Ma mouille n’est pas un médicament efficace

SP_235384_yabl_barbie.jpg

Je le déteste souvent, je l’aime souvent, il crie parce que j’empile mal la vaisselle et je me venge en enfonçant mes ongles dans mon dos comme si c’était un autre qui le faisait.

Mais je m’inquiète autant que lui, quand il ne va pas bien, quand il me dit ce qu’il souhaiterait pour nos enfants, et pour lui, nos enfants et lui, nos enfants et lui et ses yeux.

Extrait : « Il m’a dit qu’il voulait donner à nos enfants le désir des découvertes, le désir des autres, l’amour de l’ailleurs. Il voulait leur donner ça, avant qu’il ne soit trop tard. Mon chéri ne meurt pas plus que quiconque, mais il perd la vue, sans savoir si les dommages sont irréversibles, si les cinq médicaments qu’il prend tous les jours, mes baisers, ma mouille et les fraises bio agiront comme une potion magique sur sa maladie inconnue. »

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :