pas assez et parfois devant le miroir ou sur mon tapis de yoga je redeviens un personnage. Je pensais pas trouver quelqu’un qui voudrait me voir vivre en personnage, en moi exagéré, en moi en bikini/lingerie/perruque blonde/legging made in China fushia dans une église.

Mais Myriam Lafrenière partage avec moi un désir d’images fracassantes, de féminité exacerbée parce qu’elle aime toutes les formes que la féminité peut prendre, elle aime les melons d’eau de David Lachapelle et j’aime les crottes de fromage que Pamela Anderson lance dans les airs pour David Lachapelle.

Mélodie Nelson (5)

Nous avons joué ensemble, dans une église, et j’étais extatique, sauf le moment où j’avais du rouge sur les dents/des Cheetos sur les dents et qu’une dame est entrée pour prier. Je ne savais plus comment me rhabiller, j’étais mortifiée et je répétais le mot grotesque à Myriam.

Mélodie Nelson (6)

J’étais son personnage, à Myriam, mais aussi une fille de trente ans qui se prenait un peu pour Amanda Lepore/Pamela Anderson et Courtney Love – et c’était mieux qu’à mon mariage, alors que j’avais demandé à ma cousine de me prendre en photo, juste avant que je ne vomisse, parce que je trouvais que je devais avoir l’air top et trash, au-dessus de la cuvette, bleachée et en bikini à cerises.

Lundi Oui Oui Oui: graffiti et Pom Pom Girl

juin 25, 2012

 

 

J’angoisse légèrement: cette semaine Alexandre Le Grand et moi avons décidé de ne pas boire d’alcool. Je sais que j’ai réussi à ne pas boire pendant des mois, mais j’ai déjà tout oublié des privations et je ne retiens que le goût du rosé et des bulles.

Avant de partir faire une méga provision de Perrier au pamplemousse, voici ce qui met du sparkle dans mes journées :

Expression Mama Pooch. Couper sa frange trop court à la Betty Page manquée et d’autres erreurs à commettre absolument. Première Bulle à boire de 20h à minuit. Bague ouvragée avec chevreuil aux Coureurs de Jupons. Graffiti backfat dans le dernier épisode de Girls. Mini Fée embrasse un garçon d’un an et demi au parc. Mini Fée sort sa langue et elle mesure un mètre. Fraises de la fruiterie Au Melon Miel. Boule à thé canard. Boire des Pom Pom Girl – cocktail à la bière blonde et au jus de pomme – à la Succursale avec Alexandre Le Grand et Mini Fée. Lubrifiant. Manger des Cheetos sur le balcon en regardant le Siamois de la voisine. Petits frères. Couscous. Connect Four. Baiser dans la salle de bain. La main d’Alexandre Le Grand autour de mon cou. Bien dormir après un cunni. Le rabaissement de Philip Roth.

Bonne semaine! Love y’all!


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 209 autres abonnés