J’aime encore plus écrire qu’utiliser des lingettes au concombre pour me démaquiller

Pour lire ma dernière chronique sur Canoë, sur les préliminaires qui ne me rendent pas toute chaude entre les cuisses, c’est ici mes chéris et mes poupounettes.

Extrait : « J’ai déjà eu un copain qui m’appelait en me promettant des massages d’une heure si j’allais lui rendre visite malgré une grippe. Même en super forme ou donné par quelqu’un qui ne se vante pas de porter des chaussettes à trente dollars, les massages m’énervent. »

Tags:

Une Réponse to “J’aime encore plus écrire qu’utiliser des lingettes au concombre pour me démaquiller”

  1. silverma6 Says:

    Magique! Mais bon, les femmes ne sont pas tous comme toi! D’autre, comme ma copine, sont entre les deux :P

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 206 autres abonnés

%d bloggers like this: