Archive for janvier 2012

Top 10 moments de bonheur

janvier 27, 2012

 

J’ai l’impression que je passe la semaine à faire des bruits d’orgasme en buvant des latte à la vanille, mais je fais d’autres trucs aussi. Voici mes joies de cette semaine, que je vous confies après avoir envoyé à mon mec – partie fêter dans un pub japonais – des photos de moi couchée au lit dans ma nouvelle robe fushia, déjà recouverte de la salive de Mini Fée.

1. Sucer mon mec une fois que Mini Fée s’est endormie.

2. Mini Fée qui se réveille, elle sourit et puis vomit en rigolant de me voir collée à son papa. (J’aime pas vraiment qu’elle vomisse, mais je trouve ça drôle qu’elle vomisse devant des actes amoureux. En tout cas. Je ne pense pas lui raconter ça plus tard.)

3. Être mentionnée dans un de mes blogues préférés, Ton Petit Look. http://www.tonpetitlook.com/blogue-mode/blog-mode-montreal/decouverte-boobie-beanie.html

4. Être invitée à participer à une télésérie populaire en France. Non, vous ne me verrez pas chiller dans une maison pleine de caméras cette année, mais j’aime bien m’imaginer en bikini en train de mentir sur genre mon mari bûcheron.

5. Boire un verre de cidre rosé pendant qu’Alexandre Le Grand chante une chanson de la BO d’Un Heureux Événement à Mini Fée. http://www.youtube.com/watch?v=4CmuFBcPQlk

6. Rigoler comme une adolescente de quatorze ans quand je me fouette du Glow Job dans la face le matin.

7. Trouver une robe fushia de Karen Millen en solde chez Tres Chic Styling. Les vendeuses sont super sympa et ne jugent même pas les Converse que j’ai aux pieds et qui jurent avec mon manteau Killah.

8. Penser à ma copine Sarah Lee en écoutant Portlandia – tout en mangeant des muffin bio-granola-whatev que j’ai complétement ratés. Me sentir presque coupable de rire de certaines photos Facebook avec Misha. Me faire dire que j’ai raison par Fabrice – pas pour la culpabilité, pour un truc vraiment plus important y’all.

9. Lire un article sur le Meme Marilyn Monroe – un Meme que je déteste voir jizzer dans ma face trois fois par jour. http://thesocietypages.org/socimages/2012/01/25/the-marilyn-meme/

10. Manger de la cervelle. C’est bon, et pas juste le jour de l’Halloween.

Sasha Grey et le peuple aymara

janvier 24, 2012

 

Pendant que je répète à Belle-Fille Princesse que le lait pour les vaches est pour les animaux à mini cerveau et gros corps et que c’est la raison pour laquelle je préfère allaiter longtemps longtemps (« Parce que ma Mini Fée n’a pas un mini cerveau et un gros corps. Elle a un méga cerveau et un petit corps de future amazone qui va faire craquer plus de mecs ou de girls que de taureaux. »), Alexandre Le Grand prépare un brunch pour Misha et Travis, que nous attendons sous peu. Nous ne sommes pas allés au chalet ce weekend, alors nous en profitons pour voir des copains; hier nous avons mangé des crêpes avec Marion et son décolleté, aujourd’hui nous recevons le futur couple le plus cool de Gaspé, où ils vont peut-être déménager l’an prochain.

Flashback de huit bières dans un lavabo

Je me verse un verre de Frangelico en pensant que Misha voudra en boire avec moi. Lorsqu’elle arrive, elle décline le verre et prend plutôt de l’eau plate. Je lui rappelle que c’est elle qui m’a fait goûter pour la première fois à l’alcool au goût de noisettes. Travis dit : « Et le Limoncello aussi j’imagine? Après notre première date, elle m’a fait un drink à la vodka, au Blue Lagoon et au Limoncello. J’étais mort. » Je rigole : « Ouiiiii! Elle m’a amené une bouteille de Limoncello alors que je célébrais avec des enfants le premier anniversaire de Paprikalicious. » Misha nous interrompt : « Pffff. C’est pas si fort, le Limoncello. Et toi Mélodie, tu as donné des menottes achetées au Dolloroma aux enfants que tu avais invités. »

Nous racontons à Alexandre Le Grand que c’est avec Misha que j’ai bu pour la première fois ever, et que son beau-père a dû aller me chercher chez un ami, en hiver, lors d’une tempête de neige, parce que j’avais vomi ma vie dans un lavabo après avoir mimer des animaux et fait des anges dehors. Je dis à Misha qu’au jour de l’An, mes frères Gabriel et Philippe ont vraiment beaucoup bu aussi, assez pour me confier que leur résolution était de baiser une asiatique et assez pour inviter deux thons dont ils ne connaissaient pas le prénom chez moi.

- Il était quatre heures du matin. J’étais frustrée que deux filles pas belles se retrouvent chez moi à rire vraiment trop fort pendant que Mini Fée dormait. J’étais sortie jusqu’à une heure trente avec elle, Alexandre Le Grand, des amis frenchy à lui et mes frères, au bar tout près d’ici, à jouer à Pacman et à boire de la bière sans alcool, et là j’étais au lit quand ils sont revenus total bourrés à l’appartement. Oh et au bar, le dj a fait jouer du Will Smith. J’étais trop contente. Oh et mon frère Philippe a dit que j’étais frigide parce que j’étais frustrée que deux filles pas belles soient chez moi à manger des jujubes au melon d’eau et à rire vraiment trop fort.

Une trompe d’éléphant comme cadeau à un mec de plus de quarante ans – oh oui

Nous mangeons et après une partie de Mille Bornes, Misha tend un sac cadeau à Alexandre Le Grand : « On avait oublié de te souhaiter un joyeux anniversaire la semaine dernière… » Mon mec, super joyeux, découvre le vagin de Sasha Grey plein de carottes dans le sac.

(Ok, là, vous pouvez pas comprendre, mes chous et mes chouettes. C’est que Travis fait un doctorat en urbanisme d’Amérique du Sud et il cherchait des infos sur la culture du peuple aymara, et il est tombé sur un cul plein de carottes, en écrivant sur Google centre de table aymara. Depuis, ça fascine total Alexandre Le Grand, qui est très déçu que Google ait retiré l’image.)

(À Belle-Fille Princesse, on a dit que le vagin de Sasha Grey était une trompe d’éléphant. Elle a trouvé ça super cool et elle n’a pas posé de questions sur la symbolique des carottes.)

(Oh et je ne juge pas les mamans qui n’allaitent pas pendant longtemps longtemps, mais je suis très contente de pouvoir allaiter avec bonheur, allégresse, et un Marie Claire  entre les mains.)

Gynéco et gâteaux

janvier 17, 2012

Il neige et ça me rappelle l’an dernier, quand j’avais revu Betty Boop après de longs mois, il neigeait et nous étions allées prendre un café, je venais d’apprendre que j’étais enceinte, et ça faisait de longs mois qu’elle sortait sans moi, et moi sans elle. Nous nous étions embrassé, je lui répétais qu’elle était la plus belle et elle disait « Non, c’est toi. » et je disais « Noooon, c’est toi. », un peu comme dans les vidéos Shit Girls Say.

Ça me rappelle l’an dernier parce qu’il neige autant que lorsqu’elle était apparue chez moi sans savoir si elle pourrait en repartir. Elle arrive finalement, en tailleur noir, genre deux heures plus tard qu’elle le croyait, parce qu’elle avait un rendez-vous chez le gynéco.

- Qui prend un rendez-vous chez le gynéco le jour de sa fête?

- I know! But he is sexy. Et il m’a chanté Happy Birthday! He even had a tartelette pour moi! With a pink candle on top of it! J’ai promis de l’inviter bientôt chez moi! Je vais tenter de ne pas coucher avec lui dès le premier thé à la menthe, parce que je crois qu’il est assez traditionnel.

Avant même de déballer un petit cadeau que je lui ai trouvé chez Ben et Tournesol, elle me remet un paquet. Je l’ouvre et il y a le plus beau sac à couches ever à l’intérieur, un sac à couches qui ne ressemble pas à un sac à couches tue-la-mode, un sac de la collection Petunia Pickle Bottom rempli de cakes pop.

Je me retourne vers elle : « C’est ton anniversaire et tu penses à moi! Alexandre Le Grand a fait pareil il y a deux jours! Je suis toute gênée d’être gâtée comme ça. J’avais pensé lui préparer un magret de canard, mais finalement il m’a demandé d’aller chercher des calmars frits en take-out au resto Juste Nouilles. J’étais trop heureuse parce que ma maman ne m’avait pas rappelé pour m’expliquer comment faire un magret. Et avant de nous coucher, il m’a suppliée de me lécher. Il veut toujours me lécher ces jours-ci. Il s’en va travailler et il a de la mouille jusque sur ses boutons de manchette genre. »

Pendant que ma copine parle au téléphone avec des amis qu’elle doit rejoindre plus tard en soirée, je lui coupe un morceau de tarte pommes et bleuets. Je lui tends aussi du cidre rosé dans une coupe de champagne et nous trinquons à une nouvelle année plus paisible pour elle.

- I wish que tout sera plus calme. But you know what? L’ex de Sadek va déménager juste en face de chez moi. Je vais la voir quand je vais faire l’épicerie. And I bet she’ll stole my trainer. My legs are so perfect since I’ve got this trainer. Unfair.

Future Roller Girl

janvier 13, 2012

Depuis que j’ai vu le film Boogie Nights, je rêve d’être une Roller Girl, genre d’acheter des marrons glacés en roller, d’aller chez la coiffeuse en roller, de me faire baiser à quatre pattes en roller. Vous savez où je peux trouver de tels rollers vintage? À part sur Ebay et de prier pour qu’ils me fassent à la perfection?

En attendant, j’admire le look de ces girls : http://coedmagazine.com/2012/01/04/sexy-girls-roller-skates-pictures/

Survivre les jambes ouvertes

janvier 11, 2012

Je lis en allaitant, toujours, un Vanity Fair, un roman policier zulu, du Jackie Collins bien sentimentalement trashy, la biographie de Helen Curley Brown, ou le magnifique recueil de nouvelles de Claudia Larochelle.

« Des nuits durant, j’ai laissé des hommes voir mon corps. Comme une armée de pilleurs, ils ont avancé sur mes seins, mes fesses, mes hanches, mes yeux fermés. J’ai ravalé souvent mes larmes. Tellement d’autres liquides aussi. Le goût du sel est entré en moi au même rythme que leur sève. Ils n’ont même pas su mon prénom, ils ne connaissent pas mon signe astrologique, ne sauront jamais que je survis, que je faisais l’amour pour reprendre mon souffle. » (Claudia Larochelle, Les bonnes filles plantes des fleurs au printemps, p.89)

Ma décoration de Noël préférée

janvier 11, 2012

J’ai mis des pouliches dans mon sapin de Noël, mais rien ne bat cet arbre qui ressemble à un pénis qui décharge.

Source photo : http://sofapizza.me/post/14846559970/finalellipsis-looks-like-christmas-came-early

Trois semaines plus tard, mon temps des Fêtes

janvier 11, 2012

Je pensais que Suzie Frisette, c’était un film super bon. Personne ne l’a écouté, finalement, encore moins moi, qui regardait des photos des autres Noël, de moi avec le visage recouvert d’un très mauvais fond de teint (Noël 2009) et de mes frères qui entourent mes épaules de fille qui adore le patinage artistique et souper d’une salade au saumon tous les soirs de la semaine (Noël 2004).

Alexandre Le Grand et sa fille de quinze ans ont préféré écouter Kiss Kiss Bang Bang en mangeant des chocolats aux noisettes. Belle-Fille Princesse, elle, dessinait dans la fenêtre, puis effaçait les cacas que son papa avait dessiné, parce que son papa a beaucoup d’humour et qu’il trouvait ça très marrant d’ajouter des cacas avec des mouches autour, dans le paysage féérique de Noël créé par Belle-Fille Princesse.

Et les journées passaient comme ça, pendant deux semaines, à rigoler de Jimmy Fallon, à manger trop de cassoulet, à boire un verre de chardonnay sous la douche en me rasant la chatte, à ne pas tricher en jouant à Mille Bornes, à changer les draps des lits quand des amis arrivaient, à boire du mousseux italien qui sent la rose, à embrasser la famille et à expliquer à un petit de six ans que oui, le bébé dans mes bras est bien mon bébé à moi, et à écouter ce petit de six ans me dire que la mère de son meilleur ami a de plus gros seins que moi et qu’ils sont gros comme ça.


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 212 autres abonnés