Archive for the ‘i love magazines’ Category

Après avoir été pute, je peux pas être une sainte, mais je sais bien m’agenouiller, et lire

avril 21, 2010

Je me suis achetée un nouveau chapelet, j’ai partagé de la vodka avec une fille en crise parce qu’elle vient d’avoir trente ans, je ne me suis pas épilée les sourcils, et j’ai trop utilisé mon vibrateur, après trois jours les piles étaient mortes, je ne pouvais plus le prendre pour me faire jouir sauf si je me le rentrais profond dans le cul en jouant avec mon clito. Je me suis achetée un nouveau chapelet, et j’ai lu, des Marie Claire et des livres de Philippe Vilain, de Philip Roth, et de Wendy Delorme.

Je vous offre un extrait de Insurrections en territoire sexuel, un manifesto donné en cadeau par une personne oh so incroyable, de Miss Wendy-la-lesbienne-blonde-top-excitante-Delorme, avant de vous raconter un peu plus mon séjour dans un monastère too much sweet à cause des réserves infinies de croissants et de danoises dans la cafétéria :

« Je suis venue vous parler d’amour parce que ce n’est pas toujours là ou on croit que ça se trouve, ou on voudrait le trouver, parce qu’on oublie qu’en fait c’est partout autour de nous, et d’abord dans nos mains, dans nos bouches, dans nos regards, et dans la chatte de notre meilleure amie. »

Elle écrit aussi des trucs délicieusement engagés, sur les gros crucifix à la Madonna, portés dans le cou à l’école, et les filles voilées, menacées d’être exclus de l’école publique:

« L’amour du prochain s’arrête ou commence le sentiment national.»

Et juste pour dire, je me suis pas sentie du tout mal, de mouiller dans un monastère. Et j’ai laissé mes Maxim et mes Cosmopolitan pour les sœurs bien gentilles, et espérons, un peu perverses.

Ne pas suivre les conseils de nymphos droguées au café au lait écrémé dans les magazines

mars 24, 2010

J’ai jamais testé les trucs de Cosmopolitan, vous savez les trucs que j’énumère parfois pour rigoler avec vous d’un magazine qui croit vraiment que les filles ont besoin de cent raisons pour étendre de la crème fouettée entre leurs fesses ou de cent cris d’animaux à imiter lors d’un orgasme faké.

Un journaliste américain, Mister Marty Beckerman’s, a décidé de se montrer courageux et de tester les conseils de Cosmopolitan, afin de convaincre les filles de ne jamais passer un peigne sur les couilles de leur mec, ou de foutre du poivre dans leurs narines (j’invente pas, y’all).

Admirez sa témérité sur vidéo : http://thegloss.com/sex-and-dating/i-tried-cosmo-sex-advice-and-lived-to-tell/

Je suis romantique quand je parle pas de mes poils d’orteils

mars 22, 2010

« Men are bad multitaskers, so don’t make us profess our feelings for you and have sex at the same time. You won’t be getting the best we have to give on either score. »

C’est le premier conseil de Twelve things guys wish you knew in bed, un article du Glamour spécial avril 2010, dans lequel j’ai aussi appris qu’il était encore plus important de se brosser les dents que de se passer la soie dentaire (sans joke, il y a genre trois cent mots sur ce sujet preoccupant).

Traitez-moi de wannabe romantique ou de fausse bête de sexe, mais si je baise avec Alexandre Le Grand, j’adore qu’il me regarde, dans les yeux, et qu’il me dise qu’il m’aime, la queue profondément enfoncée dans ma petite rondelle, ou dans ma chatte total trop mouillée vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Et je croirai jamais une seconde que les mecs sont de mauvais multitaskers : fuck moi je suis capable de faire genre trois trucs en même temps (me faire couler un bain-m’épiler les sourcils-prier pour la paix dans le monde), tandis que tous les mecs que je connaisse sont capable de faire beaucoup plus de trucs que moi (style vouloir me couler un bain avec extra mousse-me préparer un cheeseburger-bander-me mordre la nuque-penser à Barack Obama-prier pour que mes implants éclatent jamais-trouver que je marche bien qu’en talons hauts-détester les vibrateurs trop gros et trop réels-gager sur le résultat d’un match sportif-fredonner faussement une chanson de Radiohead).

Et si je parle de musique classique, en me rentrant un dildo, c’est craquant aussi?

mars 8, 2010

La semaine dernière, c’était la semaine de relâche pour la belle-fille Princesse et j’ai passé tout un aprem à la bibliothèque avec elle, à toucher les animaux tout doux dans des livres tout sales, et à lire des revues pendant qu’elle se faisait tresser les cheveux par une autre petite fille.

Dans un Marie-Claire, je suis tombée sur un article super touchant, ou les mecs disaient ce qu’ils pensaient des chicks. En cette journée de la femme, je souhaite que toutes se trouvent belles, et s’aiment autant qu’elles le devraient, devant un miroir, dans la rue avec un talon coincé dans une bouche d’égoût, ou à quatre pattes sur la table de leur salon.

Sur la beauté, les mecs du Marie-Claire disaient :

« Il y a quelque chose d’animal, de sauvage, là-dedans, qui échappe au contrôle et aux définitions. Si on réussit à dire pourquoi une femme est belle, c’est qu’elle n’est pas belle. La beauté, c’est une évidence, une forme de grâce et de mystère. Tu regardes et tu disparais. »

« La perfection, c’est chiant. Je me rappelle un dîner à Los Angeles : trois femmes s’étaient fait refaire le nez par le même chirurgien. C’était atroce, ces femmes n’étaient pas belles. En revanche, si tu posais le nez sur la table, il était parfait. »

« Pour moi ce qu’elle raconte est important aussi. Si une femme superbe me dit une grosse connerie, ça retombe direct. Mais je veux bien écouter Gisèle Bündchen me dire des conneries. »

« Le plus craquant, c’est quand elle est belle et anticonformiste, un peu barrée. Une nana en robe du soir qui, dans le hall de l’Opéra, enlève ses sandales de quinze centimètres de haut parce qu’elle a mal aux pieds. Et pénètre dans la salle en les tenant sur son épaule. »

Je sais bien qu’il ne faut pas tout ramener à la beauté, mais pour moi être femme c’est pas seulement avoir le droit de me faire avorter, de voter, ou de promener le chien de mes voisins sans que les voisins croient que je veux me faire sauter, c’est aussi assumer que je veux être super jolie, et que je ne peux pas aller chercher du jus d’orange au dépanneur sans m’être mis du mascara.

Article super intéressant – faut cesser de s’acheter des t-shirts moqueurs à la I hate boys, I throw rocks at them : http://life.bitchbuzz.com/why-making-fun-of-men-is-not-doing-women-any.html

Article super intéressant – repenser le féminisme et se donner la liberté d’être ce qui nous plaît : http://www.cheznadia.com/archives/2010/03/8-mars-mes-reponses-1.html

Sexe, Drogue et Mélodie Nelson

février 22, 2010

Vous. Devez. Acheter. Skunk. Que. Vous. Fumiez. Du. Pot. Ou. Non. (Parce que j’y ai une chronique ou je réponds à des questions super importantes style est-ce que j’ai le droit de fantasmer sur ma mère même si elle est moins belle que Nancy Botwin dans Weeds, et j’y raconte des trucs cochons, qui se passent dans un hôtel du centre-ville, avec du lubrifiant au pina colada et des cupcakes.)

De la vodka dans mon jus d’orange, et mon nez dans Urbania

janvier 22, 2010

Est-ce que je vous manque? Moi je m’ennuie de vous faire bander et mouiller, je vous jure.

En attendant que je termine mon super manuscrit avec les mots chatte, jouir et dollars qui reviennent à toutes les phrases, vous pouvez lire mes réponses à un questionnaire style proustien et regarder mon nez en forme de pénis sur le site web d’Urbania, une revue plus-cool-que-moi-et-que-les-pitbulls : http://urbania.ca/canaux/conversations/1019/quand-jenna-jameson-rencontre-rafaelle-germain

Une question qui ne s’est pas retrouvée sur leur site : Comment aimerais-tu mourir?

Ma réponse brillante : Saoulée aux martinis poire-citron de chez Vallier, avec un dildo dans le cul, et les ongles bien manucurés.

Bientôt: une secte pour toutes les pétasses incomprises

janvier 19, 2010

Le cul, c’est ce qu’il y a de plus important dans ma vie, ça me passionne juste pas de faire de l’origami, ou des bijoux, ou d’étudier le serbo-croate et l’italien. Quand je lis Vanity Fair, et que je vois Tiger Woods avec des perles de sueur dans le dos, ça me donne envie de me crosser avec le pommeau de la douche, en faisant semblant que je suis sous une chute d’eau avec le golfeur et sa grosse queue, et quand je lèche une sucette Chupa Chups, c’est pour me contrôler et pas goûter la chatte de mes copines dans les toilettes du  bar Le Confessionnal.

Pour la suite de mon article sur 33mag:

http://www.33mag.com/fr/magazine/melodie-nelson/je-suis-en-manque-de-conseils-pour-toutes-les-petasses-incomprises-du-monde-

Approchez que je vous mette du baume à la menthe sur les tétons

janvier 14, 2010

Je lis toujours Cosmopolitan, pas tant pour les confessions embarrassantes et les conseils maquillage, que pour rire de la moitié du contenu de cette revue américaine juste too- much-pétasse-même-pour-une-pétasse-comme-moi-qui-réussit-à-voir-dans-les-poches-de-thé-une-belle-couille-à-léchouiller. Dans le numéro du mois de février, c’est trop cool, il y a un article pour démystifier les mecs grâce à la position de leur corps quand ils font dodo, et un article qui recense 99 idées d’activités sexuelles. Certaines idées sont hot, comme genre se rentrer un doigt dans la chatte quand notre mec nous rentre sa grosse bite, ou ne rien porter sous son manteau d’hiver, mais d’autres sont OMG WTF.

Idée #7 : Lick your lips before heading downtown. It lets him know you enjoy it, making it even more pleasurable for him.

(Si vous croyez que c’est magnifique et bandant une fille qui se lèche les lèvres, vous ne m’avez jamais vu faire ça. J’ai juste l’air d’avoir une maladie mentale.)

Idée #22 : While out, lick the neck of a beer bottle the way you plan on licking him later.

(Je fais des trucs comme ça quand je suis saoule. Et pas saoule. Mais si vous êtes plus classe que moi, oubliez ça, les girls.)

Idée #24 : Stay silent until you’re about to orgasm…then let yourself go. Your animalistic noises will drive him wild.

(Et le mec avec qui vous baisez va vraiment avoir très très peur.)

Idée #31 : Rub some mint lip balm on your finger, and put it on his nipples. It’ll make them tingle.

(Je pense que c’est préférable de demander au mec s’il veut vraiment sentir ses mamelons picoter.)

Idée #34 : Spread a few drops of massage oil on your breasts before getting busy. This way, you’ll slide against him sexily.

(Faut juste espérer que votre lotion pour les massages n’est pas collante. Et que le mec pense pas que vous suez des boules.)

Idée #77 : Have him fold his tongue like a taco and put it inside you. Then have him flatten it out.

(Ummm taco. J’adore. Mais une langue en forme de taco? M’en fouette. Juste la poser sur mon clito et je pense plus du tout à de la bouffe mexicaine.)

Je me plonge dans le Us Weekly maintenant, avec un café Bailey’s sur le bord de ma baignoire.

Est-ce que vous lisez parfois tout comme moi des magazines que vous trouvez débiles mais dont vous êtes total accrocs?

Il y a des expressions encore plus drôles que « tunnel de l’amour »

décembre 15, 2009

Mots les plus eeeeew dans le Cosmopolitan du mois de janvier: « The Erupting Volcano of Pleasure ».

Comme dans « Fourre-moi le volcan en éruption. » ? Non, vraiment pas. Je vais continuer à surutiliser le mot « chatte ».

Vin rouge, food fight et clitoris

décembre 14, 2009

         

J’adore collaborer à 33mag, tout le monde est super cool. À leur party de Noël, lundi dernier, un mec gentil a piqué des bouteilles de vin rouge à moitié entamées pour moi et des nouvelles copines, nous avons fait une food fight (je suis meilleure pour parler cul et billets de cent dollars cachés dans des bottins téléphoniques que pour viser un mec avec un morceau de pain), mes sandales rouges ont été acceptées parce que j’ai rappelé que le Elle Québec d’il y a quelques mois indiquait que c’était in de porter des sandales avec des bas collants opaques l’hiver, j’ai bu assez de vin rouge, de gin tonic et de rhum et coca au Salon Officiel pour dire que je tripais piercing sur les lèvres et pour oublier que j’avais sauté sur mon mec dès que j’étais arrivée à l’appartement, je l’avais baisé on top avec une haleine de merde, en répétant trois fois ce que j’avais bouffé.

Tcheckez ma dernière chronique sur 33mag : http://www.33mag.com/en/magazine/melodie-nelson/je-suis-en-manque-de-conseils-pour-une-copine-qui-oublie-que-son-clitoris-ex