Archive for the ‘lundi oui oui oui’ Category

Lundi oui oui oui: sexe anal et crêpes au brie

avril 7, 2015

Catherine Robbe-Grillet photographiée par Bettina Reims

Rupi Kaur

penis fleuris

Je change l’eau du vase des fleurs arc-en-ciel que ma fille a choisies pour égayer des courses dans un supermarché. Je me verse mon premier verre de vin blanc de la soirée, après avoir tchatté avec une copine nouvellement célibataire, parce qu’elle avait refusé de prendre part à un trip à trois avec son ex-chou et la meilleure amie de son ex-pas-si-chou.

Ce que j’aime plus que répéter à ma belle-fille que non, Pâques n’est pas le jour de la naissance de Jésus :

Vidéo sur le sexe anal. Petits mots doux de mes petits frères. Weekend avec cowboy, crêpes au brie et signets en papier de Marie-Christine Mora. 98% des travailleuses du sexe contre une pénalisation des clients, que ce soit des travailleuses du sexe migrantes ou 100% made in France. Dormir jusqu’à 10h avec mon fils, nos deux têtes sur mon oreiller, son haleine encore si douce soufflée sur mon visage, son haleine de lait et de vanille. Rupi Kaur et ses photos de menstrue. Belle-sœur qui me donne une bouteille de mon mousseux préféré. Coussin avec des pénis fleuris. Entrevue avec une dominatrice française exceptionnelle, la veuve de l’auteur Alain Robbe-Grillet, âgée de 83 ans. Avoir envie de recommencer à courir et à sauter partout. Monique Lo.

Bonne semaine mes poulains et mes pouliches ! Bisous !

Lundi oui oui oui: pires scènes porno et chien renifleur

mars 16, 2015

Francesca Woodman

francesca woodman 2

Les enfants dorment, je tousse trop pour dormir contre eux. Ils font donc la sieste pendant que je bois de la limonade et que je me demande si ce serait une chouette surprise que je leur fabrique mille couronnes pour leur réveil. Des couronnes avec de la colle à brillants et des autocollants de camions de pompiers.

Ce que j’aime plus que me casser un ongle:

Pires scènes de films de cul racontées par des pornstars. Porter des lunettes soleil en forme de coeur dans ma maison, pendant une tempête de neige. Tarte choco-poire chez le beau-frère et la belle-soeur, à tenter de persuader ma nièce de me raconter ce qu’elle a fait de si grave pour ne plus avoir la permission de dormir chez son amoureux. Francesca Woodman. Dimanche chez les amis à boire des cockails au sirop de gingembre et au gin. Mastiff/bouledogue fouineur d’entre-jambes qui devine l’arrivée prochaine de mes menstrues. Nouveaux modèles de beauté de Clin d’oeil. Retrouver mon vibro. Macaroni Annie’s – faire semblant d’en acheter juste pour les enfants. Cheveux roux d’une copine qui vient de se séparer de son mec-boulet.

Bonne semaine y’all! Bisous à la limonade légèrement sucrée!

 

Lundi oui oui oui: Brigitte Bardot et des mecs payés pour baiser

mars 2, 2015

treats-magazine-tasya-van-ree-31

treats-magazine-tasya-van-ree-6

J’alterne entre une gorgée de vin blanc et une gorgée de coca zéro, je n’écris qu’entre vingt-et-une heure et vingt-deux heures, après je ne pense qu’à House of Cards (mauvaise semaine pour dix mille deadlines, bref).

Mais je viens de recevoir un nouveau déshabillé, couleur champagne, so go to hell les deadlines, je veux juste sentir le tissu sur ma peau et faire semblant de jouir dès que je bouge.

Ce que j’aime plus que les mecs qui disent “Ce n’est pas une probabilité, c’est une loi de la physique.”:

Noyau d’avocat. Câlins au lit avec mes enfants, dès l’arrivée du travail de leur papa, nous sautons, nous nous collons, nous saignons du nez à force de se cogner l’un contre l’autre. Chanter La Madrague de Brigitte Bardot. Photos Instagram en tatouages. Organiser un bal un dimanche. Monopoly d’abord comme jeu anti-capitaliste. Redressements assis pendant que les enfants se caressent les cheveux et font semblant de dormir sur un tapis de yoga. Tasya Van Ree, photographe sexy. Prendre trop de photos de moi toute nue. Mecs payés pour baiser. Être toujours tellement mouillée.

Bonne semaine y’all! Je vous adore!

 

Lundi oui oui oui: des bottes hautes et des femmes nues, autrement

février 3, 2015

Barbie Alien Goddess

nudité des femmes 2

J’écris au lit, avec de l’eau gazeuse aux pamplemousses sur une pile de livres. Mon dos contre mon oreiller, je n’ai ni envie de dormir, pas tout de suite, ni envie de me lever pour quoi que ce soit – mais je n’oserai pas demander à mon mec de m’amener des croustilles à manger dans mon cocon de couvertures.

Ce que j’aime plus que le Gatorade pas light:

Prendre des selfie toute nue dans mon bain. Des safe words utilisés quand le rough sex devient trop rough. Croissant à l’érable dégusté à la boulangerie Les Copains d’abord en parlant cul avec une rouquine et une fille qui porte la même veste que moi. Beurre corporel partout sur moi. Björk qui se confie sur la maternité et sa rupture amoureuse, la douleur et les efforts, le avant et le après. Bottes plus hautes que le genoux, portées par une maman à un anniversaire – I want them. Corps des femmes, nudité des femmes, ailleurs que dans un magazines pour hommes. Mensonges continuels, mais révélés, des anti-travail du sexe. Barbies étranges. C’est ta vie, l’encyclopédie qui parle d’amitié, d’amour et de sexe aux enfants, de Thierry Lenain, illustré magnifiquement par Benoit Morel.

Thierry Lenain C'est ta vie

Extrait du livre qui ose discuter du travail du sexe – bravo, vraiment, j’étais émue aux larmes de voir qu’un livre pour enfants s’attardait à cette réalité:

“Certaines personnes vendent leurs relations sexuelles. Ce n’est pas pour le plaisir, c’est pour gagner de l’argent. Quand quelqu’un vend sa relation sexuelle, on dit que c’est de la prostitution. Personne n’a le droit d’obliger quelqu’un à se prostituer.”

Bonne semaine y’all! Bisous soufflés!

Lundi oui oui oui: neige et dongeons

janvier 27, 2015

mélodie nelson hiver

lecture mélodie nelson

Je mange du gâteau choco-framboise en écoutant Beyonce. Je prie pour des trucs que je ne connais pas trop, une pneumonie qui se guérit rapido, la fille d’une amie est malade et ça me paraît inimaginable, comme quotidien, de ne pas savoir si mon enfant sera sous oxygène ou non dans quelques heures. Je la trouve bonne.

(Et je me sens mal de manger du gâteau choco-framboise, damn. Je te promets de te faire moi-même un gâteau choco-framboise quand tu seras de retour à la maison avec ta petite poulette, C.!)

Ce que j’aime mieux que de me sentir coupable d’avoir une face chocolatée:

Jouer dans la neige. Monsieur Fa. Nourrir des chats errants en campagne. Dongeons. Lecture de voyeuse avec vernis Come to bed red. Soutif enlevé. Mamans actrices pornos. Manger chez mes parents, qui me donnent des nouvelles de mes petits frères.

dongeon

dongeon 2

Bonne semaine y’all! Bisous!

mélodie nelson hiver 2

Lundi oui oui oui: nachos et témoignages jouissifs

janvier 20, 2015

plage

écureuil chaise

Je reviens d’une fête d’enfants vraiment extra (fromage, vin, gâteau vegan, ballons à l’hélium), mon mec écoute Canal Plus à côté de moi et j’attends qu’il ferme la télé pour le sucer.

Ce que j’aime plus que passer l’aspirateur en nuisette:

Retour de ma santé mentale – c’est-à-dire retour d’une copine partie cinq semaines en France. Boucles d’oreilles en forme de crayon. Drama dans des sororités If you are not wearing the required makeup, I will stop you and apply it myself. I don’t care if you’re late for class. I don’t care if you’re a sophomore or a super senior. I will stop you. If you don’t know how to apply all this makeup, check out my Pinterest board. I picked out all the videos and products with you guys in mind! Écouter Friends. Chaise pour écureuil. Rêves de plages incroyables. Nachos au bain. Descriptions d’orgasmes.

Bonne semaine y’all! Bisous au gloss top collant!

 

Lundi oui oui oui: teinture pour poils d’aisselles et céréales sucrées

décembre 9, 2014

happiness-kit-john-holcroft-3

iggy-azalea-fancy_jpg

affiche1

Mes amours détruisent et reconstruisent une voix ferrée depuis vingt minutes, avec une carotte dans la bouche, aussi grosse que s’ils se déguisaient en Winston Churchill et que la carotte remplaçait le cigare.

J’ai alors le temps de vous écrire et de rajouter du lait au chocolat dans mon café, yeah.

Ce que j’aime plus qu’enfiler des bottes d’hiver au lieu de talons hauts:

Manger des céréales sucrées. Tendances beauté imprévisibles – teinture pour poils d’aisselles, ok. Ne pas me perdre. Illustrations satyriques de John Holcrof. Avoir des enfants qui se prennent pour Winston Churchill. Bande dessinée In God We Trust. Une playlist de chansons de Noël – Fiona Apple s’y retrouve. Des affiches à New-York. Peut-être que tout le monde la connaît, je suis en retard –mais Fancy, la vidéo d’Iggy Azalea qui la montre en héroïne de Clueless. Finir des bouteilles de blanc, partout où je vais.

Et ce superbe texte de Mark Manson, sur ce que nous devons nous poser comme question, par rapport à ce que nous souhaitons dans la vie, ou plutôt, ce que nous sommes prêt à supporter comme efforts et souffrances pour avoir ce que nous souhaitons dans la vie:

“Because if you want the benefits of something in life, you have to also want the costs. If you want the beach body, you have to want the sweat, the soreness, the early mornings, and the hunger pangs. If you want the yacht, you have to also want the late nights, the risky business moves, and the possibility of pissing off a person or ten thousand.

If you find yourself wanting something month after month, year after year, yet nothing happens and you never come any closer to it, then maybe what you actually want is a fantasy, an idealization, an image and a false promise. Maybe what you want isn’t what you want, you just enjoy wanting. Maybe you don’t actually want it at all.”

Bonne semaine y’all! Bisous soufflés!

 

Lundi oui oui oui: coquillage et fesses poilues

novembre 17, 2014

bunnie

bunnie 2

Je bois du café avec du lait à la noix de coco dedans, en admirant les peintures couleur caca de mes enfants (toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, une fois mélangées, ça fait couleur caca, c’est beau multiplié sur dix feuilles).

Ce que j’aime plus que stresser parce que mon plancher est pas propre:

Rêver que ma chatte est en forme de coquillage et que ça fascine une de mes amies. Passer une soirée au cégep  Rosemont à parler de masturbation féminine, de magazines et du contrôle que veut exercer tout le monde sur le corps de toutes les femmes du monde entier. Je suis malade en langage des signes. Mon mec qui montre ses fesses à nos amis et aux voisins de nos amis. Petits pyjamas de Noël pour mes choux offerts par mes parents. Copine extra qui m’appelle, je lui réponds bête, mais elle m’aime pareil, la luciole. Bunnies de Playboy maintenant. Avoir des neveux qui n’aiment pas le sucre et qui me donnent leurs bonbons d’Halloween.

Et un extrait d’un finaliste au Bad sex awards (un concours qui remet un prix à l’auteur d’une scène olé-olé vraiment ratée):

“Her hair was piled high, but when she shook her head it came cascading down in a glowing wave over her shoulders, and fell as far as her knees. This rippling curtain did not cover her breasts which thrust their way through it like living creatures.” Wilbur Smith, Desert God

Pseudo traduction: “Son rideau de cheveux ne couvrait pas ses seins, qui ressortaient comme deux créatures vivantes.”

Des seins comme créatures vivantes? Never.

Bonne semaine y’all! Bisous au café brûlant!

 

Lundi oui oui oui: joues rouges et tatouages

juin 17, 2014

blue nun

jujubes

emotionalbaggage_1362-4_2__1

C’était un weekend de célébrations, deux anniversaires de fillettes de quatre ans, la fête des papas – mon papounet est venu boire du jus de raison et manger des biscuits au chocolat dans ma cour – et la venue surprise de mon beau-frère alors que j’avais justement très envie d’une excuse pour acheter de la salsa, des olives aux anchois et des jujubes géants.

Ce que j’aime plus qu’avoir mal aux pieds parce que je porte des souliers shiteux:

Artiste qui change les étiquettes des vins. Acheter des tatouages pour enfants et m’en mettre autant qu’à mes enfants. Solidarité avec mon mec malgré des tracas judiciaires avec son ex femme (une relation de genre deux ans qui s’est terminé il y a près de onze ans, mais qui est éternellement dans la catégorie cauchemar). Sac à main émotionnellement parfait. Me faire réveiller à 3h du matin – même si je dis non souvent, préférant parfois dormir, shame on me mais c’est une question de survivance, parfois les heures de sommeil comptent plus que la possibilité d’orgasmes. Voir une copine pour la première fois avec les joues rouges d’avoir bu trop de rosé. Bande dessinée en collabo avec le créateur de Calvin et Hobbes.

Bonne semaine y’all! Bisous soufflés!

Lundi oui oui oui: tentative de twerk et masque de Nacho Libre

juin 4, 2014

youdidnoteatthat-feet

maya

Je suis en retard, once again, la semaine est commencée, lundi est dépassé, mais j’ai passé la soirée d’hier à me faire lécher, so pardonnez-moi de ne pas avoir écrit.

Ce que j’aime plus que me faire réveiller par du foutre qui sort de ma chatte à quatre heures du matin:

Maya Angelou – je ne me souviens pas quand je l’ai lue la première fois, je pense que c’est parce qu’Alanis Morisette avait parlé d’elle dans une entrevue, je devais avoir quinze ans et je n’avais jamais su avant sa mort qu’elle avait été pute, elle aussi. Blagues de trente-trois sortes de pilules à échanger par une vieille madame pendant la vente-trottoir sur la rue Masson. Boire une bière avec un voisin. Artiste qui expose son sexe au Musée d’Orsay. Tentative de twerk à la crémerie devant une fanfare de vingt personnes. Beignes et frites que des poseurs font semblant de bouffer. Ma fille qui me dit de mettre des pantalons avant d’aller dehors parce qu’elle ne veut pas que les autres personnes voient mes fesses. Frère qui se déguise en Nacho Libre. Mensonges de Somaly Mam, et leurs conséquences, enfin exposés – fuck you ceux qui sont contre le travail du sexe.

Bonne semaine y’all! Bisous au vin blanc sec!


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 208 autres abonnés