Je rêve à des filles trop bleachées, à McDonald, et à repulper mes lèvres pour mieux sucer

Je rêve que je participe à l’émission de téléréalité Loft Story, avec mes deux frères, et Alexandre Le Grand, et beaucoup de filles aux cheveux aussi bleachés que ceux de Kate Winslet sur le Vogue du mois d’avril. Philippe et Alexandre Le Grand sont les premiers candidats à se faire éliminer : Philippe parce qu’il a mal joué au soccer, et Alexandre Le Grand parce qu’il a fait semblant de se crosser devant une autre concurrente. Alexandre Le Grand me donne un gros Calinours jaune pour que je pense à lui tout le temps-tout le temps. Je m’ennuie trop de mon enfant, que mes parents babysittent, alors j’en parle aux filles bleachés et elles me trouvent trop chiante. Je deviens hystérique et je crie : « Vous ne pouvez pas comprendre, vous n’êtes pas maman. »

Quand je me réveille, je raconte à Alexandre Le Grand mon rêve, et j’ajoute que j’ai aussi rêvé que je mangeais au McDonald. Nous nous rendons avec Cécile, sa grande fille de quatorze ans, au McDonald, et ils me mettent au défi de manger un Double Big Mac. Je le mange en moins de quinze minutes, en me jurant d’avaler bientôt un smoothie poires-topinambours-pommes-framboises-légumes verts pour que Bébé Le Grand-Nelson devienne autant addict aux topinambours qu’aux frites.

Nous allons ensuite aux glissades sur tubes des Pays d’en Haut. Je frenche Alexandre Le Grand et je me réfugie dans la cafétéria parce que j’ai très peur de faire peur à Bébé Le Grand-Nelson en gueulant comme une folle dans les glissades sur tubes. Les enfants de cinq ans sont dix mille fois plus courageux que moi. Je ne sais pas comment j’ai fait à 15 ans pour embrasser ma passe de La Ronde et rester des heures dans des manèges comme le Monstre, l’Astronef – qui n’existe plus, bouhou – et l’Ovni – qui t’arrache carrément le cerveau pour le coller contre des murs de gommes ballounes.

À la cafétéria, entourée de mecs qui cachent leurs cheveux avec d’énormes tuques et qui sentent la cigarette, d’enfants qui courent et s’asseoit nu pieds sur les tables – WTF? – , je tente d’écrire, mais je préfère lire War Dances, de Sherman Alexie. Il raconte qu’il a un tué un black, entré par effraction chez lui, avec un bâton de baseball, acheté pour son fils de huit ans, un petit bâton de baseball, il ne pensait pas tuer, il ne voulait pas tuer, mais le black est mort, et Sherman Alexie se défend à la télé en disant « Je ne suis pas un autre mec blanc qui tue un black, je suis un Indien de la Tribu Spokane. » C’est triste, beau, parfois drôle, et fier, même quand l’auteur écrit sur une copine qui l’a laissé parce qu’il n’était pas un hibou, même quand il écrit sur son père qui boit trop de vodka et qui doit se faire amputer d’un pied.

Je regarde parfois par la fenêtre, je ne parviens pas à voir ni Cécile, ni Alexandre Le Grand, mais je pense, toute joyeuse, au tube de gloss Shunga Plaisir Oral Divin que j’ai retrouvé sous mon oreiller, au chalet de mes parents. Je pensais l’avoir perdu. Après avoir sucé Alexandre Le Grand plus tard, ce soir, après les glissades et après avoir jouer au plombier parce que la plomberie chez mes parents menace genre d’exploser, je sais que je ne réverai pas encore une fois à Loft Story.

4 Réponses to “Je rêve à des filles trop bleachées, à McDonald, et à repulper mes lèvres pour mieux sucer”

  1. RICHARD FILION Says:

    OUAIS,, tu es excellente dans l’imagination,, et pour composer ,, moi je rêve à Alexandre : il me dit : Richard ,,tu avais raison ,,Mélodie suce mieux pas de dent ,, et elle dépense moins en gloss,, donc nous pouvons NOUS payer plus de repas au SURCOUF ET surtout ce n’est plus nécessaire,, après 35 ans de mariage ,, et ,, elle aussi aime se faire sucer le clitoris ,,moi non plus je n’ai plus dent,, hahhahaahahah

  2. Luc Says:

    Avec ou sans dents, avec des lèvres pulpeuse ou pas, je pense que la meilleur suçeuse est celle qui aime vraiment suçer une queue, qui aime la sentir dans sa bouche, qui est excité par la fermeté et les soubresseaux du membre qu’elle enfonce dans sa bouche et qui anticipe avec plaisir le moment bénit où elle recevra la semence de son homme sur la langue.

  3. RICHARD FILION Says:

    Mon LUC ,, tu as tout à fait RAISON,, 100%,,

  4. Maude Says:

    Luc, je pense que tu connais merveilleusement les femmes, en tous cas celles qui te font rêver….
    Mais tu as tout à fais raison, pour moi, la fellation est un contact encore plus intime que la pénétration vaginale. La bouche est beaucoup plus sensible au moindre détails de la queu de mon homme que ma chatte. Et la réception du sperme de mon homme dans ma bouche, même si le goùt n’est pas toujours super, reste pour moi la plus belle démonstration de don de soit qu’une femme puisse faire à un homme. Alors lorsque je suçe un homme, toutes ces idées de bouscule dans ma tête et mette ma chatte en ébulition, provoquant des mouvement de vas et vient effréné de ma tête jusqu’au soulagement totale de mon partenaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :