Les couleurs de la France me vont bien

Pour le premier match de la France à la Coupe du Monde de soccer, je rejoins mon petit frère Gabriel à une station de métro. Je ne le trouve pas, je traverse la rue, je me rends dans un stationnement, je tchecke pour voir si je vois sa face de nouveau surfeur dans une vitre d’auto, les mecs me regardent bizarrement, leurs blondes encore plus.

Un mec en bicyclette me tourne autour : « Ça te tente pas de me sucer pour vingt dollars? » Je dis non, il revient trente secondes plus tard, me chuchote des trucs que j’entends mal. Je regarde les poils de sa moustache pas propre : « Si je suis habillée comme ça, c’est parce que je vais encourager la France, pas parce que je trouve ça cool de faire le trottoir habillée en bas rouges, en sandales blanches et en t-shirt trop serré. » Je vois mon frère, je gueule son nom et je fais des gros gestes avec mes mains, genre sauve-moi, sauve-moi, et le mec qui osait penser que je suçais que pour vingt dollars est parti.

Dans le métro, des étudiants à peine pubères, en costume de collège privé, changent de place, pour s’asseoir devant moi, espérant que je décroise les jambes, pour vérifier si mon mini short American Apparel montre mon absence de poil pubien. Gabriel me raconte qu’il ne s’est pas fait de putes à Amsterdam, parce que personne de son groupe d’étudiants étrangers étaient du style à reluquer les seins de filles-à-payer, mais il me parle de fêtes total trash à Berlin. Je lui demande si j’ai l’air pute, et il me dit: « Mais non, tu fais juste originale, mais je suis content que tu sois pas toute seule dans le métro. » Je lui fais un câlin.

Dans la rue, je me plains du talon de mes sandales, je veux prendre un taxi, mais mon frère me calme et me dit d’arrêter de faire ma diva. Nous nous rendons au Peel Pub, je demande à mon frère si mes cheveux sont jolis. Il me dit que oui, il passe la main dedans : « Ceux de la libanaise à grosse bouche, à la table, sont plus beaux. » Il prend une pinte de blonde. Je lui demande quelle nationalité il s’est tapé, pendant son séjour de six mois en France. Il me dit qu’il a commencé dès le premier soir avec une Française, puis après il a trop bu pour se souvenir de tout, mais il me dit que les Italiennes étaient poilues et qu’il s’est fait crosser par une Américaine dans l’avion.

Je regarde un peu le match, et mes ongles, je trouve super sexy un joueur de soccer aux cheveux châtains longs. Je me lève pour me rendre à la salle de bain, pour voir si je peux me permettre de bouffer des rondelles d’oignons, malgré mon t-shirt trop moulant. J’entends des mecs applaudir quand je marche, j’adore les amateurs de sportifs et de petits culs, je me promets de me rendre aux toilettes dix fois au moins pendant le match.

8 Réponses to “Les couleurs de la France me vont bien”

  1. Tonton Says:

    Les cheveux châtains, c’était Diego Forlan. Une belle gueule, mais il nous a pourri la vie, câââlisse!!!

  2. melodienelson Says:

    Ummmm, je me trouverai une poupée vaudou à la Diego Forlan. Et une poupée gonflable.

  3. Julien Bénéteau Says:

    Je me dis qu’avec une telle supporter, ça mérite de réfléchir à deux fois avant d’espérer l’élimination rapide de l’équipe de France! 🙂

  4. Simon Says:

    fucknig hot!!

  5. dido Says:

    personne ne peut perdre avc une fille comme toi

  6. Cerbere In Space Says:

    Arff toujours aussi jolie.

  7. Lilly Says:

    Mais ces couleurs vont beaucoup moins bien au pays lui-même!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :