Archive for the ‘lundi oui oui oui’ Category

Lundi oui oui oui: teinture pour poils d’aisselles et céréales sucrées

décembre 9, 2014

happiness-kit-john-holcroft-3

iggy-azalea-fancy_jpg

affiche1

Mes amours détruisent et reconstruisent une voix ferrée depuis vingt minutes, avec une carotte dans la bouche, aussi grosse que s’ils se déguisaient en Winston Churchill et que la carotte remplaçait le cigare.

J’ai alors le temps de vous écrire et de rajouter du lait au chocolat dans mon café, yeah.

Ce que j’aime plus qu’enfiler des bottes d’hiver au lieu de talons hauts:

Manger des céréales sucrées. Tendances beauté imprévisibles – teinture pour poils d’aisselles, ok. Ne pas me perdre. Illustrations satyriques de John Holcrof. Avoir des enfants qui se prennent pour Winston Churchill. Bande dessinée In God We Trust. Une playlist de chansons de Noël – Fiona Apple s’y retrouve. Des affiches à New-York. Peut-être que tout le monde la connaît, je suis en retard –mais Fancy, la vidéo d’Iggy Azalea qui la montre en héroïne de Clueless. Finir des bouteilles de blanc, partout où je vais.

Et ce superbe texte de Mark Manson, sur ce que nous devons nous poser comme question, par rapport à ce que nous souhaitons dans la vie, ou plutôt, ce que nous sommes prêt à supporter comme efforts et souffrances pour avoir ce que nous souhaitons dans la vie:

“Because if you want the benefits of something in life, you have to also want the costs. If you want the beach body, you have to want the sweat, the soreness, the early mornings, and the hunger pangs. If you want the yacht, you have to also want the late nights, the risky business moves, and the possibility of pissing off a person or ten thousand.

If you find yourself wanting something month after month, year after year, yet nothing happens and you never come any closer to it, then maybe what you actually want is a fantasy, an idealization, an image and a false promise. Maybe what you want isn’t what you want, you just enjoy wanting. Maybe you don’t actually want it at all.”

Bonne semaine y’all! Bisous soufflés!

 

Lundi oui oui oui: coquillage et fesses poilues

novembre 17, 2014

bunnie

bunnie 2

Je bois du café avec du lait à la noix de coco dedans, en admirant les peintures couleur caca de mes enfants (toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, une fois mélangées, ça fait couleur caca, c’est beau multiplié sur dix feuilles).

Ce que j’aime plus que stresser parce que mon plancher est pas propre:

Rêver que ma chatte est en forme de coquillage et que ça fascine une de mes amies. Passer une soirée au cégep  Rosemont à parler de masturbation féminine, de magazines et du contrôle que veut exercer tout le monde sur le corps de toutes les femmes du monde entier. Je suis malade en langage des signes. Mon mec qui montre ses fesses à nos amis et aux voisins de nos amis. Petits pyjamas de Noël pour mes choux offerts par mes parents. Copine extra qui m’appelle, je lui réponds bête, mais elle m’aime pareil, la luciole. Bunnies de Playboy maintenant. Avoir des neveux qui n’aiment pas le sucre et qui me donnent leurs bonbons d’Halloween.

Et un extrait d’un finaliste au Bad sex awards (un concours qui remet un prix à l’auteur d’une scène olé-olé vraiment ratée):

“Her hair was piled high, but when she shook her head it came cascading down in a glowing wave over her shoulders, and fell as far as her knees. This rippling curtain did not cover her breasts which thrust their way through it like living creatures.” Wilbur Smith, Desert God

Pseudo traduction: “Son rideau de cheveux ne couvrait pas ses seins, qui ressortaient comme deux créatures vivantes.”

Des seins comme créatures vivantes? Never.

Bonne semaine y’all! Bisous au café brûlant!

 

Lundi oui oui oui: joues rouges et tatouages

juin 17, 2014

blue nun

jujubes

emotionalbaggage_1362-4_2__1

C’était un weekend de célébrations, deux anniversaires de fillettes de quatre ans, la fête des papas – mon papounet est venu boire du jus de raison et manger des biscuits au chocolat dans ma cour – et la venue surprise de mon beau-frère alors que j’avais justement très envie d’une excuse pour acheter de la salsa, des olives aux anchois et des jujubes géants.

Ce que j’aime plus qu’avoir mal aux pieds parce que je porte des souliers shiteux:

Artiste qui change les étiquettes des vins. Acheter des tatouages pour enfants et m’en mettre autant qu’à mes enfants. Solidarité avec mon mec malgré des tracas judiciaires avec son ex femme (une relation de genre deux ans qui s’est terminé il y a près de onze ans, mais qui est éternellement dans la catégorie cauchemar). Sac à main émotionnellement parfait. Me faire réveiller à 3h du matin – même si je dis non souvent, préférant parfois dormir, shame on me mais c’est une question de survivance, parfois les heures de sommeil comptent plus que la possibilité d’orgasmes. Voir une copine pour la première fois avec les joues rouges d’avoir bu trop de rosé. Bande dessinée en collabo avec le créateur de Calvin et Hobbes.

Bonne semaine y’all! Bisous soufflés!

Lundi oui oui oui: tentative de twerk et masque de Nacho Libre

juin 4, 2014

youdidnoteatthat-feet

maya

Je suis en retard, once again, la semaine est commencée, lundi est dépassé, mais j’ai passé la soirée d’hier à me faire lécher, so pardonnez-moi de ne pas avoir écrit.

Ce que j’aime plus que me faire réveiller par du foutre qui sort de ma chatte à quatre heures du matin:

Maya Angelou – je ne me souviens pas quand je l’ai lue la première fois, je pense que c’est parce qu’Alanis Morisette avait parlé d’elle dans une entrevue, je devais avoir quinze ans et je n’avais jamais su avant sa mort qu’elle avait été pute, elle aussi. Blagues de trente-trois sortes de pilules à échanger par une vieille madame pendant la vente-trottoir sur la rue Masson. Boire une bière avec un voisin. Artiste qui expose son sexe au Musée d’Orsay. Tentative de twerk à la crémerie devant une fanfare de vingt personnes. Beignes et frites que des poseurs font semblant de bouffer. Ma fille qui me dit de mettre des pantalons avant d’aller dehors parce qu’elle ne veut pas que les autres personnes voient mes fesses. Frère qui se déguise en Nacho Libre. Mensonges de Somaly Mam, et leurs conséquences, enfin exposés – fuck you ceux qui sont contre le travail du sexe.

Bonne semaine y’all! Bisous au vin blanc sec!

Lundi oui oui oui: des légumes-testicules et des bonbons

mai 26, 2014

photo

Je bois mon café avec du lait aux amandes dedans, en regardant batifoler deux écureuils dans ma cour. Ma cour, c’est le lieu pour les orgies de bêtes et les autos en plastique décoloré.

Ce que j’aime plus que passer la moppe pour faire disparaitre les kilomètres de traces de chocolat laissées par mon fils qui semble manger les chocolatines avec ses pieds:

Photoshoot avec menottes par Philippe-Olivier Contant pour Canoé. Faire la tournée des magasins de bonbons à la recherche de jujubes chats. Ramasser des pétales de fleurs par terre. Parler de textos d’amants, du pouvoir du moment présent, de Jay McInerney et de déco intérieure avec ma copine Amandine. Pourquoi les magazines à potins ont des inscriptions jaunes poussins sur leur cover. Redevenir une petite fille au chalet et faire des bulles et des bouquets de pissenlits. Pub sans sexe pour un site de cul.

Et des infos super importantes sur le sexe:

« In Medieval England, it was thought that a woman could not get pregnant without having an orgasm. Therefore there was more incentive to get wives off. »

« The word avocado is derived from the proto-Aztecan word « Nahuatal. » It means testicle. »

Bonne semaine y’all! Bisous soufflés!

Lundi oui oui oui: rêves érotiques et guacamole

mai 19, 2014

do not disturb1

do not disturb

Je viens de terminer une bouteille de rosé avec mon mec et j’ai envie de danser sur le canapé en me trémoussant comme Ciara dans tous ses vidéoclips. Mon mec écoute un film dégueulasse et je pense que ça le dérangerait si je sautais sur le canapé, so je tente de me calmer.

Ce que j’aime plus que de marcher sur des Froot Loops:

Rêver que je me fais doigter dans des escaliers. Rêver que je me fais baiser dans des escaliers. Rêver que je me fais baiser en cachette, dans la cuisine d’amis. Hozier. Pourquoi le mois de mai est devenu le mois de la masturbation. Manger du cantaloup et faire des bulles dans ma cour. Cage à oiseau en cadeau. Retourner marcher dans la ruelle, à la recherche de chats sympas – qui n’ont pas peur des cris d’excitation de mes petits – . Envoyer des selfie cochons à mon mec. Nostalgie de films pour adolescents. Recommencer à faire de l’aérobie devant des émissions télé. Une collection de signes Do not disturb. Monsieur devant Poivre et Sel, mononcle Sylvain, qui parle de ses bobos et de son chien à mes enfants. Guacamole. Beaucoup de guacamole.

Et des correspondances manquées pour assholes: “We made small talk in the checkout line at Trader Joe’s. You said that you literally could not live without the salsa you were buying. I wish we could talk again. You used “literally” incorrectly. It really pissed me off. I wish you could literally not live without that salsa, because then I’d take it from you.”

Je vous invite aussi à découvrir mon nouveau blogue, sur mon quotidien de maman et la parentalité at large.

Bonne semaine y’all! Bisous soufflés!

Lundi oui oui oui: fuck you aux touristes et fellation en pari

avril 29, 2014

fuck tourist

coloriage

coloriage2

Je viens de manger un beigne au miel et après j’ai sucé mon mec et son foutre goûtait le lait aux amandes. Je trouve que mon lundi est magnifique.

Anyway, j’aime aussi d’autres trucs que faire des fellations le ventre plein:

Prendre le thé avec un ami pendant que ma fille me tire les cheveux. Confidences d’une libraire de quartier touchante et généreuse. Importance d’avoir des jouets sexuels sans dix mille produits chimiques dedans. Premiers dessins de Mini Dragon. Matinée à la Tasse Gamine avec enfants et copine de l’époque je-mange-des-crèpes-aux-épinards-chez-Juliette-et-Chocolat-tous-les-mercredis. Porter beaucoup de rouge sur les lèvres. Des locaux qui disent fuck you au tourisme style carte postale. Épopée de Dame Crotte de Nez. Pique-nique dans ma cuisine et terrine entre mamans. Chemise Napapijri (merci chéri!). Trucs stupides dits à des lesbiennes. Casse-tête chinois – en écoutant le film, mon mec et moi avons parié sur la fin, s’ils finissent ensemble, tu me suces, s’ils ne finissent pas ensemble, je t’encule, qu’il m’a proposé. Livres à colorier corrompus.

Bonne semaine y’all! Bisous soufflés au Perrier!

Lundi oui oui oui: popsicles au champagne et ballons à l’hélium

avril 8, 2014

rwanda

artiste peintre

shopping mecs

 

J’ai un peu mal à la tête parce que ma fille a crié Woody, WOODY toute la journée (c’est une maniaque de Toy Story et elle pense qu’après le film, Woody va apparaître dans la maison et elle dit qu’il va être son ami et courir avec elle, mais qu’il ne prendra pas de bain parce qu’il est toujours habillé) et aussi parce que je trouve ça plate et chiant, les élections, surtout qu’elles tombent le jour de l’anniversaire de mes petits frères, pauvre eux.

Ce que j’aime plus que cacher mon vibro:

Le chardonneret de Donna Tart. Dirty talk de fin de soirée. Poisson d’avril donné par Mini Fée au Frigo de Bacchus, un commerce de Rosemont, poisson encore collé sur la caisse enregistreuse, une semaine après le premier avril. Popsicles au champagne. Mini Dragon qui se lève et qui veut juste jouer avec mes ballons gonflés à l’hélium. Peintres transformés en architectes. Regard cochon de mon mec – je devine toujours ses envies de sodomie. Ballons gonflés à l’hélium donnés par mes parents et par mes copines pour célébrer mon dix-huitième anniversaire – c’est ça qui est écrit sur les ballons. Mecs déprimés accompagnant leur petite copine dans les boutiques. Porter des robes tous les jours ou des mini shorts melon d’eau. Réconciliations au Rwanda – je connais une Rwandaise, si belle et joyeuse et aimante, et je pense à elle, aujourd’hui.

Bonne semaine y’all! Je vais m’épiler les sourcils avant de lire au lit, un verre de lait aux amandes sur la table de chevet. Ou un verre de rosé, si je suis capable d’ouvrir la bouteille.

Lundi oui oui oui: des reines qui flashent dans le noir et des biscuits

mars 18, 2014

pixar

gay-couples-all-love-is-equal-braden-summers-13

gay-couples-all-love-is-equal-braden-summers-14

Je reviens d’un weekend chez des amis à Franklin. J’ai bu comme ça faisait longtemps que je n’avais pas bu – comme une fille-qui-espère-que-ses-enfants-ne-se-réveilleront-pas-de-la-nuit-et-qui-a-un-trip-soudain-de-rhum. Avant de me coucher, j’ai pensé que j’avais dix mille maladies, avant de me rappeler qu’avoir la tête qui tourne, c’est juste un effet de trop de shit alcoolisé dans le corps. J’ai goûté pour la première fois ever à de la chartreuse verte, une liqueur composée de 130 plantes (j’ai vérifié sur Wikipédia parce que ça me tentait de me sentir super savante à propos de la chartreuse verte) et j’ai eu l’impression que ma langue fondait. C’était vraiment bizarre. Mais bon. J’ai juste pris deux gorgées, so je sais pas si le goût m’aurait écoeurée si j’avais décidé de boire plus de chartreuse que de rhum et coca zéro.

Ce que j’aime plus que de me sentir étourdie:

Mots que ma fille crie avant de s’endormir – “VULVA!” et “Péter, péter, j’ai pété dans mon oreiller maman!”. Images violentes de films cultes dessinées par un mec de Pixar. Mini Dragon avec une couronne. Chelsea Handler. Foulard Desigual. Couples en amour avec parapluie et chapeau melon. Croissants à l’érable des Co’Pains d’abord – un délice partagé avec une amie qui parle pompage de couilles avec son médecin, dix heures après son accouchement. Des reines qui flashent dans le noir. Mini Fée chantant Vive le Vent à tous les bébés qui pleurent – elle croit que cette chanson a des pouvoirs calmants. Plus ou moins rater des biscuits aux pépites de chocolat. Manger de la sole extra beurre avec Mini Fée, dans le bain. M’endormir collée contre Alexandre Le Grand. Chelsea Handler.

Bonne semaine y’all!

Lundi oui oui oui: zéro Doritos please et tour du chapeau

octobre 29, 2013

Jésus

Je bois un dernier verre d’Amarula pendant que mon mec fait semblant de ne pas fantasmer sur Emmanuelle Latraverse.

Ce que j’aime plus que de couper les ongles de mes enfants devant un épisode de Passe-Partout :

Érections accidentelles. Parler sur Skype avec mon frère Gabriel. Dessiner des lapins et des hiboux sur des rouleaux de papiers de toilette. Faire dix mille salades comme si c’était encore l’été. Jus de goyave. Marcher en chantonnant sans me sentir bizarre parce qu’avec deux enfants, ce n’est pas bizarre, marcher en chantonnant, que ce soit du Jordy ou du Lana Del Rey. Sprite comme Hangover. Tour du chapeau – euh si c’est vraiment ça, le tour du chapeau, je me souviens plus trop – cul, chatte, bouche, en 24h, grâce à un canapé et à des enfants qui se couchent tôt, thank God. Crise de Mini Fée pour bouffer poulet et mayonnaise dès son réveil. Dédicaces à la screw you. Brunch surprise avec mes parents et mes belles-sœurs dimanche dernier. Bain avec Mini Fée et Mini Dragon. Fête d’Halloween avec des enfants qui sautent partout et un ex professeur qui parle comme Nosferatu.

Oh man. Ne mangez pas de Doritos après un verre d’Amarula. Ça a l’air super logique et tout mais j’ai osé et c’est dégueulasse.

 


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 212 autres abonnés