Merci aux lecteurs de pas se proposer comme fuckfriends

Il aime les sushis et les reprises de Chambres en ville et croit que j’ai un gros pénis entre les jambes, quand vous me connaissez, j’ai une chatte super douce, qui sent le sperme et la crème à raser au melon d’eau. Il m’a interwiewée pour son blogue, mais comme il craint de recevoir des menaces de mort parce que j’utilise trop le mot chatte, il me laisse vous donner la totalité de l’entrevue ici, sur mon blogue, alors que sur le sien, il écrit des trucs super intelligents et il énumère les raisons de pourquoi je suis la personne la plus fantastique du monde entier.

http://www.ilblogue.com

01. Question d’entrer dans le vif du sujet, présentez nous votre blogue en faisant une courte critique destructrice de celui-ci…

C’est des histoires de pétasses, écrites par une salope superficielle qui oublie de se faire des lavements avant une sodomie, et qui a un putain de vocabulaire très limité. Mélodie Nelson, en totale égocentrique obsédée par son vernis à ongles et ses petites culottes, se prend pour une poupée coquine et trop fabuleuse pour être ignorée, mais en fait c’est qu’une petite conne alcoolique. Et elle devrait s’acheter une perruque. Et se faire vomir entre deux cheeseburgers.
 
02. Maintenant, question de rétablir votre image, parlez-nous de votre meilleur billet (adresse URL à l’appui).

Tout ce que j’écris est super bon, et souvent, c’est miraculeux, ça donne envie de se branler, ou de fermer l’écran de son ordinateur vite vite.

Mais j’aime bien ces deux billets. Le premier, je le trouve rigolo, et super essentiel afin de pas être obligé de se payer des avocats comme Vanessa XXX Hudgens ces jours-ci. Et le deuxième, c’est tout personnel, c’est parce que j’adore ma meilleure amie, et je tente de pas péter pendant une heure et trente minutes de yoga avec elle, et que je fantasme, zéro baise dans ce billet, que des envies, et la déception de pas me retrouver à quatre pattes sur un trottoir, alors que je retourne chez moi toute seule. Ce billet montre que je passe pas mes journées couchée au lit en petites culottes Jacob, parfois j’ai la chatte et le cul en attente d’être remplis.

https://melodienelson.com/2009/01/26/filmer-les-sacs-en-plastiques-qui-volent-je-laisse-ca-a-dautres/

https://melodienelson.com/2009/07/24/le-yoga-mouvre-la-chatte-aussi-bien-quun-speculum/
 
03. Votre blogue aborde la sexualité d’une façon directe et crue. Qu’est-ce qui vous a poussé à aborder cette sphère? Et jusqu’à quel point faut-il dissocier l’auteure du personnage?

Je ris trop fort, mon mec me donne la fessée dans les escaliers roulants, je parle de caca à n’importe quelle heure de la journée. Je suis une fille directe. Et vulgaire, souvent, je sais, mais je suis adorable, alors on me pardonne tout, même mes tétons que je flashe trop souvent. J’aime pas les articles de magazine qui insistent sur la performance, ni ceux qui disent qu’il ne faut qu’un bisou dans le cou et une grande respiration pour accepter une queue dans le cul. Moi je revendique une sexualité très quotidienne, une baise après un épisode de télésérie, un cunni en parlant au téléphone, une baise même quand le vernis sur mes ongles est pas sec, une pipe pendant une conversation sur le philosophe Michel Onfray. Mon blogue, je veux qu’il montre une sexualité saine parce que toujours désirée, et ludique, parce que fuck, faut pas se prendre la tête, faut juste aimer (et jouir, si possible, mais c’est pas essentiel, je m’en fouette souvent, sauf avant le dodo).

Et c’est pas nécessaire de dissocier l’auteure du personnage. Je veux dire, dans ma vie, je suis aussi superficielle que Mélodie Nelson, je baise autant, je pense toujours à me crosser et à boire de la vodka, mais je fais aussi du bénévolat, je fais la lecture à mes belles-filles, je passe deux jours sans me raser la chatte et je téléphone à ma maman toutes les semaines, et je suis capable de pas parler de moi pendant plus d’une minute, vraiment. Sauf quand je suis soule, quand je suis soule je parle que de moi et de chirurgies esthétiques.
 
Blogroll express
 
Outre votre propre blogue, quels sont les trois blogues que vous fréquentez le plus ?

http://alysscensored.blogspot.com/

Je l’adore, je fantasme grave sur elle et moi dans une bibliothèque, cachées entre deux rangées de livres d’auteurs, à se passer des doigts et une lime à ongles dans la chatte. Je la trouve toute sensible et excitante.

http://ookayoo.canalblog.com/

Je viens tout juste de découvrir ce blogue, celui d’une bédéiste super cool et amusante, mais moins cool que ma copine Delphine (http://www.delfberg.com/), parce qu’elle m’a jamais offert d’ombres à paupières M.A.C, elle.

http://girlwithaonetrackmind.blogspot.com/

C’est un collègue de travail super chouette qui m’a recommandé ce blogue, alors que je commençais à peine le mien. La chick britannique qui l’écrit est préoccupée par son plaisir sexuel, et l’image de la femme en tant que pétasse sublime dans la sphère souvent stéréotypée des médias mainstream.
 
Une question de choix
Ok, on joue à «oubedon». Je vous propose deux options et vous devez en choisir une et expliquer brièvement votre choix.
 
– 2 gars 1 fille oubedon 2 filles 1 gars ?

Oh la la, si je mourrais genre demain, je dirais deux gars et moi, parce que j’aime avoir toute l’attention sur moi, et c’est le top, être remplie dans plus d’un trou. Mais deux filles et un mec, c’est bien aussi sauf que je suis super sévère, je frenche et je doigte que les filles que je trouve plus gorgeous que moi.
– Matin oubedon soir ?

C’est cliché, mais c’est vraiment tout le temps. J’avais de la difficulté, au début, avec mon mec, quand il me réveillait trois fois dans la nuit pour me baiser, alors que je devais me réveiller super tôt pour un cours à l’Université. Mais maintenant j’adore ses morsures dans mon cou, et sentir sa bite entre mes fesses, alors que je suis encore en train de rêver.
– Mélodie oubedon Nelson  ?

Mélodie, darling. Je suis pas un mec, tu peux demander aux 1000 mecs qui me sont passés dessus. Mais j’appellerais bien mon futur petit chien Nelson, ça fait Anglais et les Anglais sont craquants.
 
Questions générales
 
– Étant donné les sujets pointus abordés sur votre blogue, avez-vous déjà reçu des commentaires particuliers ? Des exemples ?

Des commentaires particuliers, toujours, parce que tous mes lecteurs sont spéciaux et je les adore. Mais à ma grande surprise, j’ai jamais reçu de demandes en mariage, ou d’insultes, ou de propositions de fuckfriends, ou d’offres de condoms gratuits forever and ever.
– Quelle est la question que vous auriez vraiment détesté vous faire poser lors de cette entrevue ?

Euh je sais vraiment pas, je redoute rien, mais genre ça m’énerve les filles qui disent que je suis pas féministe parce que j’aime me faire gifler et que j’ai baisé avec mes profs et que je dis que la prostitution, ça peut être un choix de vie super chouette, comme une copine extra me le prouve à chaque fois que je bois un Venti Skinny Vanilla Latte avec elle. Alors une question du genre « Pensez-vous que vous êtes une image positive pour les femelles d’aujourd’hui ? », j’aurais pas adoré.

Étiquettes : , , ,

9 Réponses to “Merci aux lecteurs de pas se proposer comme fuckfriends”

  1. Angélus Says:

    Moi je suis convaincu que dans une autre vie, Mélodie Nelson s’appellait Thérese Quelquechose et qu’elle était dans la congrégation des Soeurs de la Charité.

    Aucun doute.

  2. Aimée V. Says:

    Moi, j’ai déjà eu une demande en mariage sur mon blog, pffff! :p

  3. 1suisse Says:

    excellente interview et excellentes réponses 🙂

  4. 23 Says:

    « une pipe pendant une conversation sur le philosophe Michel Onfray » C’est presque obligatoire vu sa philosophie de la vie… 🙂

    23

  5. Celui qui blogue Says:

    Merci pour l’entrevue Mélodie!

    À la prochaine!

  6. melodienelson Says:

    Angélus: J’ai toujours pensé comme toi. Je suis faite pour être canonisée.

    Aimée: Ban j’ai quand même reçu une belle photo de pénis, une fois. Alors c’est 1-1.

    1suisse: Merci darling, tu es gentil! Gros bisous ou tu veux!

    23: Hahaha, tellement, c’est vrai, c’est lui faire honneur.

    Celui qui blogue: C’était un réel plaisir, vraiment. Et j’ai hâte de te rencontrer pour vrai pour genre parler de mes implants mammaires. Tu es lovely! Bisous!

  7. Kay Says:

    … Je suis sans voix!
    Crime, moi qui pensais manger mon bol de céréales ben tranquille en lisant ton blog avant d’aller travailler… chu toute énervée que tu m’aies citée dans ta liste de blogs les plus fréquentés!

    Si j’avais pu, j’aurais eu une érection.

  8. modotcom Says:

    tu proposes une image fraiche et positive pour les dames d’aujourd’hui; franchement, en tant que lectrice, femme, maman, fille, amoureuse, pas nympho mais du cul oui, je ne peux qu’adorer tout ce que tu es et ce que tu écris. Lorsque je te lisais pour la première fois, je pensais lire quelqu’un de plus vieux que toi, c’est une écriture et une attitude franche, assumée et heureuse. Bravo encore Mélodie!

  9. melodienelson Says:

    Mo: C’est très très très gentil, tes mots. Je pense vraiment qu’on se rejoint dans cette envie d’assumer tout ce qu’on est, pas seulement dans notre sexualité, mais dans notre quotidien, aussi. Ça me fait trop plaisir de lire ton commentaire, je viens tout juste de le lire à haute voix à ALG et je vais me le copier-coller pour l’imprimer, je vais en avoir besoin dans quelques mois…je peux pas en dire plus, pour le moment, mais pour assumer, je vais assumer. Merci mille fois.

    Kay: Moi je veux trop manger des Alphabits présentement! Ou des Cheerios! Tu partages?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :