Beaucoup de patrons ont léché mon con

Hier je suis allée à la Finale de Slamontréal, à la salle O Patro Vys, juste au-dessus du Billy Kun, ou je rêve de baiser en me collant contre la porte des toilettes. J’avais une haleine de merde, à cause de la vinaigrette d’une salade mangée au Rapido. Mon mec m’a obligée à mâcher de la gomme comme une vache, tant que ma langue sentait plus fort que mon trou du cul.

C’était bien, comme soirée, à me faire claquer le g-string contre les fesses, mais trop de performers parlaient contre Charest (je l’aime pas non plus, mais je suis pas la fille que vous croiserez dans des manifestations politiques, à moins que ça finisse dans un club de danseuses) et contre les patrons, et aucune fille n’a montré ses boules. Moi si l’année prochaine je décide de me réincarner en slammeuse-cracheuse-de-rimes-quasi-provoc, je vais flasher mes beaux tétons et je vais dire que mon grand-papa avant de diriger une compagnie ∕ il faisait la plomberie  ∕ du curé de l’église de Repentigny.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :