Posts Tagged ‘accouchement’

Mini Dragon et fleurs en carton

mai 16, 2013

fleurs fête des mamans

Samedi dernier, après avoir acheté du saumon fumé avec l’intention de manger deux bagels comme lunch, j’ai ressenti des contractions et j’ai prié pour que Mini Fée accepte de ne pas s’arrêter à toutes les boutiques de la rue Masson. Pas d’animalerie en cette matinée, ni de longue conversation avec un vieux monsieur Breton très sympathique, amoureux des cheveux roux de ma fillette.

À l’appartement, mon mec n’a pas pris mes contractions au sérieux, car je ne cessais de répéter je veux avoir le temps de me laver les cheveux avant de partir à l’hôpital. Finalement, j’ai eu le temps de me laver les cheveux, de recevoir des caresses et des bisous de la part de Mini Fée, pas du tout effrayée par mes cris et mes pseudo chants d’accouchement, d’appeler mes parents trois fois et de prendre un bain en mangeant un Mister Freeze mauve.

À peine passé minuit, j’avais un garçonnet sous les yeux, un garçonnet avec des cheveux bruns et des yeux très foncés, un garçonnet qui me ressemble, qui s’oppose déjà à son papa et à ses gênes pourtant si forts de Franco-Allemand.

Vous devinez que je n’ai pas beaucoup de temps pour me vernir les ongles ou pour écrire. Je voulais simplement vous annoncer l’arrivée de mon Mini Dragon (après avoir écouté deux saisons de Game of Thrones en une semaine, je suis addict aux dragons et j’ai laissé tomber le surnom de Mini Pirate).

Vous pouvez lire sur Canoë ma chronique sur l’importance de manger de la pizza sur une nappe du Dollorama.

(Sur la photo, il y a le plus joli bouquet de fleurs : celui de ma Mini Fée, qu’elle a peint à la garderie, pour la fête des mamans.)

Un accouchement en plastique

février 21, 2013

 barbie-home-birth-2

barbie-home-birth-7

barbie-home-birth-111

Enceinte de Mini Fée, jamais je n’aurais voulu accoucher à la maison. Je m’imaginais salir le lit, ne plus vouloir y redormir, trop souffrir, appeler Jésus et les Urgences. J’avais peur, même après avoir regardé des vidéos de femmes accouchant glorieusement à quatre pattes ou dans une mini piscine. De toute façon, je n’aurais pas pu tenter l’expérience : je faisais du diabète de grossesse et Mini Fée se tournait tête la première puis cul en premier à chaque deux jours. Ça me mettait direct dans le camp des accouchements top médicalisés.

J’aurais bien voulu essayer, cette fois-ci, mais je n’ai pas cherché, j’ai pris mes rendez-vous à l’hôpital, j’ai juste spécifié que je voulais que mon mec coupe le cordon, et pas après deux secondes de respiration hors de mon ventre rond, mais après une minute et demie at least. J’aurai encore un beau bracelet d’hôpital quand j’aurai mon Mini Pirate. Je trouve chanceuses les femmes qui accouchent dans leur demeure, avec une sage-femme, un enfant qui les encourage tout près d’eux et un papa qui prépare des daiquiris énergétiques.

J’ai trouvé très chouettes ces photos de Barbie , accouchant à la maison, par Katie Moore. Mais ne tapez pas Barbie Birth sur Google à moins de préférer les photos de poupées qui sortent de chattes poilues aux photos léchées d’accouchement.