Les Y et les plaies de capital humain

Aujourd’hui c’est la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur. Je vous suggère de vous rendre à la Librairie Raffin, sur la rue St-Hubert, à Montréal. Steph Rivard a eu l’idée d’y organiser la soirée cocktails-lectures-table ronde Quand les Y se livrent, conjointement avec ma maison d’édition québécoise préférée, Marchand de Feuilles.

Dès 17h, des auteurs – Geneviève Jannelle, Maxime-Olivier Moutier, Alexandre Soublière entre autres – y seront. Et ce qui me chagrine le plus de manquer – sorry, je n’y serai pas, parce que je me ferai alors des tresses dans les cheveux en regardant Mini Fée dormir- , ce n’est pas la Pabst Blue Ribbon, c’est la lecture du poème Speak rich en tabarnaque de Marie-Christine Lemieux-Couture.

Voici un extrait de ce poème percutant :

« Speak rich en tabarnaque
Give us an American dream
Pour épancher nos plaies de capital humain
Bâillonnez nos révoltes de votre poivre démocratique
Supprimez notre honte sous la matraque des libertés individuelles
Étouffez-nous de vos droits lacrymogènes
Déformez notre cohésion sociale
Sous l’objectif propagandiste de vos mass médias
Nous parlons peu
Mais nous n’oublions pas »

Pour lire la suite : http://terreurterreur.com/2012/03/27/speak-rich-en-tabarnaque/

Étiquettes : , , , , , , ,

Une Réponse to “Les Y et les plaies de capital humain”

  1. geniedecesiecle Says:

    Aon. Je suis don’bin touchée. Merci!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :