Posts Tagged ‘Philippe Djian’

Lundi oui oui oui: Uno, caleçon vert lime et pizza

août 6, 2012

J’ai l’impression de trop chiller, assise sur le canapé, à écrire alors qu’Alexandre Le Grand et Belle-Fille Lyonnaise peinturent les murs du salon, de la cuisine et de la salle à manger. Anyway. Je leur ferai de bons sandwichs après.

Voici ce que j’aime plus que le vernis jaune sur mes ongles (man, la première fois que j’ai essayé un vernis jaune, j’ai choisi une mauvaise marque et je me suis retrouvée avec des ongles qui semblaient jaunis par la fumée constante de cigarette, ish, là c’est joli joli) :

Vente de garage dans la ruelle. Soirée familiale pizza et We bought a zoo en dvd. Parler de Jim Morrison et de Philippe Djian avec Belle-Fille Lyonnaise. Trop boire en jouant à Uno. Être hyper contrôlante et relire dix fois les règles du jeu Uno. Ma mère m’apprend que ma cousine Andréa est enceinte, certaine qu’elle me l’avait déjà dit il y a un mois. Mon chéri en caleçon vert lime. Nourrir une maman canard et ses sept bébés. Mini Fée dans les bras d’Alexandre Le Grand, elle lui pince le cou, pour être certaine qu’il ne la remettra pas tout de suite dans mes bras. Party pinata – quarante-neuf personnes et un bouvier bernois sur le quai et le quai ne coule pas. Bien dormir chaque soir qu’Alexandre Le Grand me lèche la chatte et me doigte le cul. Tout ce qui se rapporte aux sororités. Belle-Fille Princesse aime les livres de Marie Desplechin. Sandwichs polonais à la saucisse chaude-moutarde forte-choucroute-fromage. Parler de seins all the time avec everybody. Trouver normal que le plaisir, le corps, le sexe et l’argent puissent se lier, « It’s strange that for centuries we’ve happily paid for other humans to exert their bodies for our pleasure, whether it be a postman, a waiter, a boxer or comedian, whatever. We’ve also a long, long history of having sex for pleasure. Is bringing those two things together and paying for sex such a bad thing?  »

Je vous souhaite une agréable semaine, pas de stress ni de punaises! Bisous soufflés!

Lundi oui oui oui: homards et nuisettes

mai 28, 2012

J’ai le même vernis à ongles depuis plus d’une semaine, June de Chanel, et je bois trop de rosé dès que Mini Fée s’endort – elle dort maintenant dès 20h, avant elle se couchait à presque minuit et se réveillait toutes les deux heures pour me grimper dessus à la koala baby. So je me sens total trop indolente pour bien écrire, je pense que j’aurais envie de vous raconter ma vie encore et encore, couchée sur le dos, à regarder des étoiles collées sur les murs et qui glow in the dark. Ou pas vraiment vous raconter ma vie, parce que parfois quand je suis trop bien, ou même quand je suis pas trop bien, j’ai juste envie de rien dire, d’être au chaud, de faire tourner autour de mon cou mon nouveau collier Betsey Johnson, de m’appuyer contre tout le monde, de boire une gorgée de bière dans les verres de tout le monde à toutes les terrasses de Montréal, d’écouter Erykah Badu, de demander à mon chéri de me photographier quand je prends mes seins dans mes mains et que je le menace de l’arroser de lait, j’ai envie de terminer toutes mes soirées en trouvant une boite de biscuits aux pépites de chocolat que je croyais avoir terminée et jetée dans le bac à récupération.

Je pense que je vais aller essayer des bikinis dans ma chambre.

Mais avant je vous souhaite tout plein de lovely choses et voici ce que j’aime, moi :

Apprendre puis oublier comment bien ouvrir des homards. Vengeance de Philippe Djian. Voisine de cinq ans qui porte un maillot de bain avec l’inscription Interdit de me gronder. Portraits saisissants de personnes âgées qui refusent de n’être plus ce qu’elles étaient il y a quarante ans – ou plutôt qui sont encore comme il y a quarante ans, un peu, pour toujours. Conseils d’Ariane Gagnon niveau crème solaire à acheter pour ma peau de blanchette qui a peur des produits chimiques. Porter des nuisettes. Chicks en fatkini. Bague hippocampe. Lire Olivia à Mini Fée. Allaiter au soleil. Prétendre qu’un chat est un bébé lynx. Mettre des fleurs dans des glaçons. Foutre qui goûte le beurre de popcorn vendu en cinéma. Rire des beuveries d’Alexandre Le Grand – après être sorti au Philémon, il se fait cuir un œuf à trois heures du matin et il s’endort et je me réveille à cinq heures parce que je suis seule au lit et que ça sent l’œuf cramé et la casserole cramée en crisse. Salade avocat, crevettes et zeste de citron. Enthousiasme du libraire de Limasson pour des grenouilles naines africaines.

Bonne semaine y’all! Bisous soufflés!


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 207 autres abonnés