Soleil chaud et parfum aux sécrétions félines

Je matche mes petites culottes à mes souliers rouges, et je bois deux cafés pour être aussi exaltée et top shape que Mariposalicious. Je me regarde dans la fenêtre du métro, je passe ma brosse Ariel-la-petite-sirène-bling-bling dans mes cheveux, et je sens un peu le foutre de mon mec couler contre mes cuisses que je tiens serrées.

Mariposa m’attend déjà, elle me hèle et je saute dans son automobile. Nous nous embrassons, j’étampe mon nez juif dans ses belles lunettes, et nous commençons à placoter souliers et vibrateurs. Elle me confie qu’elle voulait se mettre en robe, comme moi, mais que Tristan l’a avertie qu’elle devait s’habiller sagement, sinon il ne pourrait pas contenir ses érections. Son téléphone sonne, elle me demande de fouiller dans sa sacoche, et j’ai envie de répondre : « Assistante personnelle et petite pute de Mariposa, bonjour. », mais je n’en fais rien, je lui tends tout simplement son cellulaire mauve perlé.

Sa voix devient toute excitée, « Tristan, je ne me souviens plus comment me rendre à ton travail. », elle tourne dans une mauvaise direction, sur une route à sens unique, « Tristan, je vais tuer Mélodie Nelson, je ne veux pas me retrouver dans le Journal de Montréal pour une raison comme ça! ».

Tristan nous accueille dans le lobby. Il demande à Mariposa si elle aime sa nouvelle chemise, et elle le complimente. Elle me murmure ensuite : « Il sent aussi divinement bon. Sens son parfum, de Versace, je crois. » Nous croisons plein de beaux mecs en complet, et je demande à Tristan si un de ces mecs a besoin d’une gentille secrétaire. Mariposa intervient en disant que c’est Tristan qui a le plus beau petit cul, caché dans ses pantalons.

Sur la terrasse extérieure, Mariposa boit de la Vitamin Water pendant que moi je bois de la Red Bull Sugarfree, et que Tristan s’amuse à caresser nos jambes, pour juger de leur douceur. Nous parlons des invitations cocasses et des photos sexys que reçoit Tristan, il se sent tout gêné d’avoir reçu l’offre de dévierger une jeune vierge. Moi je dis que parfois des lecteurs me demandent si je connais un bon chirurgien pour faire allonger leur bite. Je fouille dans ma sacoche Guess, tout en parlant, et j’en sors une sucette au citron. Mariposa se moque : « Je ne comprends pas pourquoi il n’y a pas de bonbons en vente à la cafétéria de ton travail, Tristan. »

Nous marchons, et je vois un boisé, près du stationnement des employés. Tristan m’apprend qu’il appartient à la compagnie, et qu’il n’y a pas de caméra à cet endroit-là. Je regarde Tristan, puis Mariposa, avec un petit sourire que mes copines de l’école secondaire qualifiaient d’indescriptiblement coquin (je vous jure, j’ai relu récemment, nostalgique, mon album de finissante du Collège de L’Assomption). Je leur demande si Mariposa s’est déjà faite défoncer contre un arbre, elle hausse les épaules, et je les invite à se rendre au boisé, je les attendrai, en terminant ma sucette, et en espérant que Tristan sente encore plus fort la mouille de Mariposa que le parfum Versace.

Blogue de Mariposalicious : http://infid-elle.blogspot.com/

Blogue de Tristan (j’adore quand il dit que je suis une fille assez bien pour être présentée à ses parents) : http://tristanheureux.blogspot.com/2010/06/de-la-belle-visite.html

2 Réponses to “Soleil chaud et parfum aux sécrétions félines”

  1. Mam'Zelle J Says:

    Wow! J’ai droit aux (per)versions de chacun, que je suis choyée!!

    ..j’ai cependant hâte d’entendre les confidences du boisé..

    Bonne soirée à vous trois!

  2. Victoria Says:

    J’adore vos trois blogues.
    Je les lisais déjà avant de savoir que vous vous connaissiez.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :