Je frenche Buzz Lightyear et je jouis après un espresso

Dans le chalet, un ami de mon frère Marky Mark me demande un espresso, puis mon mec m’en demande un aussi. Je me retourne vers ma cousine Léa-Christine: « Dire qu’il y a un an, je ne savais même pas comment faire un café. » Ma cousine me pique un chocolat Hershey Kisses et me dit qu’elle ne sait pas faire une omelette, ni ouvrir une bouteille de vin. Je la remercie de me permettre de me sentir normale.

Je veux prendre une pause de la trentaine d’étudiants en droit au chalet, et me branler, alors je cherche à faire jouer la radio, au volume maximum, pour camoufler mes cris de jouissance. La radio ne fonctionne pas. Je la branche à toutes les prises existantes au chalet, mais c’est un échec, j’imagine qu’un de mes frères l’a attaquée lors d’une saoulerie.

Je baisse le store dans ma chambre, je retire mon bikini, et je retrouve mon vibrateur rose framboise, caché sous une pile de mini shorts. Couchée sur mon lit, je garde les jambes droites. Je me caresse le clito, j’entends les voix de deux amis de mon frère, ils crient que les chips au ketchup, ça ne devrait pas exister. Je ferme les yeux, je pense à une chick asiatique qui prenait des leçons d’espagnol avec moi. J’appuie fort le vibro contre ma chatte. Je le rentre un peu, puis je replace mon sextoy maintenant tout mouillé sur mon clito. Je réussis à pousser qu’un seul cri en jouissant. Je reste à respirer bruyamment au lilt, quelques minutes. J’enfile ensuite des bas jarretelles et j’appelle mon mec, en espérant qu’il soit seul, mais en m’en fouettant un peu : « Babe! J’ai joui une fois, viens me la mettre que je gueule encore! »

Il arrive avec des petits yeux rouges de fumeur de marijuana. Je baisse moi-même ses bermudas kakis. Je sors la langue, à quatre pattes sur le bord du lit, et je lèche son gland. Je baisse la tête, je rentre chacune de ses couilles dans ma bouche, une après l’autre. Je m’arrête, soudainement : « Élias, tu sais, le gars aux cheveux frisés, qui a presque coulé en nageant trois minutes, dans le lac, il m’a dit qu’il aimait se faire mal aux tétons avec des pinces à linge. »

Mon mec prend sa queue dans ses mains, il se branle en me donnant l’ordre de cracher sur son gland. Il se couche sur le lit, je lui embarque dessus. Je sens sa queue presque déchirer ma chatte. J’entends des amis de mon frère Marky Mark monter l’escalier : « Tu dois jouir vite, je suis sûre que quelqu’un va ouvrir wannabe accidentellement la porte et j’ai un coup de soleil dans le dos, c’est pas sexy. » J’ai pas besoin de faire un décompte, mon mec m’empoigne les cuisses, me fait bouger plus rapidement sur sa bite, et je sens son foutre me remplir.

Je remets mon bikini, je sais que je vais me vider dedans, et que je vais sentir le cul jusqu’à tard dans la nuit, après le bain de minuit. Je prends une cannette de coca zéro, et je ne me retourne pas pour avertir mon mec qu’il faut bien fermer la porte avant de sortir à l’extérieur, parce qu’il y a des grosses fourmis qui rentrent sinon.

3 Réponses to “Je frenche Buzz Lightyear et je jouis après un espresso”

  1. RICHARD FILION Says:

    Ton mec a des petites couilles si tu peux te les mettre les 2 en même temps, j’espère qu’il possède une grosse queue pour compenser son petit sac,,à moins que ,,, pourtant ta bouche semble bien proportionnée,,Ginette qui a travaillée 30 ans dans un hôpital de Montréal riait tout le temps ,, lorsqu’elle devait faire des pepinographies,,des kilomètres de queues à vérifier,,et elle me disait gros sac petite queue,,petit sac grosse queue,, en général,,,et elle m’a marié,, est-elle conne?? Moi je ne crois pas avoir ni une grosse queue ni un gros sac ,, Ah oui tu peux rincer ton bikini avant le bain de minuit ,,,

  2. V. Says:

    C’est peut-être hors sujet, mais bon, je suis une lectrice assez fidèle et j’ai autant de plaisirs à lire les commentaires que les billets eux mêmes…Je dois dire que les commentaires de ce M. Fillion sont très perturbants!!

    Excellent billet, soit dit en passant! Toujours aussi jolie dans ton bikini!

  3. Cerbere In Space Says:

    « Babe! J’ai joui une fois, viens me la mettre que je gueule encore! »

    J’adore!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :