De Miss Réglisses Rouges à Super Nanny à frange

Quand j’avais seize ans, j’étais monitrice au camp de jour Carowanis, un camp de jour pour diabétiques ou il fallait chanter l’hymne canadien tous les matins et ou les autres moniteurs me détestaient parce que je ne parlais pas de voitures avec eux, et que je n’acceptais pas d’aller dans le bois pour me saouler à tous les soirs (j’étais une jeune fille de seize ans responsable et respectable, je portais des granny panties trop souvent et je mangeais du pudding au chocolat en cachette à la cafétéria, à minuit, en espérant pouvoir me crosser un peu plus tard sans faire trop de bruits, les doigts noyés dans ma mouille). J’avais une seule copine : Coralie, qui n’était pas capable de se brosser les dents toute seule, mais qui partageait ses bâtons de réglisses rouges avec tous les moniteurs qui se piquaient pas à l’insuline.

Et ce soir, je la revois enfin, après trois ans sans martini à la vanille en sa compagnie, parce qu’après ses études en psychologie, elle est partie en France avec un mec qui lui promettait chateaux, mer, et plus jamais d’hiver à moins vingt degrés Celsius. Je la rejoins au Confessionnal, elle est avec des copines que je ne connais pas, des copines d’université, et je remarque qu’elle a maintenant une frange qui cache ses yeux exhorbités. Elle me prend dans ses bras, elle s’exclame je suis trop contente d’avoir eu une conférence sur l’hyperactivité à laquelle assister, ici, je reste jusqu’à vendredi prochain, nous devrions nous voir tous les soirs et aller faire de la raquette en forêt. Elle me dit j’habite dans une chambre au sixième étage, dans le quinzième arrondissement, et l’autre jour je prenais une douche et j’ai vu un putain d’ouvrier polonais me regarder, de la fenêtre sur le toit, j’avais encore du shampoing dans les cheveux, mais j’ai crié et appelé les policiers, ils ne comprenaient rien, à cause que j’étais affolée et que j’avais un trop gros accent québécois, tout le monde veut me voir toute nue, c’est comme mon voisin qui était rentré chez moi quand j’habitais à Verdun, il m’attendait en souliers de courses Adidas tout nu sur mon sofa, et mon guide touristique quand je suis allée en Afrique du Sud, et les papas qui envoient leurs enfants hyperactifs à mon cabinet, c’est fou.

Je vais au bar me commander un autre gin tonic, un peu étourdie, deux mecs regardent le grand écran plat, suspendu au-dessus des dizaines de bouteilles de rhum et de vodka et de liqueur de cassis, une partie de curling aux Jeux Olympiques y est projetée. Les deux mecs critiquent les cuisses des joueuses, en disant tous deux vouloir se taper la capitaine de l’équipe canadienne, une total MILF au regard de dominatrice-sous-les-draps. Je remonte un peu ma robe bustier sur mes seins, j’attends en dansant un peu sur le rythme d’une chanson de Kylie Minogue, et je retrouve Coralie, et ses copines toutes habillées en tenues noires griffées avec sacoche style clutch en paillettes. Coralie me glisse qu’elle va peut-être jouer dans une téléréalité, et devenir la Super Nanny française, parce que celle qui jouait ce rôle avant est morte du cancer ou d’un truc too bad comme ça.

Je suis super fière d’elle, mais je ne sais pas de quoi lui parler, je ne connais rien à l’hyperactivité des enfants, et je m’en fouette des ouvriers polonais qui la regardent de son toit, ou de l’accent parisien qu’elle tente absolument d’imiter à la perfection. Je lui dis qu’elle a une jolie bague en forme de fleur au doigt, et je lui demande ce qu’elle pense de mes gros seins, elle qui me connaissait encore plus plate que Kate Moss. Je lui dis que mon mec adore se crosser entre eux et me jouir sous le menton, je lui dis que j’ai très envie de retourner chez moi, tout de suite, pour aller promener Marquis mon pit-bull, et utiliser de la colle à faux cils pour me foutre des pasties en forme d’étoiles sur les tétons, mais demain, promis, faut s’appeler et se louer des raquettes pour se la jouer coureuses des bois modernes.

Étiquettes : , , ,

Une Réponse to “De Miss Réglisses Rouges à Super Nanny à frange”

  1. 23 Says:

    Que veux-tu, les français sont comme ça, on aime voir les femmes toutes nues 😛

    23

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :