Parce qu’il n’y a pas que les sucettes qui se lèchent

poignée de porte 4

Moi quand je bois trop, je suis souvent très enthousiaste et je parle avec joie de mes joues rouges, des coutures de ma petite culotte honteusement imprimées dans ma peau, de tout ce que j’aime comme late night snack (purée d’aubergines et poivrons rouges, foutre, croustilles Yum Yum au barbecue).

Certaines personnes sont plus originales que moi : elles parlent des filles qui lèchent des poignées de porte. Et ça devient viral, comme idée.

À lire : l’histoire des artistes Azuma et Ehara qui ont créé une superbe collection d’images de filles qui lèchent des poignées de porte.

Extrait : « A doorknob is not necessarily a sexual object. Its purpose is to open doors. Licking is not only a sexual act. Its purpose is to taste. The juxtaposition comes across as titillation and provocative, designed to elicit a response. The photos might look submissive, or exploitive, but they confront the viewer, asking the question, « What do you see? » The pictures can dominate and even exploit the viewer’s notions of foreplay. »

poignée de porte

poignée de porte 2

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :