Archive for the ‘Alexandre La Graine’ Category

Ma relation avec mon beau-frère

avril 12, 2015

mariel clayton fellation barbie

J’écoutais la soundtrack du soap opera musical Empire et j’ai eu envie de sucer mon mec. Il venait d’avaler trois martinis, j’étais certaine de les goûter dans son foutre, effet placebo ou non.

Il était au téléphone, à donner une recette de gravlax à son frère.

Je me suis mise à genoux, j’ai commencé à me blottir la tête contre sa queue, à l’embrasser à travers son jean, à espérer qu’il retirerait sa ceinture – je trouve ça sexy, retirer des vêtements, descendre une fermeture éclair, détacher des boutons, relever les fesses pour que ma culotte soit doucement enlevée – mais je n’aime pas m’acharner sur des ceintures.

Il a plutôt dit : « Pardon frérôt, Mélo veut me sucer. Tu veux répéter ce que tu disais ? Tasse-toi un peu par là, chérie. Du sel, du gros sel, il te faut du gros sel. Oui, elle veut me sucer, dès que je te parle, ça l’excite.»

Interdiction d’envoyer des photos cochonnes

mars 5, 2015

Je me prends trop souvent en photo. Ça n’a rien à voir avec un manque de sexe. C’est plutôt que je suis obsédée par la forme de mon menton et la couleur de mes dents, et fascinée forever par mes mamelons, qu’ils soient sur les hautes ou non.

J’en envoie parfois à mon chéri, mais cette semaine, un de ses collègues a observé accidentellement la qualité de mon rasage et ça l’a un peu gêné.

Ce matin, j’ai reçu ce courriel de la part d’Alexandre Le Grand: Pas de photos cochonnes STP, y’a au moins 10 personnes qui voient mon écran ;-)

Je ne pensais jamais recevoir ça comme requête, de ne pas envoyer des photos de mon cul.

Me regarder écrire

janvier 6, 2015

popcorn

Je suis à la table, je n’ai pas de bureau, et je n’écris que rarement au lit, j’écris en mangeant du popcorn au caramel, et lui, il est dans le salon, à regarder un film basé sur une série qu’il écoutait, tout petit. Je sais qu’il me regarde écrire, aussi, et j’aime ça, imaginer son regard sur moi.

Tue-l’amour numéro un

décembre 15, 2014

side sex

Je suis couchée sur le côté, au lit, dans la pénombre.

Mon mec me pénètre, pour une deuxième fois ce soir, et je me sens mouiller et couler, entre mes cuisses.

Il le sent aussi, glisse ses doigts entre mes cuisses, me touche la chatte, avec un doigt, deux doigts.

Il me prend les fesses et il me dit: “C’est mon foutre, qui coule.”

Et j’ajoute: “C’est pas juste ton foutre.”

Je voulais dire “C’est-pas-juste-ton-foutre-c’est-ma-mouille-aussi.”, mais j’ai juste dit “C’est pas juste ton foutre.” et je crois que ça a un peu trop sonné comme “C’est pas juste ton foutre, c’est celui d’autres mecs aussi.”

Oups.

source photo: woman of no importance

V comme vaseline et vasectomie

décembre 8, 2014

vasectomie

Je sais que mes amies sont parfaites, quand elles pensent même à envoyer à mon mec des petits mots lors de la journée de la vasectomie (des survivants de la vasectomie en ce qui concerne mon mec) (WTF je ne savais même pas qu’une telle journée existait).

 

Un obstacle majeur pour une petite vite

novembre 27, 2014

on top

En t-shirt pêche translucide, je monte sur mon chéri, assis sur le canapé du salon, à lire son horoscope chinois.

Je lui dis: “J’ai envie d’être par sur toi, au lit.”

Je me penche pour l’embrasser. Je sais que je sens la crème sûre et la sauce tomate, mais je me trouve sexy anyway.

Il me regarde et il dit: “Je dois vraiment aller faire pipi.”

Source photo: Single Hunk

Le goût

octobre 30, 2014

meringue

À 8h, il goûtait sucré, il goûtait la meringue.

À 9h, il goûtait plus la crème sûre, mais très légère.

Il est parti se coucher tôt, il est fatigué ou enrhumé, je ne le réveillerai pas pour goûter une troisième fois son foutre. Mais il m’a fait promettre de le réveiller, lorsque j’irai me coucher, pour que je me colle contre lui, toute chaude contre ses rêves.

Crème ou mouille?

octobre 6, 2014

gravlax

Mon mec avait acheté un gros saumon au Costco (ça vous excite aussi, han?) et il a avait préparé la veille du gravlax. Et des bavettes aussi, mais ça me tentait moins que le gravlax, pas juste parce qu’ils les avaient faites mariner, puis qu’il les avait oubliées quelques heures sur le comptoir.

Dans la chambre, nous avions repoussé la couette et il avait commencé à me lécher, puis à m’écarter les jambes pour me pénétrer, avant de revenir le nez contre mon pubis (ça aussi, c’est un mot aussi excitant que Costco, han?). Après avoir dardé sa langue en moi, il me l’avait montrée, elle était toute recouverte de ma mouille, blanche et épaisse.

-Tu penses que je devrais la prendre pour le gravlax? Au lieu de la crème?

Du thé vert au miel pour contrôler les dangers d’un baiser

août 7, 2014

J’ai hésité à embrasser mon mec ce soir.

Nous étions au lit, je l’attendais, il se couchait tôt. Il était fatigué et il avait bu un rhum et coca pour tenter de contrer un mal de gorge, pendant que sa grande fille écoutait un film français qu’elle trouvait incroyablement drôle et que je trouvais incroyablement con.

Quand il a décidé d’aller se coucher, je l’ai suivi, en écornant la page d’un roman policier que ma mère m’avait prêté. Je me suis déshabillée, j’ai hésité à attendre mon mec nue sur la couette ou nue sous la couette, puis j’ai remis ma petite culotte, parce que je l’aimais bien et je voulais que mon mec la remarque – et me l’enlève.

Je trouve ça excitant, me faire enlever au moins un morceau de vêtements. Et entre des shorts trop serrés difficile à retirer, et une petite culotte, je choisis la petite culotte, qui ne peut pas tuer le mood.

Une fois mon mec couché sur le dos, je me suis approchée, pour l’embrasser. Il a commencé à parler, je croyais qu’il allait me dire qu’il avait mal à la gorge, que je ne devrais qu’embrasser sa queue, genre. Et je m’en fouettais, de son mal de gorge. J’avalerais un thé vert au miel le lendemain matin, si jamais. Mais il n’a pas dit qu’il avait mal à la gorge.

Il a dit: “Attention, je ne voudrais pas que tu attrapes mes miasmes.”

Et j’ai trouvé le mot miasmes tellement dégueulasse que je l’ai embrassé, mais après hésitation, et très très vite.

(Je voulais aussi googler le mot miasmes mais je ne voulais pas m’écoeurer plus, alors je ne l’ai pas fait.)

La honte

mai 19, 2014

lapins

C’est le genre de truc que Cosmopolitan recommanderait. Cosmopolitan comme dans la revue-qui-dit-aux-mecs-d’utiliser-un-aspirateur-sur-le-clito-de-leur-petite-copine.

Ce qui explique que j’ai quasi honte de vous le raconter. Mais who care. (J’ai quand même un peu honte.) (Mais c’était le fun, so.)

Mon mec venait de terminer son lapin de Pâques. Attaché autour du cou de son lapin en chocolat noir, un petit ruban brun, avec un grelot doré. Je vous jure que je ne sais pas comment c’est arrivé, mais le ruban s’est retrouvé autour de la queue de mon mec.

Et ça m’a excitée.

Je sais, c’est embarrassant. C’est vraiment digne de Cosmopolitan.

J’ai sucé mon mec, vraiment trop motivée par le ruban qu’il avait sur la bite. Si le grelot avait tinté contre ses couilles, j’aurais été encore plus heureuse, c’est sûr.


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 207 autres abonnés