Baise, bang et le cul d’un âne

Voici trois suggestions de lecture pour vous mes choupinettes et mes chéris. Et cheers, c’est jeudi, si vous n’êtes pas en train de bercer un bébé, sortez!

1. « On s’est aimé tellement fort que l’hôtel aurait presque du nous facturer les feuilles de gypse. »

Ma copine Mariposa vous raconte un moment extra chaud : http://www.infid-elle.com/2012/04/sodomie-vin-rouge-et-nuit-magique.html?zx=1bfe52d8d95e7817

2. « Je pourrais arriver et te séduire, te dire je t’aime en trois minutes les yeux dans les yeux, te fourrer, dire : on va se marier, et mettre mon gun dans ta gorge ; Ritz Carlton pourrait faire une crise en te rasant de trop proche, t’aimer un instant mais finalement trouver que c’est éphémère et BANG… et chanter devant ton bain de sang et même le lécher par terre ; Nicky aurait pu décider que ce jour-là, tu ne valais pas la peine de te retrouver devant lui, te sucer, te crosser, et te ranger dans sa collection de papillons aux ailes clouées ; et que dire de Minette… c’est la pire des cochonnes… tu verras.

Tout ça pour dire que si on se croise, tu vas passer un moment agréable. La baise sera mémorable. Même ta tombe s’en souviendra. »

SS Latrique a un nom incroyable et ses personnages aussi – comment ne pas craquer pour une Mimosa Woold ou une Minette Salinger ? – : http://terreurterreur.com/2012/04/12/queer-the-shitty-pilote-2/

3. « De toute façon elle décréta qu’il ne lui plaisait pas : il était trop grand et n’était pas assez vieil homme pour lui faire le moindre effet – sa grand-mère Rose Bustamente disait toujours qu’il fallait se choisir un homme beaucoup plus âgé que soi « parce qu’ils en ont fini avec leurs problèmes et peuvent ainsi s’occuper des tiens », elle ne disait jamais ce que les femmes de Vatapuna répétaient sans cesse, qu’elles attendaient d’un homme qu’il soit travailleur, qu’il les aime et les respecte, parce que, quand elle entendait ça, Rose Bustamente levait les yeux au ciel, haussait les épaules et s’exclamait, Autant espérer une pluie d’or du cul d’un âne. »

Véronique Ovaldé, Ce que je sais de Vera Candida

2 Réponses to “Baise, bang et le cul d’un âne”

  1. catherine Says:

    un peu random mais je me suis dit que t’apprécierais ce type de documents d’archives!: http://motdog.tumblr.com/post/20737729069/apparently-this-is-a-brothel-menu-from-1912

  2. mariposal Says:

    Ohh merci pour la mention! On se voit bientôt choupinette! 🙂 xxx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :