Dis-moi quoi tu mets dans ton hot dog

Je suis tellement chiante niveau santé, je veux pas que la princesse d’Alexandre Le Grand rajoute du sel sur ses pâtes, je répète à Misha qu’un yogourt du McDo et un coke diète ce n’est pas un souper, je dis à Alexandre Le Grand que les bagels c’est hyper calorique, je dis à Alexandre Le Grand d’acheter du pain de blé entier, je dis à mon frère Philippe qu’il devrait moins manger de déjeuners au Lafleur, je dis à  ma maman qu’une portion de noix c’est genre sept noix maximum et non cinquante et je demande toujours que la vinaigrette soit à côté de ma salade et non dans ma salade.

 

Mais si j’ai réussi pendant deux ans à ne pas manger de jujubes, maintenant je mange des chips et des cheeseburgers comme une américaine addict au comfort food. Si je baisais pas autant (-500 calories par jour), si j’utilisais pas mon vibrateur sparkling doré à tous les soirs avant de m’endormir (-80 calories par orgasme) et si je faisais pas de l’aérobie devant un reality show ou devant Carmen Electra trois-quatre fois par semaine, je serais énorme et je pleurerais devant mes paires de skinny jeans Rock and Republic.

 

Je mange de la poutine tous les jeudi, du fudge du Sucre Bleu avec Misha, de la crème glacée à la pâte de biscuits. Et j’aime les hot dogs. Mais seulement en été. Au chalet de mes parents, avec une bière fraîche, en bikini rose flash, les pieds enduits d’une crème anti-cornes odeur menthe poivrée, avant de me faire fouiller la chatte sous l’eau par les doigts d’Alexandre Le Grand. C’est comme la sangria, impossible à prendre en hiver sauf si on est kitsh au second degré. J’ai trouvé ça drôle, et surtout crissement perturbant, de trouver un spécial test Lust and Couple à propos des hot dogs, dans le dernier Cosmopolitain. Je ne niaise pas. Le test-reportage-sérieusement-débilitant s’appelait : The kind of hot dog you prefer says a lot.

 

Moi qui aime les hot dogs avec tous les condiments qui coulent sur mon menton, j’étais, selon leur critère, une Condiment Girl. C’était indiqué que j’étais le genre de fille à vouloir agressivement expérimenter tout au moins une fois. Que les petites conneries ne me rendaient pas down et que je choisissais toujours la route la plus aventureuse dans la vie (j’imagine que c’est vraiment vrai : j’écoute Veronica Mars au lieu de, genre, les téléséries historiques familiales de TVA, je suis très aventureuse). Cosmo donnait aussi un conseil à toutes les Condiment Girl, afin de vivre harmonieusement avec notre tendre moitié : il faut se montrer compréhensive si notre mec n’est pas aussi aventureux que nous(genre il préfère les hot dogs avec juste de la moutarde).

 

Quoi faire avant de songer à dix ans de psychanalyse? S’abonner à la revue Cosmopolitain, moins ruinant et tellement plus spirituel. I love it.

5 Réponses to “Dis-moi quoi tu mets dans ton hot dog”

  1. Delphine Says:

    ‘Faut offrir un abonnement US Weekly à Sarah Lee.

  2. melodienelson Says:

    Tellement! Aie toi Delphine tu les aimes comment tes hot dogs?

  3. vera Says:

    Une « portion de noix » c’est huit, pas sept.

  4. vera Says:

    Ewww les téléséries historiques familiales à TVA (sauf si un jour Xavier Malo joue dedans); j’ai réservé Veronica Mars…

  5. melodienelson Says:

    Oh pardon, huit, sept, ça dépend de la grosseur non? Et ouais, enfin, Véronica Mars, tu vas aimer, je suis contente!!!!!! Tu me remercieras chérie. Bisous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 207 autres abonnés

%d bloggers like this: