Archive for décembre 2010

Rendez-vous du vendredi

décembre 15, 2010

J’espère vous voir à la marche, ou à la super soirée au Café Cléopatre.

Sinon, vous pouvez toujours faire un don à Stella, l’organisme qui organisent ces événements, en l’honneur de la Journée internationale de lutte contre la violence faite aux travailleurs du sexe : http://www.chezstella.org/stella/?q=don

Bisous au latte brûlant!

Je suis presque honteuse de juger les mecs – parfois

décembre 13, 2010

Les mecs sont spirituels

Habillée en étudiante-mixée-à-LaPetiteMaisondanslaPrairie, je rejoins mon mec au Vallier. La serveuse ne me reconnaît pas, je ne sais pas si c’est à cause qu’elle me voit pour la première fois ever avec des Converse aux pieds, ou parce qu’elle souhaite faire un black out sur ses tentatives de séduction d’Alexandre Le Grand. Elle me vouvoie. Je commande un martini poire-citron, pendant que Sadek, Léonard et Alexandre Le Grand terminent leur burger au fromage de chèvre. Je suis toute excitée, je leur parle du pit bull qui a passé la journée au bureau, et du mec qui m’a appris qu’il a vu Escorte dans une librairie à New-York.

Je fais goûter mon martini poire-citron à Sadek, et nous nous sauvons au Confessionnal. Un mec que je n’ai pas vu depuis une éternité vient vers moi, je lui saute dans les bras. Il me présente à un de ses copains : « Jessie, je te présente Mélodie. Faut que tu la google. Elle a écrit un livre. » Jessie se penche vers moi : « Mon père a écrit cinq livres de spiritualité. C’est plus difficile à vendre que des livres de cul. Moi je veux écrire des livres de croissance personnelle. J’ai beaucoup voyagé. Je pense que j’ai un cœur typiquement chinois. » Je me détourne et je demande un gin tonic à une barmaid.

Les mecs sont anti-sacoche

Je commence à danser. Ma sacoche est trop lourde, je me plains comme une fillette boudeuse: «Je ne peux pas danser comme ça, parce que j’ai les mémoires d’une dominatrice dans ma sacoche Guess, et ma trousse de maquillage. » Alexandre Le Grand prend ma sacoche dorée et se la met autour du cou. Je rigole. Sur lui, ma sacoche a l’air d’un gros collier bling bling. Un mec pointe Alexandre et lui dit : « Tu peux pas danser avec une sacoche. Tu veux juste pas être vu avec une sacoche. » Je le trouve crissement trop sérieux, le quasi drunk en chemise blanche. Je trouve ça trop mignon, moi, de voir un mec tenir trente secondes la sacoche d’une fille, le temps qu’elle se remette du baume à lèvres, ou qu’elle referme bien la fermeture éclair de ses bottes. 

Les mecs sont charmants quand ils ne savent pas dire Jager Bomb, mais pas quand ils se croient Casanova-évaluateur-d’IMC

Sadek me prend le bras et m’attire vers lui : « C’est quoi les shooters avec de la Red Bull dedans? Ça fait trois fois que j’en demande à la barmaid et elle ne comprend pas. Jager Dager? Guiness Pump? » Je l’embrasse sur la joue : «  Laisse-moi commander. » La barmaid rigole quand je dis: « Des Jager Bomb, please. » Sadek en distribue à tout le monde, et le mec anti-sacoche commence à me parler, en pointant une superbe fille devant lui : « Cette fille là, l’autre gars-là, Léonard, il peut bien la cruiser, moi je l’ai évaluée, je suis vraiment bon pour évaluer le taux de gras et le taux de seins, sans que la fille s’en aperçoit, j’ai beaucoup d’expérience, et elle a l’air belle, mais elle doit pas être satisfaisante toute nue. » Je fais les gros yeux : « Elle a une face de fille chiante, mais elle est belle, et je te jure que tu es pourri pour évaluer subtilement, parce que je devine tes yeux et ta face dans ma craque de seins depuis tantôt. Tu les regardais pas quand j’avais mon cardigan, mais depuis que mes tétons sont tous durs dans ma robe trop légère, tu te demande si je fais du B ou du C. »

Les mecs aiment les filles habillées en bergère punk tant que les filles ont une chatte rasée

Je rejoins Sadek et Alexandre Le Grand devant le deejay, avec d’autres shooters de Jager Bomb. Ils dansent avec une libanaise aux longs cheveux foncés, habillée en chemisier gris à froufrous et jupe taille haute noire. Je trinque avec eux. Alexandre Le Grand dit que c’est dégueulasse, mais il avale quand même. Il caresse ma robe : « C’est tout doux. » Je lui rappelle que ce matin je me suis rasée partout, et que ma chatte doit être aussi douce que ma robe de La Petite Maison dans la Prairie.

Secrets à partager

décembre 12, 2010

Vous aimez les secrets? J’ai trouvé un site qui reçoit les confidences de tout le monde, de la fille jalouse de sa sœur affligée d’une maladie grave au mec qui se demande qui est son vrai papa. Il y a une section confidences cul, qui s’aura vous exciter, vous horrifier ou vous faire rigoler.

En voici quelques exemples:

1. I have an insatiable foot fetish. It’s so bad that sometimes I masturbate to the view of my own feet.

2. My boyfriend always asks me for anal sex, so to stop him from ever asking me again, I took 8 ex-lax an hour prior and while he was fucking me, I had explosive diarrhea all over him. He hasn’t wanted anal sex again.

3. When I was 16 years old, I fingered my friend’s girlfriend. Thing is that it was dark and she though that it was “him” that was fingering her, but it was actually “me”.

Source: http://hearmysecrets.com/

Écolo au lit

décembre 12, 2010

Je reçois dans mon courrier un Allure avec une chanteuse coutry-pop-contes-de-fée sur le cover, et un article sur le chirurgien qui a donné à Heidi Montag Pratt des shots de Botox, un joli nez, mais surtout des seins qui vont exloser lors de son prochain voyage en avion.

(Quand je magasinais les chirurgiens pour avoir de gros seins, j’amenais toujours deux photos de Heidi avec moi, une photo de Heidi quand elle portait du A, et une photo de Heidi en bikini avec un bonnet C, je voulais ça, moi, je trouvais qu’on avait un corps semblable, là, c’est comme no way, je ne la trouve pas laide du tout, mais je ne voudrais pas me transformer autant qu’elle.)

Anyway je lis l’article sur le chirurgien, je commence à déprimer en me rappelant qu’il a crevé dans sa voiture, au fond d’un ravin, après avoir twitté sur son chien. J’ouvre un colis et je trouve mon M. Dubois, un gode en bois de cerisier, tout doux, au vernis brillant, sans écharde man, commandé une dizaine de jours auparavant. Je ne sais pas si je dois l’utiliser tout de suite, ou attendre mon mec.

Ne voulant pas faire la vaisselle, ni me répandre du dissolvant sur les ongles, je réussis à me convaincre que la seule chose essentielle à accomplir aujourd’hui est de me rentrer un gode écolo. Sous les draps, les jambes écartées, je l’enfonce dans ma chatte, doucement, sans cracher dessus, sans lubrifiant, parce que je suis déjà too much mouillée. Je pense à mon mec qui baise super fort une fille, devant moi, en me regardant. Il me demande s’il devrait lui faire mal, lui donner la fessée ou lui mordre les épaules. Je jouis en me pinçant le clito, et en tournant le jouet dans ma chatte.

Je reste au lit quelques minutes, les yeux fermés, puis je me lève, pour aller laver le gode. Quand mon mec arrivera, je lui dirai que j’avais trop hâte de lui montrer mon nouveau jouet, et je lui proposerai de me le rentrer entre les fesses.

Commentaires: Quand j’ai mis sur ma page Facebook une photo de M. Dubois, j’ai reçu plusieurs commentaires. Mes préférés : « C’est tout ce que Pinochio te laissait dans son testament? » et « Mélodie, pas sûr que ce gode soit tout indiqué pour toi; Dieu sait que tu n’est pas faite en bois… »

Source photo : http://www.monsieurdubois.net/

Mes pantoufles sont moins attirantes que mes seins

décembre 5, 2010

Je passe le weekend en chemisier blanc et en petite culotte marine à motifs de flocons de neige. Et en pantoufles zébrées. Que personne ne se plaigne.

ADN de voyeuse?

décembre 2, 2010

J’attends ma maman, sagement, en jupe longue et cache-cœur orange mangue. Elle vient luncher avec moi, chez Soupsoup, et après nous bouquinerons sur la rue Masson. Elle veut se trouver un dictionnaire de Scrabble.

(Mes parents sont fanas de Scrabble depuis un an, c’est le plus beau couple du monde entier, même quand ils se chicanent par rapport à l’orthographe d’un mot.)

Quand ma maman arrive, elle dit qu’elle doit absolument me montrer un mec qui écoute la télé chez lui, tout nu: « Ses rideaux sont pas fermés. Mais il est cute. C’est pas offensant pour les yeux. »

Quelque chose de sucré

décembre 2, 2010

Grâce à jfblanchet, un mec qui aime le vin-le design graphique-Véronique Cloutier-mesurer la circonférence de sa queue, j’admire cette publicité formidable de Chupa Chups. La huitième merveille de ma semaine, après un papa croisé dans le métro, qui avait une peluche de Toy Story dans les bras.