Exercices au tapis et contre l’évier

 

J’enfile une paire de leggings – de marque Magazine, really – que je n’ai pas porté depuis la dernière fois que j’ai fait du yoga avec Misha – ça remonte malheureusement à un siècle. Je garde le t-shirt que j’ai mis depuis mon réveil, un t-shirt gris avec une poche qui se découd peu à peu au niveau de la poitrine. Je cherche des bas qui s’arrêtent sous les genoux, pour me faire croire que je suis un fantasme qui sort de la tête du pervers moustachu qui a créé American Apparel et j’installe mon tapis de yoga à côté du tapis d’éveil de Mini Fée.

Je fais des exercices pendant presque trente minutes, puis je prends Mini Fée dans mes bras et je danse avec elle. Épuisée grâce à Rihanna, elle s’endort quasi contre mon épaule. Je la dépose sur mon lit. Je lui laisse mon t-shirt gris comme doudou. Je quitte ma chambre sur la pointe des pieds. Je me déshabille dans le corridor.

Dans la salle de bain, j’approche mon visage du miroir. J’épile mes sourcils, je regarde mes tétons et je me demande si je devrais les crémer après être passée sous la douche, et j’entends la porte d’entrée s’ouvrir. Je vais accueillir Alexandre Le Grand toute nue. Il laisse à côté de ses bottes une bouteille de pinot noir et m’embrasse. Il me fait remarquer une tache sur son pantalon : « C’est de la soupe tonkinoise. Aucune serveuse n’a accepté de s’asseoir sur ma queue. »

Je fais la moue : « Pauvre chou. » Il me dit que je suis si belle et qu’aucune serveuse dans le Quartier Chinois n’a d’aussi jolis seins que moi. Il me suit dans la cuisine. Je me verse un verre d’eau aux pamplemousses. Je lui propose une gorgée. Il m’enlace et je lui dis que je pue et que je dois aller sous la douche.

– Tu ne veux pas plutôt t’accoter ici, sur le comptoir, contre l’évier?

Je ne peux pas résister. Je passe ma main contre son pantalon Zara. Mon mec est tout dur et coincé dans son caleçon à imprimés de flibustier. Je me détourne, je place mes mains contre l’évier, je courbe le dos et je l’entends retirer son pantalon, puis cracher dans sa paume. Il me caresse le clito et m’ouvre les lèvres. Je le sens me pénétrer, rapidement, d’un coup, il est en moi, je commence à lui demander d’aller plus doucement, mais je choisis de me taire, je suis bien mouillée. Je ne pense plus à rien. Sans y penser, je bouge maladroitement, je fais tomber le saladier, je vois qu’il se fend, mais je m’en fouette, pour le moment, je veux juste sentir jouir mon mec en moi, et que sa main reste entre mes jambes, à chatouiller mon clito.

2 Réponses to “Exercices au tapis et contre l’évier”

  1. Maude Says:

    Malgré tous les bienfaits des préliminaires et des soirées romantique, au fond, il n’y a rien de meilleur que de sentir son homme nous prendre vigoureusement alors qu’il n’a rien d’autre ne tête que de se soulager de la congestion sanguine qu’il a dans sa queue et de se vider les couilles généreusement…. à ce moment là, je suis le parfais réceptacle à sperme pour lui!!!
    Et ne me juger pas mal…. j’en jouis autant que lui…. lol….

  2. Marc Says:

    hier soir, j arrive chez moi et ma blonde est étendue jambes bien ouvertes a se caresser la bille. elle etait mouillée au max. ses yeux cochon m ont fait comprendre ce qu elle voulait. j ai baissé mon pantalon , craché dans ma main comme Alex le Grand . je lui ai remonté les jambes aux épaules et je l ai baisé pendant qu elle se caressait le clito . on a jouit simultanément apres quelques minutes. pour une fois, j ai sauté les préliminaires pour arriver directement dans le vif du sujet !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :